Sahara Marocain

Quand la Fondation Anna Lindh abrite les ennemis du Maroc

La Fondation euro-méditerranéenne pour le dialogue entre les cultures, dite Anna Lindh, compte parmi ses membres le Western Sahara Resource Watch, qui se veut être un réseau international d’organismes et de «militants» dont l’objectif est de dissuader les compagnies étrangères de travailler au Sahara marocain qu’ils appellent «occupé». Cette Fondation, créée par l’Union européenne et des pays du pourtour méditerranéen, compte parmi ses fondateurs, André Azoulay, qui a longtemps présidé aux destinées de cet espace de «dialogue».

Durant l’établissement de la Fondation, chaque gouvernement a nommé une institution au sein de son pays respectif dont la tâche était de mettre en place un réseau d’organisations de la société civile dont les actions sont dédiées à la promotion du dialogue. Ce réseau forme aujourd’hui la base du travail de la Fondation Anna Lindh, qui assume deux rôles principaux : soutenir les activités du réseau d’organisations de la société civile et servir d’observatoire pour la coexistence dans la région.

Qui a autorisé Western Sahara Resource Watch, connu généralement par WSRW, à faire partie de ce réseau ? Quel gouvernement l’a proposé ? Comment et pourquoi André Azoulay a-t-il accepté cet état de fait qui porte gravement préjudice aux intérêts supérieurs du Maroc ? Car, concrètement, WSRW cherche à «affirmer la souveraineté du peuple sahraoui sur les ressources naturelles du Sahara comme corollaire de son droit à l’autodétermination et à casser le lien entre l’exploitation des ressources naturelles et les fondements de l’occupation marocaine du territoire.» Parmi ses objectifs également, «encourager et soutenir des actions judiciaires contre des compagnies, des gouvernements ou des organismes » qui exploitent les ressources du Sahara marocain.

Sara Eyckmans, Présidente de la fondation “Western Sahara Ressource Watch” soutenue par la Fondation Anna Lindh

Il est vrai que la Fondation Anna Lindh, qui reconnait le rôle primordial du dialogue interculturel afin de promouvoir une coexistence paisible dans la région, soutient les organisations et individus travaillant à la promotion du dialogue et avec l’objectif politique de faire de la région Euro-Méditerranéenne une aire de coopération, d’échange, de mobilité, de compréhension mutuelle et de paix. Est-ce que la Fondation Anna Lindh reconnait ces valeurs et ces caractéristiques dans Western Sahara Resource Watch ? Cette dernière dispose d’un agenda qui va à l’encontre des intérêts du Maroc et de sa sécurité nationale, et viole les fondements mêmes de la Fondation Anna Lindh dont il est membre et dont la philosophie est le rayonnement de la paix.

De plus, le Conseil d’administration de la Fondation Anna Lindh est composé de 42 États, membres de l’Union pour la Méditerranée, de l’Union Européenne et certains de la Ligue Arabe : de quelle manière aucun responsable de ces gouvernements n’a-t-il soulevé cette anomalie ? Sachant que la plupart d’entre eux sont des amis du Maroc et soutiennent traditionnellement son intégrité territoriale.

Pire, la présidente en exercice de la Fondation Anna Lindh n’est autre que la députée européenne socialiste Elisabeth Guigou, ancienne ministre de la Justice en France et ex-membre du groupe d’amitié France-Maroc à l’Assemblée nationale française. Elisabeth Guigou, qui se considère comme l’amie du Maroc, ou plutôt que le Maroc considère comme son amie et une de ses lobbyistes phares en Europe, n’a jamais jugé bon de mettre fin aux activités de ce trublion qui demeure un membre très actif –et nuisible pour le royaume- de la Fondation qu’elle dirige.

 

Ahmed Abbadi et Ahmed Charai en mission commando contre l’extrémisme religieux

En marge d’une rencontre avec les ambassadeurs représentants permanents auprès de l’Union européenne et de l’OTAN de plusieurs pays européens et des responsables des institutions européennes chargées de la lutte contre le terrorisme, Ahmed Abbadi a présenté, ce jeudi, devant un échantillon de parlementaires européens de différents courants et obédiences politiques, la singularité de l’expérience… Lire ici

Le prince Al-Walid fête son retour auprès de son oncle le roi

Le prince saoudien et milliardaire Al-Walid Ben Talal a fait aujourd’hui sa première apparition officielle aux côtés du roi Salmane Ben Abdelaziz et la deuxième depuis sa libération le 27 janvier. 🇸🇦 🇸🇦 🇸🇦 🇸🇦 🇸🇦 🇸🇦 🇸🇦 🇸🇦 🇸🇦 🇸🇦 🇸🇦 pic.twitter.com/Mz5mukCzIu — الوليد بن طلال (@Alwaleed_Talal) February 21, 2018 «Arrêté» durant trois mois… Lire ici

Maroc-Iran : La nouvelle lune de miel

En l’espace de dix jours, le roi Mohammed VI a envoyé deux messages au président iranien Hassan Rouhani. Le 11 février, une missive l’occasion de la fête nationale de la république islamique d’Iran qui célèbre la chute du régime des Pahlavi et l’avènement de celui des Mollahs; et le 20 février un télégramme de condoléances… Lire ici

L’ambassadeur Omar Hilale, “gardien” de la Charte des Nations unies pour 2018

L’ambassadeur, représentant permanent du royaume du Maroc, Omar Hilale, a été élu, mardi, à New York, président du Comité spécial de la Charte des Nations Unies et du raffermissement du rôle de l’Organisation, pour l’année 2018. #Maroc #ONU #AmbaOmarHilale élu à l'unanimité Président du Comité Spécial de la #Charte Considération@MarocDiplomatie @MAP_Information pic.twitter.com/lEUq3cLFhb — Permanent Mission… Lire ici

Accord de pêche : le 27 février, ça passe ou ça casse

A une semaine jour pour jour du rendu de l’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne concernant la validité de l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc, les ministres de l’Agriculture et de la Pêche de l’UE réunis en consilium, lundi à Bruxelles, ont donné mandat à la Commission européenne pour… Lire ici

Les plateformes off-shore israéliennes en Méditerranée à portée des missiles du Hezbollah

Dans un discours télévisé diffusé en direct ce vendredi après-midi sur Al-Manar TV, le Secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a estimé que la perte d’un chasseur F-16 par les Israéliens marquait «le début d’une nouvelle phase stratégique» qui limiterait les incursions israéliennes dans l’espace aérien syrien. Pour Hassan Nasrallah, «il y a un avant… Lire ici

Le #FIAD2018 aura bien lieu

Les opérateurs économiques africains sont rassurés ce soir après l’annonce de la date du Davos africain, le Forum International Afrique Développement. L’évènement qui se tenait régulièrement au 1er trimestre de chaque année aura bien lieu mais sa date sera décalée à l’automne 2018. Contrairement aux années précédentes, Attijariwafa bank et le Club Afrique Développement ont… Lire ici

1 2 3 98
Allez en Haut de la page