fbpx

Entreprises

«Green Start-up» du Crédit Agricole du Maroc : une première édition couronnée de succès

/

C’est le jeudi 26 mai 2022 qu’a débuté le «Green Start-up», nouveau concours national lancé par le Crédit Agricole du Maroc dédié aux Start-ups innovantes qui s’emploient à mettre en place des solutions au service du développement durable de la montage. Un commencement prometteur, puisque pas moins de 200 porteurs de projets y ont participé.

Après deux années particulières, marquées par une crise sanitaire sans précédent, le Crédit Agricole du Maroc renforce davantage son engagement pour l’autonomisation des jeunes marocains en milieu rural, confirmant ainsi sa vocation de banque solidaire et citoyenne.

Ce jeudi et vendredi 26-27 mai à Rabat, c’est déroulé la 1ère édition du concours national «Green Start-up» mené conjointement par la coopération allemande GIZ, l’Agence Nationale des Eaux et Forêts et le Crédit Agricole du Maroc. Un événement qui s’inscrit dans le cadre du programme d’appui des start-ups marocaines vertes portées par des jeunes dans les zones rurales et de montagne.

200 candidatures, 20 finalistes, 10 lauréats

A la recherche de 10 startups, le Crédit Agricole du Maroc a reçu plus de 200 candidatures. Vingts jeunes entrepreneurs, dont les projets s’articulent autour des filières de l’écotourisme et des métiers des espaces naturels, de la valorisation des ressources naturelles et produits de terroir et la pisciculture, ont été retenus dans un premier temps par un jury composé d’experts de l’écosystème.

Durant les deux jours de l’évènement, les 20 finalistes ont bénéficié d’un accompagnement complet dont une série d’ateliers de renforcement de capacités. Ils ont par la suite défendu leur projet en plénière devant le jury qui en a retenu dix.

Ces lauréats seront accompagnés par le CAM en termes de renforcement de capacités techniques et entrepreneuriales pour leur permettre d’accéder à des financements appropriés et de développer leurs projets.

4 régions du Maroc représentées

En choisissant la thématique «Green» et «Montagne» pour un concours national d’entrepreneuriat, le Crédit Agricole du Maroc :

  1. s’aligne sur la stratégie « Forêts du Maroc 2020-2030 » visant à rendre le secteur forestier plus inclusif et créateur de richesse,
  2. encourage les jeunes à ne pas se limiter aux projets classiques,
  3. contribue à l’émergence de projets innovants et à la création d’emplois verts en zone de montagne.

De plus, grâce à la densité et la proximité du réseau du CAM, le concours a pu touché plusieurs régions du Royaume notamment Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Fès-Meknès, Rabat-Salé-Kénitra et Béni Mellal-Khénifra.

«Green Start-up», maturation d’un modèle

Après le lancement par le Souverain, le 13 février 2020, de la nouvelle stratégie agricole «Génération Green 2020-2030» et de forêts du Maroc, quelques semaines avant la déclaration de la pandémie, le Crédit Agricole du Maroc a fait preuve d’une grande résilience.

Ainsi, dès mars 2020, le Crédit Agricole du Maroc a déployé une stratégie proactive au profit de l’ensemble des populations des zones agricoles, spécialement les plus enclavées et les jeunes. La banque a annoncé coup sur coup le lancement de la plateforme Dar Al Moustatmir Al Qaraoui, du CNEIF rural, du programme national d’accompagnement et d’appui aux jeunes entrepreneurs agricoles dans le milieu rural en partenariat avec l’ONCA, en plus d’un dispositif digital transversal.

Au delà de sa mission de soutenir le développement du secteur et d’améliorer les moyens de subsistance des exploitants agricoles, le Crédit Agricole du Maroc ambitionne, à travers ces actions fortement impactantes, de faire émerger un maximum de jeunes femmes et de jeunes hommes du milieu rural créateurs d’entreprises rentables en vue d’augmenter leurs propres moyens de subsistance.

Les Domaines Agricoles lancent l’opération «Un verre recyclé, un verre plein de promesses» au profit des enfants du rural

Le groupe marocain «Les Domaines Agricoles» a annoncé la poursuite de son opération de collecte de verre, dans le cadre de sa politique de responsabilité sociale et environnementale (RSE) et afin de soutenir davantage les enfants en zones rurales.

Avec MAP

Les Domaines Agricoles, qui ont lancé en 2013 une opération environnementale et solidaire à travers la collecte de leurs emballages en verre usagés, invitent aujourd’hui leurs clients à renforcer ce geste éco-responsable.

«Les retombées financières de cette opération seront doublées par l’entreprise à l’instar des années précédentes, pour soutenir les enfants en zones rurales», indique Les Domaines Agricoles dans un communiqué.

«Un verre recyclé, est un verre plein de promesses» que chaque citoyen peut tenir pour le respect de l’environnement et le soutien des plus démunis. Les Domaines Agricoles tiennent cette promesse depuis des années, car en plus d’avoir fait du verre, matière première recyclable à l’infini, un des composants phares de leurs emballages, ils ont mis en place dans leurs différentes boutiques un dispositif de récupération de ces emballages et ce, dès 2013.

Aujourd’hui, Les Domaines Agricoles invitent leurs clients à renforcer leur participation à cette opération en déposant les emballages en verre des produits «Les Domaines Agricoles», mais également tout verre usagé sans couvercles, dans leurs boutiques de Rabat, Casablanca et Marrakech.

Dispositif logistique dédié

Par ailleurs, Les Domaines Agricoles ont mis en place un dispositif logistique dédié, permettant une collecte efficiente et en toute sécurité et ce, au niveau de tout le réseau de Boutiques.

Il est à noter que les Domaines Agricoles ont adopté depuis longtemps une gouvernance écoresponsable intégrée à l’ensemble de leur chaine de valeurs, confirmant ainsi leur engagement environnemental et solidaire notamment à travers des actions de responsabilité sociétale des entreprises d’envergure. La dernière en date est le programme de reboisement “1 collaborateur = 1 arbre” lancé à l’occasion la Journée mondiale de l’environnement de 2021.

En plus de ces deux opérations phares, Les Domaines Agricoles ont entrepris de nombreuses actions structurantes qui confirment, année après année, leur engagement écoresponsable, dont la valorisation des déchets organiques par le compostage, l’efficacité énergétique via l’optimisation de la consommation énergétique au niveau des sites LDA, l’agriculture et l’élevage raisonnés par la diminution de l’utilisation des intrants chimiques et en privilégiant la santé et la sécurité des consommateurs et le reboisement des zones incultes LDA.

Il s’agit également de la lutte biologique grâce à :

  • l’utilisation d’auxiliaires (insectes amis),
  • la gestion des déchets solides par le tri,
  • la collecte et leur valorisation,
  • l’engagement social et Sociétal au niveau des zones d’implantation LDA
  • la gestion optimisée de la ressource eau et la pratique d’une agriculture sans glyphosate et d’élevages sans soja.

#LesDomainesEngagés

L’hashtag #LesDomainesEngagés, lancé cette année à l’occasion du programme de reboisement, est également celui de tous les citoyens. Les Domaines Agricoles désirent ainsi encourager un comportement «éco-socio-responsable», pour la préservation de l’environnement et le soutien des plus démunis.

A propos des Domaines Agricoles

Les Domaines Agricoles sont un groupe marocain opérant dans les métiers de la production agricole et agro-industrielle depuis plus de 60 ans. Ils interviennent dans de nombreuses filières de l’agriculture marocaine: les agrumes, le maraîchage, l’arboriculture fruitière, les fruits rouges l’élevage, la transformation laitière, les plantes aromatiques, les cultures annuelles, l’apiculture et l’aquaculture.

Chacune de ces filières est totalement intégrée allant jusqu’à la mise en place d’un réseau de boutiques propre et de représentations commerciales à l’international. Cela permet aux Domaines Agricoles de garantir une traçabilité totale et une qualité contrôlée. Les Domaines Agricoles répondent ainsi aux cahiers des charges de ses clients et aux exigences règlementaires et normatives les plus strictes.

Pénurie de frites McDonald’s au Japon

Les japonais devront se contenter d’une petite portion de frites McDonald’s pour le mois à venir, après que la chaîne de restauration rapide a déclaré qu’elle limitait à nouveau les portions en raison des perturbations de la chaîne d’approvisionnement attribuable à la pandémie de Covid-19.

McDonald’s Holdings Co. Japon, a déclaré vendredi dans un communiqué que l’impact des dégâts causés par les inondations dans le port de Vancouver et d’autres perturbations depuis l’année dernière retarderaient une expédition prévue de pommes de terre en provenance d’Amérique du Nord.

Des images d’un reportage de la télévision locale ont montré des clients formant de longues files d’attente dans l’un des magasins de Tokyo pour obtenir leurs dernières commandes de frites en grande quantité avant l’entrée en vigueur du rationnement.

McDonald’s au Japon s’approvisionne en pommes de terre aux États-Unis, où les cas d’Omicron se sont multipliés, tandis que les inondations dans un port de Vancouver au Canada ont perturbé le réseau logistique.

En conséquence, McDonald’s a déclaré qu’à partir de dimanche, elle ne vendrait que des portions de frites de petite taille pendant environ un mois «afin de s’assurer que nous disposons d’un stock suffisant et que nos clients peuvent déguster les frites McDonald’s sans interruption».

La chaîne de restauration rapide a pris la même mesure pendant une semaine à la fin du mois de décembre dernier dans ses quelque 2 900 succursales au Japon.

Le transitaire américain Flexport Inc à la rescousse

Le transitaire américain Flexport Inc. va envoyer trois avions chargés de pommes de terre vers le Japon, où une pénurie de patates a poussé les McDonald’s du pays à rationner les frites.

https://twitter.com/business/status/1476065158585856003

«Flexport vient de signer un contrat pour le transport de trois 747 chargés de pommes de terre vers le Japon pour faire face à la pénurie de frites», a déclaré le président-directeur général Ryan Petersen dans un tweet, sans fournir de détails. M. Petersen a déclaré dans un message la semaine dernière qu’il avait été informé de la lutte de McDonald’s contre la pénurie de frites dans le pays.

La pénurie ne se limite pas au Japon. À New York, l’emblématique établissement de burgers J.G. Melon a déclaré dans un post Instagram la semaine dernière qu’il suspendait la vente de ses frites cottage en raison de problèmes de chaîne d’approvisionnement. L’écoulement des produits, du fromage frais aux filets de poulet, a également été mis à mal.

Création de l’Association Marocaine des Entreprises Faisant Appel Public à l’Épargne, présidée par Mohamed HORANI

/

L’Association Marocaine des Entreprises Faisant Appel Public à l’Épargne (APE) a été créée hier sous l’égide de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et de la Bourse de Casablanca, avec l’appui de l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC).

Mohamed HORANI, Président Directeur Général de HPS et Zouhair BENNANI, Président Directeur Général de Best Financière, ont été élus à l’unanimité, respectivement Président et Vice-Président Général de l’Association, lors de son Assemblée Générale Constitutive, qui a eu lieu mardi 7 décembre 2021 au siège de la CGEM et à laquelle ont participé plus d’une trentaine d’entreprises faisant APE.

Cette nouvelle instance se veut force de proposition sur les évolutions législatives et réglementaires afin de faciliter le recours au marché des capitaux au service de la relance et du développement de l’économie nationale. Elle a également comme ambition de mener des actions concrètes en vue d’améliorer l’environnement général de l’entreprise, afin de lui permettre de se financer par le marché des capitaux, en alignement avec les recommandations du Rapport sur le Nouveau Modèle de Développement, qui envisage de porter la capitalisation boursière à 70% du PIB d’ici 2035 et d’atteindre 300 sociétés cotées en Bourse à cet horizon, contre 76 actuellement.

La station de dessalement de Laâyoune prête fin 2021

Le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi, s’est enquis lundi de l’état d’avancement du projet de renforcement de la production d’eau potable de la ville de Laâyoune à travers la réalisation d’une nouvelle station de dessalement d’eau de mer.

MAP

Au cours de cette visite de terrain, M. El Hafidi s’est informé de l’état d’avancement des préparatifs relatifs aux essais de mise en service de la première tranche, qui consiste en la réalisation d’une nouvelle station de dessalement d’une capacité de production de 26.000 m3/j à partir des forages côtiers.

La mise en service de la station, dont le coût est de 370 millions de dirhams (MDH), est prévue avant fin 2021, a déclaré à la MAP le directeur général de l’ONEE, ajoutant qu’il s’agit d’un “projet structurant et stratégique” pour les provinces du Sud du Royaume et qui aura des impacts “très positifs” sur la dynamique économique et de développement que connaît actuellement la région.

M. El Hafidi a précisé que ce chantier phare permettra de rehausser la capacité de production de l’eau potable à 60.000m3/j et de satisfaire ainsi les besoins en eau potable des habitants de Laâyoune et El Marsa ainsi que les centres Foum El Oued et Tarouma au-delà de l’horizon 2035.

L’ONEE a programmé également la réalisation de la deuxième tranche dudit projet qui consiste en une prise directe d’eau de mer sur un linéaire de 2 Km et une adaptation du système de prétraitement pour renforcer l’alimentation en eau brute de la station de dessalement.

D’un coût global de 300 MDH, la réalisation des travaux relatifs à cette tranche est prévue avant fin 2023.

Opération Marhaba 2021 : la RAM met les petits plats dans les grands

/

Une fois n’est pas coutume, la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a fait preuve d’une réactivité déconcertante, à l’annonce des très hautes instructions du Roi Mohammed VI à l’ensemble des intervenants dans le domaine du transport, pour faciliter le retour des MRE au pays à des prix abordables. Abdelhamid Addou, PDG de la compagnie a en effet annoncé peu après la diffusion du communiqué du Cabinet royal, un plan tarifaire exceptionnel qui prend en compte les destinations et le nombre de membres de la famille. Plus surprenant, ce plan tarifaire est d’ores et déjà implémenté dans le système de la RAM.

M. Addou a sur ses épaules la lourde responsabilité de déployer la volonté royale, celle d’accueillir dans les meilleurs conditions nos compatriotes, tout en gérant les contraintes des règles sanitaires, l’écoute des passagers, la gestion des ressources humaines et surtout l’optimisation des pertes financières.

La compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) a annoncé, dimanche, dans un communiqué publié par la MAP, la mise en place d’un dispositif qu’elle qualifie d’«exceptionnel» et d’«historique» pour faciliter le déplacement des Marocains résidant à l’étranger (MRE) en période d’Eté et ce, en application aux hautes instructions du Roi Mohammed VI.

«La compagnie nationale renforce son programme de vols et propose des prix très accessibles aux membres de la communauté marocaine établie à l’étranger. Ces offres ont été étudiées pour mettre en place une grille tarifaire exceptionnelle qui varie en fonction des destinations et du nombre de membres de la famille», indique RAM dans un communiqué.

Plan tarifaire de la période allant du 15 juin au 30 septembre 2021:

Destination Europe (hors Russie et Turquie) :

Famille de 4 membres et + : Billet aller-retour à 97 euros TTC par passager

Famille de 3 membres : Billet aller-retour à 120 euros TTC par passager

Famille de 2 membres ou passager seul : Billet aller-retour à 150 euros TTC par passager

Destination Amérique du Nord :

Famille de 3 membres et + : Billet aller-retour à 500 euros TTC par passager

Famille de 2 membres ou passager seul : Billet aller-retour à 600 euros TTC par passager

Destination Afrique, Turquie et Russie :

Famille de 3 membres et + : Billet aller-retour à 240 euros TTC par passager

Famille de 2 membres ou passager seul : Billet aller-retour à 300 euros TTC par passager

Destination Tunisie :

Famille de 3 membres et + : Billet aller-retour à 120 euros TTC par passager

Famille de 2 membres ou passager seul : Billet aller-retour à 150 euros TTC par passager

Destination Egypte :

Famille de 3 membres et + : Billet aller-retour à 150 euros TTC par passager

Famille de 2 membres ou passager seul : Billet aller-retour à 200 euros TTC par passager

Plan tarifaire disponible ce dimanche 13 juin

Dans son communiqué, la RAM indique que ces tarifs sont valables uniquement pour les billets achetés à compter de ce dimanche 13 juin et pour les vols opérés au départ de l’étranger et pendant la période allant du 15 juin au 30 septembre 2021.

Les vols sont désormais disponibles à la vente sur le site internet de la compagnie nationale (www.royalairmaroc.com) et à travers ses centres d’appel, ses agences commerciales ainsi que le réseau de distribution habituel, précise la même source.

Tariq Sijilmassi met le paquet pour l’entreprenariat agricole dans le milieu rural

//

Key points

  • Le Crédit Agricole du Maroc, présidé par Tariq Sijilmassi, est le premier partenaire financier de la nouvelle stratégie agricole «Génération Green».
  • «Génération Green 2020-2030» est une stratégie qui capitalise sur les éléments de succès du Plan Maroc Vert (PMV) qui a pris fin en 2020, et vise à combler les différents dysfonctionnements constatés dans la mise en œuvre du PMV.
  • «Génération Green» donne une grande importance à l’agriculture solidaire visant les jeunes dans le monde rural, les petits exploitants, la femme rurale et la population dans les zones enclavées ou montagneuses.
  • Mobilisé pour accompagner la dynamique engendrée par la stratégie Génération Green et appuyer de manière opérationnelle son déploiement, le Groupe Crédit Agricole du Maroc lance deux actions phares pour promouvoir l’entreprenariat agricole en milieu rural et apporter l’appui nécessaire aux agriculteurs.
  • Actions 1: Lancement du programme national d’accompagnement et d’appui aux jeunes entrepreneurs agricoles dans le milieu rural en partenariat avec l’ONCA.
  • Actions 2: Lancement d’un nouveau parcours digital dédié au règlement des redevances de l’ORMVAG via la plateforme digitale agricole du CAM.

Que se passe-t-il :

Premier partenaire financier de la nouvelle stratégie agricole «Génération Green», le Groupe Crédit Agricole du Maroc rappelle dans un communiqué sa mobilisation auprès de ses partenaires pour promouvoir l’entreprenariat agricole en milieu rural et apporter l’appui nécessaire aux agriculteurs. La banque des agriculteurs annonce par la même occasion le lancement de deux actions phares :

  • Programme national d’accompagnement et d’appui aux jeunes entrepreneurs agricoles dans le milieu rural en partenariat avec l’ONCA;
  • Nouveau parcours digital dédié au règlement des redevances de l’ORMVAG via la plateforme digitale agricole du CAM.

Programme National d’Accompagnement et d’Appui aux jeunes entrepreneurs agricoles dans le milieu rural

Fruit d’un partenariat entre l’Office National du Conseil Agricole (ONCA) et le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM), ce programme s’inscrit dans le cadre du déploiement de Génération Green 2020-2030 notamment son volet relatif à l’élément humain et le conseil agricole. Il a pour objectif d’accompagner les jeunes entrepreneurs agricoles et d’assurer l’insertion professionnelle des jeunes ruraux, à travers :

  • Un accompagnement financier spécifique adapté aux besoins des porteurs de projets;
  • Un accompagnement non financier à travers le conseil, l’encadrement, la formation et la mise à leur disposition de l’expertise des partenaires.

A ce titre la CAM a mis en place une offre de financement dédiée. Laquelle offre s’inscrit dans le cadre du programme national Al Moustatmir Al Qaraoui porté par le CAM ainsi que celui du programme Intelaka lancé par le Roi Mohammed VI.

Le programme, dont la 1ère étape a eu lieu le 25 mai au niveau de la commune Ain El Orma à Meknès, concerne l’ensemble des régions du Maroc et se déroulera d’ici à fin juin. Il réunira, à chaque étape, les jeunes entrepreneurs quel que soit le degré de maturité de leurs projets afin de les orienter, les encadrer et leur apporter les financements nécessaires favorisant ainsi, in fine, l’éclosion de la classe moyenne rurale.

Ainsi, grâce à la collaboration entre le CAM et l’ONCA, les porteurs de projet peuvent bénéficier d’un accompagnement complet alliant :

  • Crédit bancaire et financement aux conditions avantageuses du programme AMAQ;
  • Appui technique, encadrement et expertise.

Nouveau parcours digital dédié au règlement des redevances de l’ORMVAG via la plateforme digitale agricole du CAM

Le Crédit Agricole du Maroc ( CAM) a co-construit avec l’Office Régionale de Mise en Valeur Agricole du Gharb (ORMVAG) un parcours 100% digital dédié à l’Agriculteur qui répond au mieux à ses besoins.

Après premières briques déjà mises en places, ce nouveau parcours numérique dédié au volet paiement vient enrichir la plateforme digitale agricole de la CAM, construite autour de l’application gratuite « Imtiazat-e ».

L’Agriculteur peut désormais régler automatiquement ses redevances liées à la consommation d’eau d’irrigation, en toute simplicité, en faveur de l’ORMVAG sans avoir à se déplacer dans les Agences de recouvrement qui peuvent se trouver à 30 ou 40 km dans la Région du Gharb.

«Combinant ergonomie et praticité, le parcours conçu offre aux agriculteurs la possibilité de vivre une expérience inédite en tant que professionnels du secteur agricole et s’inscrit dans le cadre du projet national de paiement électronique», souligne le communiqué de la CAM.

D’autres parcours sont en cours de finalisation épousant ainsi la volonté de notre pays d’exploiter la digitalisation pour créer de la valeur pour les populations du monde rural et agricole, conclut la même source.

« Imtiazat-e » l’appli qui transforme la relation Agriculteur-Banque

« Imtiazat-e » est une application mobile gratuite, téléchargeable sur Google Play, développée par le Crédit Agricole du Maroc et qui permet aux agriculteurs de gérer leurs activités à tout moment et en toute autonomie.

« Imtiazat-e » permet, entre autres :

  • la consultation des consulter comptes,
  • le renouvellement des crédits à court terme, le suivi des subventions de l’état dans le cadre du Fonds de Développement Agricole (FDA),
  • la souscription à l’Assurance Multirisque Climatique,
  • l’initiation d’une demande de financement des intrants (semence et engrais…),
  • le déblocage du financement auprès du fournisseur directement,
  • le règlement automatiquement ses achats auprès de SONACOS,
  • le suivi des engagements chez le Crédit Agricole du Maroc ainsi que les règlements fournisseurs.

Tanger Med est désormais le 1er port à conteneurs dans le bassin méditerranéen

/

Key points

  • Tonnage global traité en progression de + 23%
  • Trafic conteneurs, du vrac liquide et du vrac solide en augmentation à deux chiffres
  • Trafic maritimes, passagers et camions impacté par le contexte sanitaire

TMSA a publié ce lundi 25 janvier, les chiffres des activités portuaires à Tanger Med de l’année écoulée. Hormis le trafic passager, véhicules, maritime impacté par la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus, l’ensemble des activités du complexe portuaires ont affiché une croissance soutenue durant l’année 2020. Une performance qui a permis à Tanger Med de consacrer sa position en tant que premier port à conteneurs dans le bassin méditerranéen.

Les chiffres

Tonnage global traité

Le tonnage global traité durant l’année échue est de 81 millions de tonnes soit une progression de + 23% par rapport à 2019. le port Tanger Med traite à lui seul près de 47 % de l’ensemble du tonnage portuaire du Royaume.

Activité conteneurs cartonne

Un total de 5 771 221 conteneurs evp* a été manutentionné au sein du complexe portuaire Tanger Med en 2020 soit une progression importante de +20 % par rapport à 2019.

Ce trafic confirme désormais la position de Tanger Med comme étant le premier port à conteneurs dans le bassin méditerranéen.

L’activité de «Bunkering» propulse le trafic du vrac liquide en hausse de +26%

Le trafic du vrac liquide a connu une croissance de +26% par rapport à l’année 2019, annonce TMSA. Il a enregistré un trafic total de 7 968 485 tonnes d’hydrocarbures traitées.

Une croissance due principalement à l’activité de Bunkering (Soutage) au profit des navires transitant par le détroit de Gibraltar, qui a généré un trafic de près de 1,6 millions de tonnes.

Trafic maritime en baisse de 32%

Durant l’année 2020, un total de 9 702 navires ont accosté au port Tanger Med en baisse de 32% par rapport à 2019 à cause de la forte diminution des escales maritimes des navires passagers et rouliers.

Toutefois, nuance TMSA, un total de 4 306 navires de commerce ont fait escale à Tanger Med en 2020, en croissance de + 10 % comparé à 2019. De même, 916 navires méga ships (+290 m) ont accosté à Tanger Med, en hausse de +14% par rapport à 2019.

Crise sanitaire impacte le trafic des passagers et des véhicules

TMSA a constaté une baisse de -75% du transit des passagers par le port de Tanger Med en 2020. L’agence rappelé que l’activité a été a été suspendue depuis le mois de Mars 2020 en raison de la fermeture des frontières due à la crise sanitaire, puis a légèrement repris au mois de Juin 2020 dans le strict respect des mesures sanitaires.

Un cumul de 701 599 passagers a transité par le port Tanger Med en 2020.

Le trafic maritime a enregistré une baisse de 32% par rapport à 2019 à cause de la forte diminution des escales maritimes des navires passagers et rouliers. Un total de 9 702 navires ont accosté au port Tanger Med en 2020.

Par ailleurs, en raison de la baisse des ventes de véhicules en Europe et par le ralentissement de la production automobile de Renault et PSA durant la période (Mars – Mai) le trafic des véhicules a baissé de -28% par rapport à l’année dernière.