Câbles

[Urgent] – Le Royaume-Unis recommande de ne plus administrer d’AstraZeneca pour les moins de 30 ans

L’agence britannique des médicaments a recommandé ce mercredi de proposer une alternative à son vaccin AstraZeneca aux jeunes de moins de 30ans, à savoir un vaccin de Pfizer ou de Moderna. Une décision qui survient après le décès de 19 personnes sur 79 cas de caillots sanguins identifiés parmi les patients vaccinés avec une première dose du vaccin suédo-britannique.

Alors que Khalid Ait Taleb vient de publier une dépêche rassurante au sujet du vaccin AstraZeneca, l’agence britannique des médicaments, la MHRA (Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency), a recommandé mercredi que les moins de 30 ans se voient proposer une alternative au vaccin d’AstraZeneca, à savoir soit celui de Pfizer, soit celui de Moderna.

Le régulateur britannique a révélé que 19 personnes ayant reçu le vaccin développé par l’université d’Oxford et le groupe anglo-suédois AstraZeneca étaient mortes après avoir développé des formes rares de caillots sanguins, sur un total de 79 cas identifiés au 31 mars. Tout en prenant soin de rappeler que ce nombre devait être rapporté aux plus de 20 millions de doses de ce vaccin injectées outre-Manche à ce jour, rapporte LesEchos.fr

«Le nombre de thromboses est en forte augmentation par rapport aux 4 cas recensés», souligne un précédent rapport de la MHRA datant du 22 mars. En contrepartie, aucun incident de ce type n’a été repéré sur le BioNtech/Pfizer, l’autre vaccin utilisé par le Royaume-Uni. Les 79 cas recensés portaient tous sur des patients n’ayant reçu qu’une première dose du vaccin AstraZeneca (peu de deuxièmes doses ont été administrées), a indiqué la MHRA.

Face à des cas similaires, plusieurs pays ont déjà décidé ces dernières semaines de ne plus administrer ce vaccin en dessous d’un certain âge, comme la France (55 ans), l’Allemagne (60 ans) ou encore le Canada (55 ans), tandis que d’autres ont carrément suspendu son utilisation, comme la Norvège et le Danemark.

Néanmoins, l’agence européenne du médicament maintient que la balance bénéfice/risque de la vaccination avec AstraZeneca dans la prévention de la Covid-19 est positive. Alors que l’université d’Oxford avait annoncé qu’elle suspendait les essais sur les enfants du vaccin développé avec AstraZeneca, dans l’attente de l’avis de l’autorité anglaise du médicament (MHRA).

Pour rappel, 31,7 millions de Britanniques (soit trois adultes sur cinq et 47,3 % de la population totale) ont déjà reçu une première dose de vaccin et 5,6 millions ont bénéficié d’une deuxième.

Au Maroc, plus de 8 millions de doses AstraZeneca ont été administrées à ce jour, ce qui place le Royaume à la huitième position avec 22,3 doses pour 100 habitants. Une campagne qui devrait se poursuivre malgré les délais rallongés de livraison de la commande du vaccin suédo-britannique, après l’assurance du Président de l’Assemblée Nationale Populaire de Chine, Li Zhanshu, ce mercredi, de livrer 10 millions doses de vaccins en Avril/Mai.

Méconnaissable, Ilyas El Omari retrouve sa jeunesse et ses cheveux

Infatigable VRP du projet de la Cité Mohammed VI Tanger Tech, Ilyas El Omari nous fait une drôle d’éruption médiatique. Le sulfureux politicien s’est montré à la télé chinoise, New China TV, avec un look, pour le moins qu’n puisse dire, inattendu. Exit sa calvitie légendaire, l’ancien SG du PAM a succombé à la mode de la greffe de cheveux. Une barbe bien taillée lui orne désormais le visage, créant un équilibre capillaire du haut et du bas de sa tête. Méconnaissable, seule son ton et son débit et la légende de la vidéo l’ont trahi. S’agit-il d’un come-back politique tonitruant, ou bien serait-ce juste les signes du bonheur de la douce vie en Andalousie, qu’il mène depuis qu’il s’est débrasée du fardeau de la politique ?

Pluie de louange au régime chinois, exercice inédit dans l’histoire de la diplomatie parallèle marocaine

Le sulfureux homme politique et homme d’affaires installée en Espagne, Ilyas El Oma,ri peut désormais se targuer d’être le premier ancien haut responsable à faire une déclaration aussi élogieuse à l’encontre du régime communiste de Pékin, et ce dans toute l’histoire de la diplomatie parallèle du Royaume.

Les relations sino-marocaines ont toujours été des relations respectueuses mais prudente de part et d’autre. Le communisme maoiste plus pragmatique certes que le marxiste, a toujours eu plus de facilité à s’ouvrir sur des pays qui partagent des valeurs similaires.

Si Othman Benjelloun faisait des affaires avec Mao, il ne suivait les pas de la stratégie de containement, de Kissinger. Benjelloun, libéral endurci se verrait mal de louer le régime du parti communiste chinois.

En 2021, quand l’idéologie qui conditionne les relations internationales n’est autre que les intérêts économiques et la puissance technologique et militaire, Ilyas El Omari, ne trouve autre qualité au partenaire avec qui il rêve de bâtir une ville futuriste à Tanger, que son idéologie communiste.

Ci-après la retranscription des déclarations de l’ancien président de la région de Tanger-Tetouan-Al Hoceima, à la chaine publique chinoise, New China TV.


« Le parti communiste chinois a réussi à se créer de par la passé sa méthode propre pour construire ses relations politiques avec l’ensemble du peuple chinois :

  1. Il a réussi à «chinoisiser» la marxisme et le socialisme
  2. il ya eu une concentration sur les campagne et les agriculteurs deminus pour résister contre le colonialisme et libérer la Grande Chine du colonialisme
  3. il s’est orienté après vers l’industrie sans laisser tomber l’agriculture

Cette stratégie a été accompagné par une relation renouvelée entre les leaders politiques et le peuple chinois.

Aujourd’hui, le Secrétaire général du parti et le président Xi Jinping a réussi à ajouter une signification pratique du fait que le peuple est la source des pouvoirs.

Je visite la Chine au moins une fois par an, depuis 2006. Et à chaque fois je note un développement notable sur tous les plans : agriculture industrie, commerce, urbanisme, culture et politique. Un développement sous la supervision du leadership politique du parti communiste.

Si la Chine s’est engagée à mettre fin de l’extrême pauvreté, cela veut dire que les leaders du parti communiste ont réussi à traduire leur engagement envers le peuple chinois et envers le monde.

Au sujet de la pandémie du Covid-19, j’estime que la Chine a géré la crise de manière intelligente et réussie. A date d’aujourd’hui, il n’y a aucun modèle de gestion de crise autre que le modèle chinois.» – Propos d’Ilyas El Omari

[Nominations Royales] : Zineb El Adaoui remplace Driss Jettou, M’hammed Abdenabaoui remplace Mustapha Farès et Ahmed Rahhou remplace Driss Guerraoui

Le Roi Mohammed VI a reçu le lundi 22 mars 2021, au Palais Royal de Fès, Zineb El Adaoui, M’Hammed Abdenabaoui et Ahmed Rahhou et les a nommés respectivement Première Présidente du Conseil suprême des comptes, Premier Président de la Cour de cassation et Président du Conseil de la Concurrence.

Communiqué du Cabinet royal :

Le Roi Mohammed VI a reçu lundi 22 mars 2021 au Palais royal de Fès et a nommé :

  • Zineb El Adaoui au poste de Premier Président de la Cour des comptes.
  • Ahmed Rahhou, président du Conseil de la Concurrence
  • Mohamed Abdennabaoui, Premier président de la Cour de Cassation, et en cette qualité, Président délégué du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire.
  • El Hassan Daki, au poste de Procureur Général du Roi près la Cour de Cassation et en cette qualité, Président du Ministère Public ».

Le réalisateur et scénariste marocain Mohamed Ismaïl est mort

Le réalisateur et scénariste marocain Mohamed Ismaïl est décédé samedi soir à Casablanca à l’âge de 70 ans, des suites d’une longue maladie, rapporte l’agence de presse officielle, MAP.

Né en 1951 à Tétouan, feu Mohamed Ismaïl a produit et réalisé de nombreux films, séries, pièces théâtrales et émissions de variété depuis qu’il a intégré la Télévision marocaine en 1974.

Le défunt compte à sa filmographie une dizaine d’œuvres, notamment les téléfilms “Pourquoi pas” (2005) et “Allal al Kalda” (2003), ainsi que “Awlad Lablad”, produit en 2009, “Adieu mères” (2007) et “Aouchtam” (1996).

Certaines de ces œuvres ont été primées dans plusieurs festivals sur la scène internationale. Il a notamment reçu le Prix du meilleur scénario au festival du film indépendant de Bruxelles pour son film “Ici et là”, l’Étoile d’or du meilleur téléfilm pour “Allal al Kalda” et le Prix de réalisation et Grand prix du festival international des télévisions arabes au Caire.

Le défunt sera inhumé dimanche à Martil, selon sa famille.

Employabilité : D&A TECHNOLOGIES forme 48 ingénieurs sur Salesforce

/

D&A TECHNOLOGIES, une Entreprise de Services du Numérique (ESN), spécialisée dans le Conseil et l’intégration de Solutions de transformation digitale, assure la formation de jeunes ingénieurs issus de différentes écoles marocaines, les préparant à la certification sur Salesforce, leader mondial des applications de gestion de la Relation Client et l’un des principaux acteurs de la transformation digitale des entreprises.

Désignée partenaire du programme «Act4Engineer», lancé par l’alliance des ingénieurs istiqlaliens en mai 2020 et qui vise à améliorer l’employabilité des jeunes diplômés marocains, D&A TECHNOLOGIES, a entamé le 2 février 2021, le deuxième cycle de la formation certifiante Salesforce.

48 ingénieurs issus de différentes écoles marocaines avaient bénéficié d’un premier cycle de la formation étalé sur huit semaines. Lequel cycle s’est articulé autour des connaissances de bases de l’environnement Salesforce ainsi que des modules de gestion du cycle de vente et des réclamations clients.

Le deuxième cycle de la formation assurée par D&A TECHNOLOGIES, s’inscrit dans la continuité du premier visant à l’acquisition de connaissances plus avancées sur les plateformes Salesforce Service Cloud et Salesforce Sales Cloud.
L’approche adoptée par D&A TECHNOLOGIES consiste à faire acquérir aux jeunes des connaissances techniques, les transformer en compétence puis en certification tout en favorisant les échanges entre la communauté mondiale Salesforce.

« Salesforce a connu ces dernières années un développement fulgurant, grâce à la vision de son fondateur Marc Benioff qui a pris le pari très tôt d’investir dans le cloud computing. Aujourd’hui, Salesforce est devenu un géant mondial de la transformation digitale générant plusieurs centaines de milliers d’emplois directs et indirects de par le monde. Salesforce s’est engagée à ce titre à favoriser la création de près de 3.3 millions d’emplois d’ici à 2022. Un objectif réalisable grâce à la simplicité et l’ingéniosité de l‘architecture de l’environnement Salesforce qui le rendent accessible à tous, du développeur, passant par l’administrateur, jusqu’à l’utilisateur final. Animée par cette dynamique, D&A TECHNOLOGIES n’a pas hésité à accompagner le programme «ACT4ENGINEER», qui a permis à trois jeunes ingénieurs de décrocher un emploi, avant même la fin du cycle de formation. C’est une grande fierté pour nous tous.» s’est félicité Driss Lahrichi, Directeur Général et fondateur de D&A TECHNOLOGIES.

« Le professionnalisme hors norme de l’équipe D&A TECHNOLOGIES à travers son directeur M.Driss Lahrichi, ainsi que sa consultante Mme. Khadija Makik, a poussé plusieurs à redessiner leur projet professionnel vers les technologies Salesforce», témoigne M. Ahmed Hilali, jeune ingénieur bénéficiaire du programme «ACT4ENGINEER».

«Je tiens également à remercier, Monsieur Alaoui Ismaïli, président du Bureau régional de l’A.I.I. à Casablanca, pour sa confiance et son engagement à aider les jeunes diplômés marocains à trouver le chemin de la réussite professionnelle. Une initiative remarquable de l’Alliance des Ingénieurs Istiqlaliens (AII) présidée par M.Anouar Alaoui Ismaili de la région de Casablanca et M.Ahmed Kamal ARCHANE de la région de Khouribga, pour l’initiation au programme «Act4Engineer», qui a été une occasion pour nous, lauréats et futurs ingénieurs, de découvrir Salesforce», a-t-il souligné.

Maroc : Loi-cadre sur la protection sociale passe la case Chambre des représentants (Timeline/Infographie)

/

Annoncé par le Roi Mohammed VI à l’occasion de la fête du trône, le 29 juillet dernier, le chantier de la généralisation de la protection sociale marque une étape importante avec l’adoption à l’unanimité du projet de loi-cadre n°09.21 par le parlement. Il faut dire que le sujet a bénéficié d’un cadrage précis du souverain et d’une forte mobilisation des deux chambres du Parlement ainsi que du ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun.

La Chambre des représentants a approuvé en séance plénière, lundi à l’unanimité, le projet de loi-cadre n°09.21 relatif à la protection sociale, en présence du ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benchaâboun.

Intervenant à cette occasion, le ministre a salué l’unanimité de ce vote qui «nous donnera la force nécessaire pour aller de l’avant dans la mise en œuvre de cette réforme sociétale d’envergure, laquelle constitue une véritable révolution sociale et un tournant décisif dans le processus de réforme de la protection sociale dans le Royaume».

L’objectif étant d’améliorer l’impact direct de cette protection sociale sur les citoyens à même de réduire la pauvreté et la vulnérabilité, ainsi que de soutenir le pouvoir d’achat des familles, a-t-il précisé.

Cette adoption à l’unanimité confirme le fort engagement et la mobilisation des députés eu égard de l’importance de ce chantier qui constitue un projet structurant, lequel encadrant les objectifs et les principes de la réforme du système de protection sociale, dont les contours ont été définis par le Roi Mohammed VI dans les Discours du Trône et de l’ouverture de la première session de la cinquième année législative, a ajouté le ministre.

Timeline du chantier de la généralisation de la protection sociale

29 Juillet 2020

Discours du Trône : Mohammed VI annonce le projet de généralisation de la couverture sociale

Le roi Mohammed VI a annoncé, mercredi soir 29 juillet, dans le discours du trône la généralisation de la couverture sociale « au profit de tous les Marocains » au cours des cinq prochaines années et la création d’un fonds de 11 milliards d’euros pour relancer l’économie après la pandémie..

Discours ouverture de la session parlementaire d’automne : Mohammed VI présente la feuille de route pour la réforme de la sécurité sociale

Le roi invite le gouvernement à activer en premier lieu la généralisation de la couverture médicale obligatoire, dès fin 2020 à la fin de l’année 2022, de façon à ce que 22 millions de bénéficiaires additionnels accèdent à l’Assurance maladie de base qui couvre les frais de soins, de médicaments, d’hospitalisation et de traitement.

09 Octobre 2020
11 Février 2021

Conseil des ministres : Adoption de la loi-cadre de la Généralisation de la couverture sociale en 5 ans

Le Conseil des ministres, présidé par le Roi à Fès, le 11/02/2021 a approuvé un projet de loi-cadre relatif à la protection sociale. 

Ce projet vise à définir les principes et objectifs relatifs à la réforme du système de la protection sociale, durant les cinq prochaines années, et les engagements de l’État, des collectivités territoriales, des établissements et entreprises publics, du secteur privé, de la société civile, des différentes instances publiques et privées et des citoyens.

Chambre des Conseillers: Adoption de la loi-cadre sur la protection sociale

La Chambre des conseillers a adopté en séance plénière, mardi à l’unanimité, le projet de loi-cadre n°09.21 relatif à la protection sociale, en présence du ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benchaâboun.

09 Mars 2021
15 Mars 2021

Chambre des représentants: Adoption de la loi-cadre sur la protection sociale

La Chambre des représentants a approuvé en séance plénière, lundi à l’unanimité, le projet de loi-cadre n°09.21 relatif à la protection sociale, en présence du ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benchaâboun.

Généralisation de l’Assurance maladie obligatoire

La généralisation de l’Assurance maladie obligatoire, à fin 2022, au profit de 22 millions personnes supplémentaires qui bénéficieront d’une assurance couvrant les frais de traitement, de médicaments et d’hospitalisation :
T1-2021 : Intégration de 800.000 commerçants et artisans, alors 1,6 million agriculteurs et 500.000 artisans seront intégrés durant les deuxième et troisième trimestres.
T3-T4-2021 : Intégration des professionnels du secteur du transport (220.000) et des personnes exerçant des professions libérales et réglementées (80.000).

2021-2022
2023-2024

Généralisation des allocations familiales

La généralisation des allocations familiales durant les années 2023 et 2024 au profit des familles qui n’en profitent pas selon les textes en vigueur. Ces familles bénéficieront selon le cas d’indemnités forfaitaires ou d’indemnités de protection des dangers relatifs à l’enfance (déperdition scolaire) ciblant 7 millions d’enfants en âge de scolarité.

Retraite et indemnité pour perte d’emploi 

L’élargissement de la base des adhérents aux régimes de retraite pour inclure environ 5 millions de personnes qui exercent un emploi et ne bénéficient d’aucune pension à horizon 2025.
La généralisation de l’indemnité pour perte d’emploi durant l’année 2025 pour couvrir toute personne exerçant un emploi stable.

2025

Projet en chiffres

Le projet vise principalement à protéger les catégories pauvres et vulnérables, ainsi que les familles à revenu limité contre les dangers relatifs à l’enfance, la maladie, la vieillesse et la perte d’emploi, relevant que près de 22 millions marocains, dont 11 millions de Ramedistes et 11 millions de professionnels, commerçants, agriculteurs, artisans traditionnels et de personnes exerçant une activité libérale, bénéficieront d’une assurance maladie obligatoire (AMO) avec les mêmes services et paniers de soins dont bénéficient actuellement les travailleurs du secteur privé.

L’Etat supportera les droits d’affiliation des 11 millions de Ramedistes, appartenant aux catégories vulnérables et pauvres, pour une enveloppe annuelle d’environ 9 milliards de dirhams (MMDH), soit une augmentation annuelle de 7 MMDH par rapport aux dépenses liées à l’achat de médicaments dans le cadre du système actuel de Ramed.

Ce chantier royal est un projet sociétal de nature inédite, qui nécessiterait selon le Ministère des Finances, la mobilisation de près de 51 MMDH annuellement, la modification d’un certain nombre de textes législatifs et réglementaires en vigueur et d’en élaborer d’autres, le lancement d’un ensemble de réformes structurelles pour la réhabilitation du système de santé, ainsi que la réforme du système de compensation afin de remédier aux déséquilibres au niveau du ciblage des catégories éligibles au soutien parallèlement à la mise en œuvre du registre social unifié.

#Tech – L’UM6P et l’université américaine EC-Council, se lancent dans la Cybersécurité

/

L’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) procèdera, dès avril prochain, au lancement d’un Programme Professionnel en Cybersécurité en partenariat avec EC-Council University, première institution d’enseignement supérieur américaine spécialisée dans les technologies de la Cybersécurité.

Basé sur un modèle d’apprentissage aligné au meilleur standard du domaine, ce programme vise à doter les participants de la connaissance et du savoir-faire de pointe dans le domaine de la cybersécurité.

Ce programme, axé sur la pratique, a pour objectifs un apprentissage des stratégies, d’outils et des techniques de cybersécurité contribuant à la protection des données et des informations en milieu professionnel, une utilisation des méthodes de recherche pour enrichir les connaissances en cybersécurité des participants, afin qu’ils soient en mesure de s’adapter à un contexte mondial où les menaces cyber ne cessent d’évoluer, une maîtrise des compétences nécessaires pour accéder à des rôles de leadership en cybersécurité et une adhésion à un standard éthique mondial des experts en cybersécurité.

A l’issue de la formation, les participants auront acquis les principales connaissances et compétences nécessaires pour assurer efficacement la sécurité des systèmes d’information en maîtrisant les techniques d’attaques, les méthodes d’identification des menaces et des failles affectant les applications et les systèmes actuels.

Par la mise en situations simulant des problématiques issues d’environnements professionnels, les participants au programme sont amenés à appliquer leur apprentissage tout au long du programme durant des exercices de cyberdrill afin d’être en mesure d’évaluer leur assimilation des concepts et des techniques enseignés.

Ce programme, qui sera dispensé en ligne, est destiné aux participants qui désirent devenir des spécialistes de haut niveau en sécurité technique des systèmes d’information, ou à des professionnels du domaine ayant une bonne connaissance des besoins des entreprises et qui souhaitent acquérir une meilleure maîtrise technique.

Ce programme couvre des domaines variés de la cybersécurité, traitant de la sécurité offensive, de la sécurité des infrastructures, ou encore des techniques d’investigation numériques.

Etalé sur une durée de 24 mois, le programme comprend des Cyber Bootcamps, qui seront organisés durant cette formation. Durant ces exercices, les participants seront confrontés à des simulations d’incidents auxquels les entreprises doivent traiter dans leurs opérations au quotidien.

Les participants au programme auront ainsi l’occasion de pratiquer ce qu’ils ont appris au cours des semaines de cours qui ont précédé et sous la supervision d’un expert en Cybersécurité.

1 2 3 152