fbpx

Le Pentagone fournit des missiles antichars au Maroc

Partager

Le Département d’Etat américain a approuvé la vente éventuelle de missiles Javelin et d’équipements connexes au Maroc pour un coût estimé à 260 millions de dollars, a annoncé le Pentagone mardi.

Le Département d’État américain a pris une décision approuvant une vente militaire étrangère possible au gouvernement du Maroc de missiles Javelin et d’équipements associés pour un coût estimé à 260 millions de dollars. L’Agence de Coopération en Sécurité Défense a livré la certification requise notifiant le Congrès de cette vente possible aujourd’hui.

Détails de la commande du gouvernement marocain

La commande approuvée par le Pentagone comprend :

  • 612 missiles Javelin FGM-148F (incluant douze (12) missiles fly-to-buy)
  • 200 Unités de Lancement Légères Commandées Javelin (LWCLUs)
  • Tours de simulation de missiles
  • Équipement de soutien Javelin
  • Outils à main et de mesure
  • Livres et publications
  • Équipement de puissance et de distribution
  • Pièces composantes et équipement de soutien
  • Soutien du cycle de vie et autre assistance technique
  • Formation des artilleurs
  • Formation des officiers de munitions
  • Intégration Système et Vérification (SICO)
  • Formation en maintenance
  • Munitions Tactiques pour l’Aviation et le Terrain (TAGM)
  • Autres éléments relatifs à la logistique et au soutien du programme.
LIRE AUSSI  Mes plus sincères excuses à S.E l'Ambassadeure Samira Sitaïl
Press-Release-Morocco-23-56-CN

Fiche technique du Javelin FGM-148

Le FGM-148 Javelin est un système de missile guidé antichar (ATGM) portable, “tirer et oublier”, d’une portée effective de 2,5 km. Il a été conçu pour détruire les véhicules lourdement blindés tels que les chars de combat principaux et les véhicules militaires plus légers. L’arme peut également être utilisée contre d’autres types de cibles comme les fortifications, les bunkers et les hélicoptères.

Elle est entrée en service pour la première fois dans l’armée américaine en 1996. L’armée ukrainienne a largement utilisé les missiles Javelin lors de l’invasion de l’Ukraine par la Russie en 2022, où le missile s’est avéré très efficace contre les chars de combat principaux russes et d’autres véhicules blindés.

Le modèle F commandé par le Maroc, est doté d’une ogive polyvalente (MPWH) qui améliore les performances contre les “cibles molles” telles que le personnel couvert, les bâtiments et les véhicules blindés légers. Il comprend également une unité de lancement de commande actualisée qui pèse moins lourd et qui est dotée d’un dispositif amélioré de suivi des cibles.

En plus du Maroc, le Pentagone a autorisé la vente du Javelin aux pays suivants :

AustraliaIndonesiaOmanUnited Arab Emirates
BahrainIrelandPolandUnited Kingdom
Czech RepublicJordanQatarUnited States
EstoniaLithuaniaSaudi Arabia
FranceNew ZealandTaiwan
GeorgiaNorwayUkraine

Renforcement des capacités de défense du Maroc et soutient de la sécurité nationale des États-Unis

«La fourniture des missiles Javelin au Maroc vient soutenir la politique étrangère et la sécurité nationale des États-Unis en aidant à améliorer la sécurité d’un allié majeur non membre de l’OTAN qui continue d’être une force importante pour la stabilité politique et le progrès économique en Afrique du Nord», assure le communiqué du Département d’État américain.

Cette vente prévue améliorera la capacité de défense à long terme du Maroc pour défendre sa souveraineté et son intégrité territoriale et pour répondre à ses besoins de défense nationale. L’intégration de cet équipement au sein des forces armées marocaines se fera sans difficulté, ajoute le communiqué.

De plus, le Pentagone souligne que l’apport de cet équipement et de ce soutien n’entrainera pas de modification de l’équilibre militaire régional et ne compromettra en aucun cas l’état de préparation défensive des États-Unis lié à cette vente envisagée.

es entreprises Lockheed Martin à Orlando, Floride, et RTX Corporation à Tucson, Arizona, opérant sous la Joint Venture Javelin, agiront en tant que principaux contractants. Aucun accord de compensation associé à cette vente potentielle n’a été signalé dans le contrat.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -