fbpx
/

El Othmani out du Iftar royal

Start

Le roi Mohammed VI a offert, mercredi soir à Dar Dyafa à Rabat, un Iftar en l’honneur du président de la Commission de l’Union africaine qui se trouve au Maroc pour une visite officielle. Traditionnellement et selon la coutume, ces types de réceptions sont généralement présidées par le chef du gouvernement sur hautes instructions royales. Cette fois-ci le protocole royal en a décidé autrement.

Arrivé mardi à Rabat pour une visite de trois jours dans le royaume, Moussa Faki Mahamat, a eu une première séance de travail avec le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, avant de prendre part à l’iftar offert et présidé par le roi Mohammed VI en l’honneur du président gabonais Ali Bongo qui effectue une visite privée dans le Royaume.

Mercredi, le président de la Commission de l’Union africaine a été reçu en audience à la primature par un chef du gouvernement affaibli par le scandale d’un de ses ministres et par les répercussions du mouvement de boycott qui touche depuis près de six semaines quelques pans de l’économie nationale.

Le soir même, Moussa Faki Mahamat a été convié à un second Iftar, en son honneur cette fois-ci, offert par le souverain et en l’absence du chef du gouvernement Saad-eddine El Othmani. En revanche, ont pris part à ce repas, le Conseiller du roi Fouad Ali El Himma qui partageait la même table que l’hôte du souverain lequel était accompagné de son conseiller stratégique principal, Mohamed Hassan Labate, ainsi que le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita et le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid.

Une seconde table plus loin réunissait les membres de la délégation accompagnant Faki Mahamat et de hauts responsables marocains.

En l’absence de Mohcine Jazouli, ministre chargé de la coopération africaine, qui représentait le Maroc la 17ème réunion des ministres des Affaires étrangères Africains et Nordiques qui se tient à Copenhague, et une présence en force des ministres RNI, aucun ministre PJD n’a été en revanche convié à l’iftar royal.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.