OCP Group

Exclusif – OCP investit dans une usine d’engrais indienne valorisée à 280 millions de dollars

Dans sa note annonçant un profit warning pour le premier trimestre 2020, le conseil d’administration de la société indienne d’engrais Zuari Agro Chemicals Ltd dévoile avoir approuver la cession de son usine à Goa, valorisée à 280 millions de dollars. L’acquéreur n’est autre que Paradeep Phosphates Ltd (PPL), une JV qu’elle avait constitué depuis 1981 avec le groupe OCP. La note d’information annonce également que le géant des phosphates marocain avait fait, décembre dernier, une offre de 46,5 millions dollars pour le rachat de sa filiale Zuari Farmhub Limited spécialisée dans le commerce d’engrais. Une offre qui a finalement été approuvée par le Conseil qui cherche à réduire les tensions sur la trésorerie de la société engendrée par la pandémie du Coronavirus.

Mostafa Terrab profite de la crise du Coronavirus pour renforcer sa présence en Inde. En effet, le conseil d’administration de son partenaire indien, Zuari Agro Chemicals Ltd vient d’approuver une double opération qui va permettre au Groupe OCP de contrôler une usine de production d’engrais dans la région indienne de Goa, qui abrite l’un des meilleur ports commerciaux du pays et une société spécialisée dans la commercialisation de fertilisants.

En plus du fait que le groupe indien trouve son compte en se rapprochant davantage du premier exportateur mondial du phosphate, Zuari Agro Chemicals subit de plein fouet les effets de la crise sanitaire.

Dans son rapport d’audit financier, Zuari Agro déclare «qu’en raison des retards importants dans la réception des subventions du gouvernement indien au cours des périodes précédentes, la société a constaté une détérioration conséquente de ses liquidités». Et que de plus, «elle n’a pas été en mesure de répercuter l’augmentation des prix des matières premières sur les agriculteurs, ce qui a impacté négativement les flux de trésorerie de l’entreprise».

C’est dans ce contexte que le Conseil d’administration de Zuari tenu fin de semaine dernière a approuver les offres du Groupe OCP.

Il a donc été acté la cession de l’usine d’engrais de GOA pour un montant de 280 millions de dollars au profit Paradeep Phosphates Ltd (PPL), une JV entre la société et l’OCP, de droit indien spécialisée dans la production d’engrais phosphatés (DAP/NPK) avec une capacité de 1,6 million de tonnes par an.

Le produit de la cession de l’usine sera utilisé pour faire face aux passifs à long terme de la société, assure le management de Zuari. Lequel espère également de faire de Paradeep Phosphates Ltd (PPL) une grande entreprise d’engrais ayant accès à différents types de produits et marchés desservis par Zuari et l’OCP.

Il est à rappeler que Paradeep Phosphates, PPL, est détenue à hauteur de 80,45% par Zuari Maroc Phosphates Pvt. Ltd (ZMPPL) qui est elle même détenue à part égale 50/50 par Zuari Agro et OCP. Le reste du capital de PPL est détenu par le gouvernement indien.

Zuari Maroc Phosphates Pvt. Ltd est piloté par un directoire constitué de six directeurs, trois indiens et trois marocains. Du côté marocain, on retrouve Ghislane Guedira, Directrice financière du Groupe OCP, Mohamed Belhoussain, Vice-Président en charge des ventes et du Marketing et l’homme de confiance de Mostafa Terrab, Mohamed Soual.

De plus, le Groupe OCP a eu le feu vert pour entrer dans le capital de la filiale Zuari, Zuari Farmhub Limited qui est spécialisée dans les opérations commerciales relatives à la vente de détail des fertilisants spéciaux, des produits chimiques de protection des cultures, des semences et des engrais mélangés. Terrab devrait débourser pour cela 46,5 millions $.

Endin, la finalisation de l’opération dépendra des opérations de due diligence qu’opèrent les équipes d’OCP mai aussi de l’accord des autorités compétentes

Mustapha ElOuafi, ancienne cheville ouvrière de l’OCP, nommé Président de Maya Gold Silver Maroc

Le groupe canadien Maya Gold Silver, spécialisé dans l’exploration et la mise en valeur des ressources minières, a nommé le 14 mai dernier au poste de Président de sa filiale marocaine, l’ancien Directeur Général Adjoint du Groupe OCP, Mustapha ElOuafi. Homme exigeant, discret et travailleur, le nouveau PDG, aura pour mission, entre autres, la mise en exploitation du site polymétallique de Boumadine, dont l’Etat détient 15% des parts à travers l’ONYHM.

Diplômé de l’école Mohammadia d’Ingénieurs et de l’École des Ponts Business School, Mustapha ElOuafi a fait toute sa carrière professionnelle au sein du Groupe OCP où il a gravi les échelons jusqu’au poste de Directeur Général Adjoint.

Mustapha ElOuafi va en effet passer 15 ans en tant qu’ingénieur des mines à Khouribga avant d’être propulsé en 2007, Directeur Commercial Asie, Moyen Orient et Océanie, puis Directeur du site de Jorf Lasfar en 2011. Deux années plus tard il sera nommé Directeur Exécutif Commercial, Marketing et Achats de matières premières. En juillet 2015, ElOuafi sera désigné par Mostafa Terrab, Directeur Général Adjoint.

Ce tracking record exemplaire va pousser l’un des acteurs miniers les plus importants du pays Maya Gold Silver à jeter son dévolu sur ce profil rare pour accompagner une phase importante de sa croissance.

Maya Gold Silver est une société canadienne qui concentre depuis plusieurs années le principal de ses activités sur l’acquisition, l’exploration et l’évaluation de propriétés minières situées au Maroc. Ses projets phares sont la mine d’argent Zgounder, située à 260 kilomètres à l’est d’Agadir, dans le massif protérozoïque de Siroua de la chaîne de l’Anti-Atlas ainsi que le gisement polymétallique de Boumadine, situé à l’intérieur de la fenêtre protérozoïque d’Ougnat dans l’ouest du Maroc. L’Office National des Hydrocarbures, ONYHM est associé à hauteur de 15% dans ces deux projets stratégiques.

La société possède également d’autres actifs miniers dans le pays, tels que la propriété Amizmiz, la propriété Azegour, le permis minier N° 233263 et la propriété Touchkal. Tandis que son unique investissement en dehors du Maroc se situe au Mexique, La Campana Property, une mine à 70 kilomètres à l’est de la ville de Mazatlan, près de la rivière Baluarte

Deuxième Cadre supérieur de l’OCP à faire partie du Top Management de Maya

Mustapha ElOuafi est le deuxième marocain et cadre supérieur du Groupe OCP à être débauché par la société canadienne pour faire partie de son Top Management. En effet, en Juin 2010, Maya Gold Silver avait fait appel à l’ancien haut cadre du Groupe OCP et de Managem, Noureddine Mokaddem, qui deviendra au bout de quelques mois Administrateur, Président Directeur général.

Le départ en retraite de ce dernier, maintenu au poste d’administrateur, a précipité la réorganisation de Maya. Le groupe va nommer dans un premier temps, le 27 avril dernier, un nouveau Président, le canadien Benoit La Salle, puis dans un deuxième temps Mustapha ElOuafi au poste de PDG de Maya Maroc.

Boumadine, un site prometteur

Dans son édition du 10 mars 2020, notre confrère Africa Intelligence va révéler la création par Maya Gold & Silver et l’ONHYM de la société de droit marocain Boumadine Global Mining.

La création de cette entité, dédiée à l’exploitation du site Boumadine dans la province d’Errachidia, a été qualifiée par la même source comme preuve que la campagne de forages qui dure depuis des années sur le site était concluante. D’ailleurs, révèle le site d’information, Maya avait mandaté, en septembre 2019, la banque d’affaire CIBC World Markets pour l’accompagner dans une levée de fonds internationale destinée à financer ce projet qui vise la production d’or, de l’argent, du zinc, du plomb et du germanium.

En coordination avec la province de Rehamna, OCP Group accompagne plus de 30 Startups

Le Groupe OCP accompagne et appuie, à travers son programme RSE «Act4Community», plus de 30 Startups de la province de Rehamna. Les jeunes entrepreneurs bénéficient de l’encadrement des bénévoles du groupe ainsi que d’une aide financière.

Le Groupe OCP continue son rayonnement social ciblé dans les régions du royaume où il opère. Après s’être distingué par les actions novatrices et engagée durant la période du confinement, le programme Act4Community fruit de l’engagement des équipes du géants des phosphates se mobilise pour l’autre défi de la lutte contre les effets de la pandémie du Coronavirus, la relance économique.

En effet, les équipes bénévoles Act4Community ont sélectionné plus de 30 Startups pour bénéficier d’encadrement et d’assistance en matière des démarches administratives de mise en place de l’entreprise et en les appuyant pour le lancement de leurs propres projets.

Les jeunes startups ont également reçu une aide financière pour la création de l’entreprise et l’acquisition des d’équipements de base pour le lancement du projet, et l’alimentation en électricité et en eau potable des locaux.

Parmi les projets soutenus figurent, la production des sacs plastiques, l’installation de marbre et de plâtre, l’industrie métallurgique, le soudage et l’électricité.

Les bénéficiaires de cette opération ont suivi huit sessions de formation par les bénévoles du programme «Act4Community» dans plusieurs domaines, dont le soudage, l’industrie métallurgique, les normes de sécurité sanitaire et la gestion et le management.

Cette initiative a permis de créer 30 postes d’emploi direct, dont trois Startups.

Plus de 400 opérations de désinfection menées par l’OCP dans les provinces de Rehamna et de Youssoufia

Un total de 446 opérations de désinfection et de stérilisation ont été menées au niveau des provinces de Rehamna et de Youssoufia par la direction du Site industriel «Gantour» relevant du Groupe OCP, depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire du Royaume.

Ce total représente une moyenne de 10 opérations menées quotidiennement par le Groupe OCP, en partenariat avec les préfectures des provinces de Rehamna et de Youssoufia, les conseils provinciaux et communaux de Youssoufia et de Benguérir et les différentes collectivités territoriales relevant de ces deux provinces et ce, en étroite coordination avec les autorités locales.

Ainsi, le Groupe OCP a lancé des campagnes à grande échelle ayant touché aussi bien le milieu urbain que le monde rural (douars et centres ruraux) afin de contribuer aux efforts visant à enrayer la propagation de la pandémie du Covid-19 dans ces parties du territoire national.

A cet effet, la direction du Site «Gantour» a mobilisé des équipes spécialisées et les moyens techniques et logistiques nécessaires pour assurer la réussite de ces opérations.

En milieu rural, il a été procédé à l’utilisation de pompes mécaniques pour entreprendre ces opérations ayant touché les douars et centres ruraux dans l’ensemble des communes de la province de Rehamna (Oulad Amer Tizmarine, Bouchane, Nzalt Laâdam, Oulad Hassoun, etc), ainsi qu’au niveau de la province de Youssoufia.

En milieu urbain, les opérations ont été menées à l’échelle des deux provinces par deux équipes spécialisées en la matière : la première a procédé à la stérilisation des administrations publiques et des espaces vitaux de la ville afin d’assurer la sécurité sanitaire des fonctionnaires et des citoyens, et à la désinfection, de manière périodique, des sièges des préfectures et des conseils communaux ainsi que des arrondissements.

La deuxième équipe, composée d’éléments de l’unité de lutte contre les incendies de la Protection Civile, a mené des campagnes de stérilisation des quartiers et des principales artères dans les deux villes et ce, de manière périodique et en coordination avec les autorités locales.

Par ailleurs, il a été procédé à la stérilisation et à la désinfection de 67 agences bancaires et de transfert d’argent et ce, dans le cadre des préparatifs de l’opération de distribution de l’aide octroyée par l’Etat aux ménages bénéficiaires du RAMED, impactés par les effets de la pandémie du Covid-19.

Les bénévoles du programme Act4Community de l’OCP restaurent l’hôtel pédagogique de l’OFPPT à Rehamna dédié au Coronavirus

La Province de Rehamna a lancé en partenariat avec le Groupe OCP, dans le cadre du programme «Act4Community», l’opération de restauration et de mise à niveau de l’hôtel pédagogique relevant de l’Office de formation professionnelle et de promotion du travail (OFPPT), afin qu’il soit prêt à accueillir les cas contaminés au coronavirus (Covid-19) et nécessitant l’isolement sanitaire.

La restauration concerne les travaux de plomberie, le réseau d’assainissement liquide, la réparation des fuites et le changement des chauffe-eaux, la menuiserie, les vitrages, les lits, les placards, les portes et l’installation électrique.

Novembre 2012, le roi Mohammed VI inaugure l’hôtel pédagogique de l’ISTA Benguerir relevant de l’OFPPT

Par ailleurs, les bénévoles du programme «Act4Community», ont procédé à une vaste opération de taille des arbres et d’entretien des espaces verts. Ils ont aussi doté l’hôtel pédagogique du matériel et des produits d’hygiène en quantité suffisante.

Ces opérations se sont déroulées dans le strict respect des mesures préventives en vue de protéger la santé des bénévoles ainsi que des usagers de l’hôtel, assurent les responsables du projet.

PrepaDigitale.com, la plateforme digitale de L’UM6P, désormais accessible à tous les taupins marocains

L’Université Mohammed VI Polytechnique a mis sa plateforme digitale à la disposition de l’ensemble des élèves des classes préparatoires du Maroc, en collaboration avec le département de l’Education nationale, dans le cadre des mesures engagées pour lutter contre la propagation du Covid-19.

L’Université fondée pat le Groupe OCP, annonce dans un communiqué conjoint avec le ministère de l’éducation nationale avoir a mis en accès libre sa plateforme éducative PrepaDigitale.com, aux élèves des classes préparatoires aux grandes écoles, afin d’approfondir leur connaissance à distance.

PrepaDigitale.com regroupe pas moins de 400 supports de cours pour le moment et sera enrichie au fur et à mesure. Un contenu qui permettra à plus 9.000 étudiants et professeurs de classes préparatoires à l’échelle nationale de mieux appréhender l’enseignement à distance et encadrer leur préparations aux divers concours aux écoles d’ingénieurs.

Etudiants et professeurs ont déjà reçu par voie électronique les informations de connexion nécessaires pour accéder à la plateforme, assure le communiqué.

Les ressources numériques mises en ligne ont été préparées en collaboration entre l’université Mohammed VI polytechnique, le lycée d’excellence de Benguerir et le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Cette initiative s’inscrit dans la lignée des mesures de soutien aux élèves des classes préparatoires aux grandes écoles, à la suite de la décision de suspension des cours en présentiel, visant à protéger la santé des élèves, des cadres pédagogiques et administratifs et de l’ensemble des citoyens, et afin de lutter contre la propagation du Covid-19.

Elle vient renforcer l’ensemble des actions entreprises dans le cadre de la convention-cadre signée le 6 septembre 2019, entre le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et la Fondation OCP.

Phosboucraa offre aux hôpitaux de Laâyoune des respirateurs «made in Morocco»

Phosboucraa, filiale du groupe OCP, a mis à la disposition des structures hospitalières de la ville de Laâyoune du matériel respiratoire conçu au Maroc et imprimés grâce à la technologie d’impression 3D, dans le cadre de la contribution à l’effort national visant la lutte contre la propagation du coronavirus.

Les bénévoles d’Act4Community Phosboucraa, un programme OCP qui encourage la prise d’initiative citoyenne, ont ainsi conçu et fabriqué des raccords en «Y» à destination des hôpitaux de Laâyoune, dont 30 sont déjà livrés et 30 autres en cours de fabrication.

«Conçus et imprimés grâce à la technologie d’impression 3D, ces raccords permettent de doubler la capacité du matériel de réanimation respiratoire et ainsi d’augmenter le nombre de patients que peuvent accueillir les hôpitaux locaux», ont expliqué les responsables de Phosboucraa.

Des collaborateurs ont conçu des équipements de protection faciale, dont certaines pièces ont été imprimées en 3D. Ces équipements produits localement contribueront aux efforts de lutte contre la propagation du COVID-19.

Les deux initiatives, approuvées par le corps médical, sont appelées à être généralisées au niveau des hôpitaux de la région, dans le cadre du soutien collectif aux populations et aux autorités locales, ajoute la même source.

En mars, les bénévoles de l’Act4Community avaient remis aux responsables de l’hôpital Moulay Hassan Ben Mehdi de Laâyoune deux chambres médicalisées de confinement, de moyens de protection du personnel médical et paramédical, en plus d’un lot de médicaments d’urgence et de réanimation.

Selon les responsables de Phosboucraa, cet acte de solidarité fait partie de l’appui à la mobilisation des autorités locales et de l’ensemble des institutions de l’Etat en vue de minimiser le risque de transmission du Covid-19.

1 2 3 6