15 employés de l’OCP hospitalisés suite à une fuite d’ammoniac à Jorf Lasfar (vidéo)

Start

Une fuite de gaz d’ammoniac a été enregistrée, ce mardi, dans une unité de production d’engrais au complexe industriel de Jorf Lasfar de l’OCP, rapporte un communiqué de presse de la préfecture d’El Jadida. Qualifiée de limitée, la fuite a malgré tout affecté des ouvriers du groupe phosphatier qui ont souffert d’irritation notamment des voies respiratoires. La Gendarmerie Royale lance une enquête.

Mardi 26 octobre 2021, peu avant 8h00, une abondante et épaisse fumée s’est déclarée dans une unité de production d’engrais du Groupe OCP à Jorf Lasfar ainsi qu’une forte odeur résultant d’une fuite d’ammoniac (NH3). Pris de panique, des ouvriers qui se trouvaient à proximité de l’incident se sont plaints d’irritations au niveau de la gorge et des yeux et de difficultés respiratoires. Quinze d’entre eux ont été évacués dans nombre d’unités hospitalières de la ville d’El Jadida, pour recevoir les soins nécessaires.

«Ils sont désormais sous contrôle médical et dans un état de santé stable», précise la même source, ajoutant qu’aucun dégât matériel n’a été enregistré suite à cet incident.

La fuite serait contenue

Selon un communiqué de la de la préfecture d’El Jadida, la fuite serait désormais contenue sur le site, précisant que que le protocole de la sûreté industrielle, adopté par les équipes de la sûreté et de l’environnement et de la médecine du travail de l’OCP, a été appliqué.

Par ailleurs, informe la même source, une enquête a été ouverte par la brigade de l’environnement relevant de la Gendarmerie Royale afin d’élucider les tenants et aboutissants de cet incident.

Effet de panique

L’accident met en lumière un manque de formation du personnel notamment en matière de réaction face à une fuite d’ammoniac qui peut paraître spectaculaire.

Un jeune responsable de l’OCP qui s’est adressé aux habitants de la ville d’El Jadida à un site d’information local, suite à la large diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo de l’incident, reconnait que quelques ouvriers ont été pris de panique et ce malgré les exercices de sécurité réguliers qu’organise l’unité de production.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.