fbpx

Éric Ciotti : Si nous gagnons, nous voulons restaurer des relations d’amitié et de confiance avec le Maroc

Partager

Suite à l’annonce des résultats partiels du premier tour des législatives anticipées, Éric Ciotti, leader du parti Les Républicains, a accordé une déclaration à la chaîne publique turque TRT. Il a souligné l’importance de rétablir des relations solides et confiantes avec le Royaume du Maroc, un partenaire stratégique et ami historique.

Bien que les résultats définitifs ne soient pas encore publiés, Éric Ciotti domine dans la 1ère circonscription des Alpes-Maritimes avec près de 41% des suffrages. Dans une première déclaration peu après 20h, il a annoncé que la victoire était “en vue” dans plusieurs circonscriptions clés, incluant la 1ère, la 3e et la 5e de Nice.

“Ce soir, la victoire est en vue dans ces circonscriptions et pour porter Jordan Bardella à Matignon. La menace d’extrême gauche est plus que jamais réelle”, a-t-il affirmé, appelant les membres de son parti à rejoindre son alliance avec le RN. “Il n’est plus possible de refuser de faire un choix entre notre union et ce terrifiant danger d’extrême gauche. Les Républicains doivent participer à la victoire de la droite toute entière.”

LIRE AUSSI  La Guardia Civil et la DGST Marocaine démantèlent une structure terroriste dans plusieurs localités en Espagne

Priorité aux Relations avec le Maroc

Interrogé par un journaliste de TRT sur les intentions de sa coalition avec le Rassemblement National au sujet des relations avec le Maroc, Ciotti a mis en avant la nécessité d’une coopération renouvelée et renforcée. Selon lui, le Maroc, en tant que partenaire stratégique et ami historique, mérite une attention particulière et un engagement sincère pour résoudre les différends et bâtir un avenir commun prospère.

Il a également souligné que la victoire de sa coalition avec le Rassemblement National aux élections serait un pas décisif vers la réalisation de cet objectif, promettant de mettre en œuvre des politiques visant à renforcer les liens bilatéraux sur les plans économique, culturel et sécuritaire.

« Si nous gagnons, nous voulons restaurer des relations d’amitié et de confiance avec le Royaume du Maroc, qui est un grand pays, une grande démocratie pour laquelle j’ai beaucoup de respect et pour laquelle j’ai beaucoup d’amitié et de considération. C’est un enjeu important de rétablir ces relations. » a-t-il déclaré.

Les législatives anticipées de juin 2024 se déroulent dans un climat politique tendu en France, marqué par des débats intenses sur les questions de politique intérieure et étrangère. Les résultats partiels montrent une participation élevée et un ras de marée de l’alliance RN et Républicains, rendant l’issue finale incertaine.

Mobilisation des électeurs indécis

La déclaration d’Éric Ciotti pourrait avoir un impact significatif sur les électeurs indécis, notamment ceux attachés aux relations entre Rabat et Paris. En prônant une politique de rapprochement avec le Maroc, Ciotti cherche à rassurer et mobiliser une partie de l’électorat favorable à des valeurs de coopération et de respect mutuel entre les nations.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -