Mohammed VI

Maroc-Israël Acte 2 : Une délégation marocaine se rendra en Israël dimanche prochain pour faire avancer l’accord de normalisation

Une délégation marocaine se rendra en Israël dimanche prochain pour travailler à l’avancement des relations diplomatiques entre les deux pays, a déclaré samedi le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

C’est dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux que Netanyahu, a annoncé qu’une délégation marocaine se déplacera à Tel-Aviv une semaine après la visite de la délégation conjointe américano-israélienne au Maroc, qui a permis la signature de la Déclaration tripartite de Rabat, instituant la feuille de route de la reprise des relations entre le Maroc et Israël.

«Les parties discuteront de la réouverture des bureaux de liaison, de la création d’ambassades et du lancement de vols directs entre les pays», a déclaré Netanyahu.

La délégation atterrira en Israël dimanche, selon le site d’information Walla.

Netanyahu a par ailleurs évoqué l’appel téléphonique avec le roi Mohammed VI effectué vendredi.

«Ce fut une conversation très chaleureuse, très émouvante et passionnante qui s’est déroulée dans mon pas très bon arabe, l’hébreu, son excellent français et mon anglais», a déclaré le Premier ministre.

«Je pense que c’est le début d’une belle amitié», a déclaré Netanyahu au roi, en empruntant la célèbre dernière réplique du célèbre film de Humphrey Bogart, Casablanca, qui se déroulait au Maroc.

Reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur son Sahara : Les États-Unis poursuivent leur engagement

/

Conformément à la proclamation de l’administration américaine sur la reconnaissance de la souveraineté du Royaume du Maroc sur le Sahara, le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a annoncé le début effectif du processus d’ouverture d’un consulat américain à Dakhla, avec l’inauguration «immédiate» d’un poste de présence virtuelle.

Le 10 décembre dernier à l’issue d’un entretien téléphonique entre Donald Trump et le Roi Mohammed VI, le Président américain a annoncé la décision historique des Etats-Unis de reconnaître la souveraineté pleine et entière du Royaume sur son Sahara, matérialisée par l’ouverture d’un consulat américain à Dakhla.

Pour affirmer sa détermination et son engagement, l’administration américaine, par le biais de son département d’État, annonce le mercredi 24 décembre le démarrage du processus d’ouverture du consulat US à la ville de Dakhla situé au cœur du Sahara Marocain.

«Conformément à la proclamation du président Trump sur la reconnaissance de la souveraineté du Royaume du Maroc sur le Sahara, le département d’État annonce qu’il a entamé le processus de création d’un consulat américain dans la région», a indiqué le Secrétaire d’Etat américain, Pompeo dans un communiqué.

«Avec effet immédiat, nous inaugurons un poste de présence virtuelle», a affirmé le chef de la diplomatie américaine, notant que ce poste, qui sera axé sur la promotion du développement économique et social, sera bientôt suivi d’un consulat pleinement opérationnel.

Ce poste de présence virtuelle sera géré par l’ambassade des États-Unis à Rabat, a-t-il précisé.

Mike Pompeo a, d’autre part, souligné que les États-Unis attendent avec intérêt cet engagement accru et continueront à soutenir les négociations politiques pour résoudre les problèmes entre le Maroc et le polisario dans le cadre du plan marocain d’autonomie.

Réagissant à l’annonce de Mike Pompeo, le représentant spécial pour les relations internationales de Trump, Avi Berkowitz et qui a fait partie de la délégation américano-israélienne reçue par le Roi Mohammed VI a écrit sur Twitter : «Ravi pour l’ouverture prochaine du bureau du consulat à Dakhla au Maroc. Notre voyage au Maroc a été un moment important dans les relations américano-marocaines ».

https://twitter.com/aviberkow45/status/1342483098710269954

Maroc-Israël : Premier entretien téléphonique entre le Roi Mohammed VI et Netanyahu

/

Le Cabinet Royal annonce dans un communiqué, que le Roi Mohammed VI a eu, ce vendredi, un entretien téléphonique avec le Premier Ministre de l’Etat d’Israël, Benjamin Netanyahu. Selon les médias israéliens, ce dernier aurait invité le souverain à visiter Israël.

Au cours de cet entretien, indique le communiqué, le Roi a rappelé les liens forts et particuliers entre la communauté juive originaire du Maroc et la Monarchie marocaine.

«Le Souverain a, également, réitéré la position cohérente, constante et qui demeure inchangée du Royaume du Maroc au sujet de la Question Palestinienne ainsi que le rôle pionnier du Royaume pour la promotion de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient», souligne le communiqué.

C’est dans ce contexte que le Roi s’est félicité de la réactivation des mécanismes de coopération entre le Royaume du Maroc et l’Etat d’Israël, et de la reprise des contacts réguliers, dans le cadre de relations diplomatiques pacifiques et amicales, indique la même source.

Pour sa part, le Premier Ministre israélien a assuré le Roi Mohammed VI, de sa détermination à mettre en œuvre tous les engagements pris, selon un calendrier précis de mise en œuvre.

La déclaration trilatérale entre le Royaume du Maroc, les États-Unis d’Amérique et l’Etat d’Israël, signée devant le Roi Mohammed VI, le 22 décembre dernier, constitue le cadre de référence pour le développement et l’évolution de ces relations, conclut le communiqué du Cabinet Royal.

Invitation à visiter Israël

Durant cet entretien téléphonique, Benjamin Netanyahu a invité le Roi Mohammed VI à se rendre en Israël, révèle Reuters, citant le bureau de Netanyahu.

Netanyahu a également remercié le roi Mohammed d’avoir accueilli une délégation officielle israélienne cette semaine, selon la même source.

https://twitter.com/aviberkow45/status/1342553824280633344

Bourita : l’Audience Royale accordée à la délégation américano-israélienne est la première consécration de l’entretien téléphonique entre le Roi et Donald Trump

/

La Déclaration conjointe entre le Royaume du Maroc, les États-Unis d’Amérique et l’État d’Israël constitue un appui considérable aux constantes nationales concernant la question du Sahara marocain et la cause palestinienne, a affirmé, jeudi, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Avec MAP

La Déclaration signée devant le Roi Mohammed VI mardi revêt une grande importance et reflète l’engagement des trois parties à respecter pleinement les dispositions de cette Déclaration, a indiqué Nasser Bourita.

« L’Audience Royale accordée à la délégation américano-israélienne est la première consécration de l’entretien téléphonique entre le Roi Mohammed VI et le Président américain, Donald Trump », souligne le chef de la diplomatie marocaine.

Il a aussi mis l’accent sur l’importance des accords signés avec les États-Unis et avec Israël et qui vont renforcer les relations du Royaume avec les deux parties dans plusieurs domaines, notamment l’aviation civile, l’innovation, le développement des ressources en eau, les finances et l’investissement, de sorte à réactiver les mécanismes de coopération avec la partie israélienne et appuyer l’intégrité territoriale du Maroc.

Nasser Bourita a évoqué le message adressé par Mohammed VI au Président de l’État de Palestine, Mahmoud Abbas Abou Mazen, le 23 décembre 2020, dans lequel le souverain a réitéré la position constante du Royaume en faveur de la cause palestinienne.

Vidéo : Meir Ben-Shabbat devant le roi, respect, émotion et marocanité

/

Le correspondant du desk diplomatique de la télévision publique israélienne Kan, Amichai Stein, a publié une vidéo sur Twitter immortalisant la rencontre entre le chef de la délégation israélienne en visite au Maroc, Meir Ben-Shabbat et le roi Mohammed VI. A la vue du souverain, le président du Conseil national de sécurité de l’Etat d’Israël, s’est exprimé en marocain dialectale, souhaitant longue vie au roi et manifestant son bonheur de le rencontrer. Mohammed VI a répondu être également ravi de le rencontrer. ( Vidéo )

1ère étape à la normalisation des relations avec Israël : le Maroc conclus quatre accords avec l’Etat hébreu

/

L’établissement de relations diplomatiques complètes, pacifiques et amicales entre le Maroc et Israël est sur la bonne voie. Les deux pays ont signé, mardi à Rabat, quatre accords dans plusieurs domaines en marge de la visite historique de la délégation américano-israélienne de haut niveau, reçue en audience royale par Mohammed VI.

Des membres du gouvernement dirigé par le pjdiste Saad Eddine ElOtmani et des hauts fonctionnaires de son administration ont participé mardi à la signature d’accords tel qu’il a été stipulé dans la Déclaration Conjointe signée par le Maroc, les États-Unis et Israël devant le roi Mohammed VI.

Accord 1 : Exemption de visa pour les officiels

Il s’agit d’un accord sur l’exemption de formalités de visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de service, signé par le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Mohcine Jazouli et Shlomo Mor-Yosef, Directeur Général de l’Agence de la Population et de l’Immigration.

https://twitter.com/ItayBlumental/status/1341496378267226113

Accord 2 : Services aériens

De même, un mémorandum d’entente dans le domaine de l’Aviation civile a été signé par M. Zakaria Belghazi, Directeur Général de l’Aviation civile au ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Economie sociale et M. Joel Feldschuh, Directeur de l’Agence de l’Aviation civile.

En reconnaissant l’importance d’assurer des vols directs entre Israël et le Maroc, les deux parties s’engagent à mener des discussions pour la conclusion d’un Accord sur les services aériens.

Accord 3 : Ressources en Eau

En outre, un mémorandum d’entente sur l’Innovation et le développement des ressources en Eau qui prévoit la coopération technique en matière de gestion et d’aménagement de l’Eau, a été signé par M. Hammou Bensaadout, Directeur Général de l’Eau au ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau et M. Yechezkel Lifshitz, Directeur Général du ministère des Ressources en Eaux.

Accord 3 : Finances et d’Investissement

Quant au mémorandum d’entente de coopération dans le domaine des Finances et d’Investissement signé par M. Nabyl Lakhdar, Directeur Général de l’Administration des Douanes et Impôts Indirectes relevant du ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration et Mme Shira Greenberg, économiste en Chef, au ministère des Finances, il annonce la promotion des relations économiques entre les deux pays à travers le commerce et l’investissement.

Ce MoU prévoit la négociation d’autres accords devant régir ces relations : «Convention de non double Imposition, Accord sur la Promotion et la Protection des Investissements et Accord sur l’assistance douanière».

La banque de développement dirigée par Adam Boehler porte les accords de promotion des investissements au Maroc et en Afrique concluent entre de Washington et Rabat

Le Royaume du Maroc et les Etats-Unis d’Amérique ont signé, mardi à Rabat, deux accords de coopération destinés à promouvoir les investissements au Maroc et en Afrique lors de la visite de la délégation américano-israélienne de haut niveau. Et c’est la toute nouvelle société américaine de financement du développement international pour le secteur privé, la DFC, lancée en fin 2019, qui porte ces accords en mettant sur la table 5 milliards USD d’investissements.

La DFC qui a fêté une année d’existence le 20 de ce mois de décembre est le fruit de l’adoption de la loi BUILD signifiant en français une « meilleure utilisation des investissements menant au développement » pour consacrer l’engagement des États-Unis envers le financement du développement, et sa volonté de travailler sur les marchés émergents.

Avec un plafond d’investissement de 60 milliards de dollars, la DFC a eu pour mission de catalyser des centaines de milliards de plus et d’investir en actions notamment dans les fonds de capital-investissement sur tout le continent africain.

Le Directeur Général de l’agence, Adam Boehler, a fait partie de la délégation américano-israélien de haut niveau qui a inauguré le premier vol direct entre Tel-Aviv et Rabat. Il a également accompagné Jared Kushner à l’audience royale qui a vu la signature de la Déclaration conjointe entre le Maroc, les USA et Israël. Parmi les points stipulés dans cette déclaration tripartite, figure l’engament des États-Unis et du Maroc à accompagner le développement économique en Afrique. A ce titre, deux accords ont été signés après la signature de la Déclaration Conjointe.

1er accord : 3 Milliards de USD pour des projets au Maroc et en Afrique subsaharienne

Le premier accord, un mémorandum d’entente entre le Gouvernement du Royaume du Maroc et la Société américaine de financement du développement international (United States International Development Finance Corporation-DFC), a été signé par Mohamed Benchaaboun, ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration et M. Adam Boehler, PDG de la Société américaine de financement du développement international.

Ce mémorandum d’entente prévoit de fournir un soutien financier et technique à des projets d’investissement privés, d’un montant de 3 milliards de USD, au Maroc et dans les pays d’Afrique subsaharienne, en coordination avec des partenaires marocains.

«Ravi d’être de retour au Maroc pour lancer 3 initiatives qui mobiliseront 5 milliards de dollars d’investissements au Maroc et dans la région. Ces efforts élargissent @DFCGov + l’investissement américain au Maroc + renforcent son rôle en tant que centre économique pour le continent africain. https://go.usa.gov/xAbFp» a publié Adam Boehler sur Twitter.

2ème accord : Soutien à l’initiative américaine «Prosper Africa»

Le deuxième accord, signé par MM. Mohcine Jazouli, ministre délégué auprès du Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger et Adam Boehler, est une lettre d’Intention entre le Gouvernement du Royaume du Maroc et le Gouvernement des États-Unis, représenté par la Société américaine de financement du développement international concernant l’initiative américaine «Prosper Africa».

A travers cette lettre d’intention, le Gouvernement marocain exprime son soutien à l’initiative américaine Prosper Africa. Une antenne de cette agence sera ouverte à l’Ambassade des États-Unis à Rabat afin de faciliter l’accès aux investisseurs américains et coopérer ensemble vers l’Afrique.

1 2 3 46
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com