fbpx

Sahara Marocain: le Maroc et les pays du golfe se retirent du sommet Afro-arabe de Malabo

Partager

Les délégations du Maroc, de l’Arabie Saoudite, des Emirats Arabes Unis, du Qatar, du Bahreïn et du Sultanat d’Oman ont décidé de se retirer des travaux du 4e Sommet Afro-arabe qui se tiennent en Guinée équatoriale. La raison invoquée par les membres des délégations est la participation d’une délégation de la pseudo-RASD.

Malgré les vives protestations marocaines, l’Union africaine a insisté sur la participation du Polisario à cette réunion de haut-niveau. Face à cette situation, le Maroc et les pays du Golfe ont décidé de se retirer du Sommet. Une source autorisée du ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération avait expliqué hier que “Maroc ne participerait pas à un sommet d’Etats arabes et africains en présence du Front Polisario.”
Les pays alliés et amis du Maroc au sein de l’Union africaine n’ont pas réagi à cette situation et ont continué leur participation aux travaux du sommet, ce qui laisse supposer que le projet de réintégration du Maroc au sein de sa famille africaine ne se fera pas sans embûches. Il est vrai aussi que la majorité des pays africains ont salué et bien accueilli la décision du Maroc de retrouver son siège au sein de l’Union Africaine, quitté il y a plus de trois décennies lors du sommet de Nairobi II en 1984, mais presque aucun n’a expressément exprimé son souhait de voir la pseudo-RASD sortir de cette institution régionale. Cela suppose qu’il demeure un travail acharné à déployer de la part de notre diplomatie, notamment en évitant la politique de la chaise vide qui laisse libre cours aux ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc pour développer leurs thèses séparatistes et de dénigrement contre le royaume.

LIRE AUSSI  Vers une participation marocaine à la force de paix en Gaza ?

 

Abdellah EL HATTACH.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -