fbpx

Présentant une carte du Maroc tronquée, Netanyahu provoque une tempête diplomatique

Partager

La diffusion d’une image par Benjamin Netanyahu, représentant une carte du Maroc incomplète, a suscité une vive réaction chez les Marocains. L’indignation était si forte que la chaîne publique israélienne KAN a très rapidement relayé les explications du porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères pour les médias arabes, attribuant cette erreur à un problème technique. D’autres sources israéliennes associent cette gaffe de Netanyahu à la position ferme et explicite du Maroc en faveur de la cause palestinienne.

Dans un entretien diffusé sur la chaîne de télévision française LCI, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a présenté une carte controversée où le Sahara était montré comme séparé du Maroc, provoquant une tempête diplomatique. Cette erreur survient malgré la reconnaissance par Israël, en juillet 2023, du Sahara comme faisant partie du territoire marocain. La carte incriminée a suscité l’ire des internautes marocains et des moqueries en Algérie, pays qui soutient les indépendantistes du Polisario, selon la dépêche de la chaîne israélienne KAN.

Face à la controverse, Hassan Ka’abia, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères pour les médias arabes, a rapidement réagi, évoquant une “erreur technique” et a présenté ses excuses au Roi Mohammed VI ainsi qu’au gouvernement marocain. Il a réitéré l’engagement d’Israël envers la reconnaissance du Sahara comme partie intégrante du Maroc.

«Un incident involontaire a suscité une grande controverse médiatique autour d’une carte utilisée par Monsieur Benjamin Netanyahu, montrant le Maroc amputé de son Sahara. Pour cela, je présente une clarification à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu le protège, à son peuple précieux et à son gouvernement respecté, en disant : “Le Maroc est dans son Sahara jusqu’à ce que Dieu hérite de la terre et de ce qui s’y trouve.” Nous nous excusons également pour cette erreur technique. Israël et le Maroc sont frères, et nous ne reviendrons pas sur notre reconnaissance historique de la marocanité du Sahara 🇲🇦🇮🇱.» a publié Hassan Ka’abia sur son X.

Le bureau du premier ministre israélien a également publié un message en langue arabe invoquant l’erreur technique.

«Malheureusement, une erreur s’est produite dans la carte qui a été présentée lors de l’interview du Premier ministre sur la chaîne TF1. Le gouvernement israélien, sous la direction du Premier ministre Netanyahu, a reconnu la souveraineté du Royaume du Maroc sur l’ensemble de ses territoires et toutes les cartes officielles présentes dans le bureau de Son Excellence ont été corrigées, y compris la carte qui a été affichée par erreur lors de l’interview, conformément à cela.» peut-on lire sur le compte du bureau du premier ministre israélien sur X.

D’autres sources israéliennes ont lié la troisième provocation du genre de Netanyahu sur le Sahara marocain, à la position ferme et inébranlable du Roi Mohammed VI pour la cause palestinienne et son soutien constant au peuple palestinien frère pour recouvrer ses droits légitimes et établir son Etat indépendant et souverain, sur les frontières du 4 juin 1967, avec Al-Qods-Est pour Capitale, sur la base de la solution à deux Etats.

«Il était évident que cela allait irriter les Marocains. En 2021, cela s’est effectivement produit et il a été promis que cela serait corrigé. Effectivement, le 17 juillet 2023, Netanyahu a déclaré qu’Israël reconnaissait le Sahara occidental, mais selon ce qui a été rapporté plus tard par “Israel Hayom”, les cartes sur le site Internet de l’agence n’avaient pas encore été mises à jour, ce qui pourrait être lié aux déclarations du Maroc sur la question palestinienne.» a écrit Intelli Times.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -