Bahreïn, prochaine destination arabe de Netanyahu

Après sa visite «historique» le 26 octobre 2018 au sultanat d’Oman où il a été reçu à Muscate avec tous les honneurs par le Sultan Qabous Ibn Said -l’événement constituant une première pour un pays du Golfe-, des informations insistantes font état ces dernières semaines d’une visite prévue par Benjamin Netanyahu dans une autre capitale du CCG. Et c’est un des porte-parole du cabinet du premier ministre israélien qui a confirmé qu’il s’agit du royaume de Bahreïn que Netanyahu comptait visiter incessamment.

Selon les idéologues israéliens, ces visites à Oman et au Bahreïn, qui seront suivies plus tard par d’autres rendez-vous dans des pays arabo-musulmans plus grands et plus influents, ont pour objectif de «corriger l’histoire» au Moyen-Orient et que cela constitue le prélude à «quelque chose de plus grand et de plus important.»

Le Prince Nasser Ben Hamad Al Khalifa, fils du roi du Bahreïn s’est rendu en septembre 2017, au Musée de la Tolérance au Centre Simon Wiesenthal à Los Angeles, en Californie

Selon les communicants de l’Etat hébreux, Israël fournit faisait «de gros efforts au niveau sécuritaire et universitaire » avec beaucoup de pays arabes et attend d’en récolter «le fruits », sachant que «de nombreux ministres se sont déjà rendus dans des pays arabes et du Golfe avec de grandes équipes économiques et sécuritaires. »

Pour faciliter ces contacts avec les pays arabo-musulmans, Israël compte sur un de ses lobbyistes attitrés, le grand rabbin Mark Schneier, qui a été reçu ces 20 dernières années dans toutes les cours des pays du Golfe avec comme mission d’établir des relations bilatérales avec Tel Aviv, bien avant de chercher à trouver une solution à la question palestinienne.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Israël - Palestine

Allez en Haut de la page
0 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap