Washington quitte l’UNESCO à cause de l’adhésion de la Palestine

Les Etats-Unis ont annoncé ce jeudi 12 octobre qu’ils se retiraient de l’Unesco, accusant l’institution d’être “anti-israélienne”.

Washington a pris cette décision unilatérale suite à un différend concernant l’adhésion de la Palestine à l’Unesco.

Mais selon le Département d’Etat, les Etats-Unis conserveront un statut d’observateur, en lieu et place de leur représentation diplomatique au siège de l’organisation sis à Paris.

C’est la deuxième fois dans l’histoire de l’Unesco que les États-Unis décident d’en quitter les rangs. La première fois remonte à décembre 1984 quand l’administration républicaine américaine sous Ronald Reagan, et en pleine guerre froide, considérait l’Unesco comme une institution “bureaucratique, politisée et communiste”.

Un retour timide se fera en 2003 sous George W. Bush mais le “Démocrate” Barack Obama, sous pression israélienne, décidera en 2011 de ne plus financer l’organisation jugée trop “pro-arabe”.

L’Unesco élit ces derniers jours son nouveau directeur général. A l’issue d’un troisième tour très serré, les candidats du Qatar et de la France sont arrivés en tête et à égalité : Hamad Ben Abdelaziz Al-Kawari, 69 ans, et Audrey Azoulay, 45 ans, et fille du conseiller royal André Azoulay, ont chacun recueilli 18 des 58 voix du conseil exécutif de l’Unesco, en attendant un quatrième tour décisif.

LE1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Etats-unis

Allez en Haut de la page