Tournée arabe de Nasser Bourita et concertations avant le sommet arabe

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, a reçu, jeudi à Rabat, le Secrétaire d’Etat tunisien aux Affaires étrangères, Sabri Bachtobji, émissaire du président Béji Caïd Essebsi, porteur d’un message au roi Mohammed VI pour assister au Sommet de la Ligue arabe prévu fin mars à Tunis. Quelques jours auparavant le chef de la diplomatie marocaine avait fait le déplacement à Mascate et au Caire. Outre la concertation sur des affaires d’intérêt commun, cette tournée arabe visait à renforcer les relations avec ces deux pays et à apporter à l’Egypte, future présidente de l’Union africaine, l’appui du Maroc.

Entre deux avions, le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération n’a pas chômé ces derniers jours. Lors de son séjour au Sultanat d’Oman, Nasser Bourita a été reçu par Son Altesse Fahd Ben Mahmoud Al Said, vice-premier ministre du Conseil des ministres et par Soltan Ben Mohamed Noamani, ministre au cabinet du Sultan. Le ministre marocain a, par la suite, co-présidé avec son homologue omanais, Youssef Ben Alawi, les travaux de la 5ème commission mixte maroco-omanaise.

Une première dans les annales


Depuis sa création en 1995, c’est la première fois que cette commission est présidée par les chefs de la diplomatie des deux pays. Relevant que les échanges commerciaux entre les deux pays ont nettement progressé ces cinq dernières années, Nasser Bourita a mis en relief le lancement depuis juillet 2018 d’une ligne aérienne directe entre Mascate et Casablanca et a émis l’espoir de voir les flux commerciaux et touristiques devenir plus fluides ainsi. Bien qu’éloignés, les deux pays entretiennent des relations suivies, facilitées par la tenue régulière de la commission de concertation politique depuis sa création le 12 juin 2006. Au terme de sa visite à Oman, Nasser Bourita a affirmé que le Maroc considèrait le Sultanat comme un partenaire crédible et sérieux avec lequel les relations se sont développées à tous les niveaux.

Volonté commune d’aller de l’avant

Après Mascate, Nasser Bourita s’est rendu au Caire où il a évoqué avec son homologue égyptien, Sameh Chokri, plusieurs questions d’actualité, notamment aux niveaux arabe et africain. Les deux parties ont manifesté leur détermination à renforcer les relations bilatérales et salué leur profondeur actuelle. Venant en prélude à la tenue de la réunion de la haute commission mixte maroco-égyptienne, cette rencontre devrait permettre de baliser la voie à un renforcement de la coopération et des échanges aux niveaux économique, commercial, culturel et humain. Les deux ministres ont également évoqué plusieurs questions d’intérêt communs sur le plan régional et internationale notamment la situation en Syrie, au Yémen et en Libye. A cet égard, Nasser Bourita a déclaré lors d’un point de presse que le côté sécuritaire est d’une importance capitale pour la réussite de toute issue politique à la crise libyenne et a appelé à la mise en œuvre des mesures sécuritaires prévues dans l’accord de Skhirat pour faciliter le règlement politique. En outre, le chef de la diplomatie marocaine a apporté l’appui du Maroc à toutes les mesures prises par l’Egypte pour garantir sa sécurité et salué les réformes économiques lancées par le gouvernement égyptien. Les deux parties ont convenu de la tenue de la commission du dialogue stratégique au cours de cette année, l’activation du conseil maroco-égyptien des affaires et la révision du cadre institutionnel et juridique de la coopération bilatérale.

La sécurité, clé de voûte de la sortie de crise

La cause palestinienne et Al-Qods ont également été évoqués par les deux chefs de la diplomatie qui ont souligné l’importance d’aller de l’avant dans le processus de règlement pacifique de ce dossier. Les questions africaines ont aussi été abordées par les deux responsables. Une manière pour la partie marocaine de sonder l’Egypte sur ses intentions puisqu’elle assurera la présidence de l’Union africaine en 2019. A cet égard, le ministre marocain a exprimé l’appui du royaume à l’Égypte lors de sa présidence. Nasser Bourita a mis l’accent sur la nécessité de renforcer la coordination avec l’Egypte tant à l’échelle des pays arabes qu’africains afin de faire face à la situation actuelle.

Préparer le prochain sommet de la Ligue arabe


Le ministre Bourita a profité de son séjour au Caire pour rencontrer le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, avec lequel il a abordé les derniers développements sur la scène arabe et les efforts déployés par plusieurs parties pour résoudre les crises en Syrie, en Libye et au Yémen. Les deux responsables ont également évoqué les moyens de soutenir la cause palestinienne et de développer le partenariat arabo-africain dans le cadre des relations stratégiques entre les deux parties. Nasser Bourita a également abordé avec Ahmed Aboul Gheit l’action arabe commune au sein de la Ligue arabe dans la perspective Sommet de la Ligue arabe en Tunisie au mois de mars, du quatrième Sommet arabe du développement économique et social de Beyrouth le 20 janvier et du premier sommet arabo-européen, prévu le 24 février en Égypte.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Diplomatie

Allez en Haut de la page
21 Shares
Share via