fbpx

Le Roi Salmane toujours en vie

Start

Donné pour agonisant ou au mieux très malade, le roi Salmane d’Arabie saoudite est apparu aujourd’hui recevant deux ambassadeurs saoudiens nouvellement nommés en Ukraine et en Uruguay. Les spéculations sur sa santé ont défrayé la chronique ce weekend après la confirmation d’une nouvelle opération de purge dans les rangs de la famille royale menée depuis vendredi par le prince héritier Mohammed ben Salmane.

La télévision saoudien a diffusé ce dimanche matin les images du roi d’Arabie saoudite, Salmane ben Abdelaziz, recevant deux ambassadeurs de son pays récemment désignés. Le roi s’est même levé pour les saluer. Des images qui mettent fin aux spéculations sur l’état de santé du roi saoudien après avoir été donné pour mort suite à la confusion qui a suivi l’arrestation de membres de la famille royale, accusés de mener une tentative de coup d’Etat contre le prince héritier Mohammed ben Salmane.

«Devant le gardien des deux saintes mosquées, le roi Salman ben Abdelaziz Al Saoud, l’ambassadeur saoudien désigné en Ukraine Mohammad ben Sulaiman Al-Musahir et l’ambassadeur saoudien désigné en République orientale de l’Uruguay Eyad ben Gazy Hakeem ont prêté serment aujourd’hui.» a écrit l’agence de presse officielle saoudienne, SPA.

Un serment retranscit par la même source «Je jure par Allah Tout-Puissant d’être fidèle à ma religion, à mon roi et à ma patrie; de ne révéler aucun secret des secrets de l’État; de protéger ses intérêts et ses réglementations au pays et à l’étranger; et d’exécuter mes travaux avec la plus grande sincérité et honnêteté et sincérité».

Après avoir pêté serment les ambassadeurs ont serré la main du gardien des deux saintes mosquées et ont écouté ses directives, a précisé la dépêche.

Plus de 20 princes arrêtés

Après l’arrestation du dissident le plus haut gradé de la famille royale, le prince Ahmed ben Abdelaziz, frère du roi Salman, pour avoir prétendument comploté un coup d’État contre le fils du roi, le prince héritier Mohammed ben Salmane mène depuis vendredi une purge qui rappelle celle du Ritz Carlton de 2017.

Plus de 20 princes ont été arrêtés pour avoir prétendument participé à un coup d’État visant à renverser le prince héritier.

En plus de son oncle Ahmed ben Abdelaziz, MBS a arrêté le fils, le prince Nayef bin Ahmed ben Abdelaziz, chef des services de renseignement et de sécurité des forces terrestres, l’ancien prince héritier Mohammed ben Nayef; et le demi-frère de ce dernier Nawaf ben Nayef.

Le fils d’Ahmed ben Abdelaziz est le membre le plus haut gradé des forces armées saoudiennes dont l’arrestation a été confirmé jusqu’à présent.

Twettez moi ça !

Quelques instants après les arrestations, MBS a ordonné aux princes du royaume de publier des tweets lui exprimant leur loyauté. Trois d’entre eux l’ont déjà fait.

Selon une source régionale citée par Reuters, MBS «a accusés les princes d’avoir eu des contacts avec des puissances étrangères, y compris les Américains et d’autres, pour mener un coup d’État».

Selon les sources de Reuters le roi Salman lui-même aurait signé les mandats d’arrêt. Ils ont affirmé que son état mental était bon. Sachant que Le roi serait connu pour souffrir de démence.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.