fbpx

Le Conseil de sécurité de l’ONU adopte une résolution pour un cessez-le-feu humanitaire en Syrie

Partager

Reporté à plusieurs reprises, le vote d’un projet de résolution demandant un cessez-le-feu de 30 jours en Syrie, destiné à permettre l’arrivée d’une aide humanitaire et les évacuations médicales dans la Ghouta orientale, près de Damas, a pu avait lieu ce soir.

LIRE AUSSI  Royal Air Maroc renforce son offre pour l’Été 2024 avec de nouvelles lignes et une flotte élargie

Après que l’ambassadeur russe à l’ONU a refusé jeudi un accord de cessez-le-feu de 30 jours dans la Ghouta orientale, le Conseil de sécurité de l’ONU a pu enfin, ce soir, voté une version de texte légèrement modifiée d’un projet initialement soumis par les ambassadeurs suédois et koweitien.

Deux semaines d’intenses négociations au Conseil de sécurité ont ainsi permis d’éviter l’utilisation du veto russe utilisé 11 fois dans le dossier syrien. Le nouveau texte se contente de “demander” un cessez-le-feu, alors que la version précédente employait le verbe “décider”. Il spécifie que le cessez-le-feu ne s’appliquera pas aux “individus, groupes, entreprises et entités associées” à Al-Qaïda et à Daech, alors que la précédente version mentionnait uniquement ces deux organisations.

Applicable en principe immédiatement, la nouvelle résolution intervient alors que la région de la Ghouta orientale subit un véritable massacre de la part de l’aviation du régime syrien appuyé par Moscou et qui a fait quelque 500 morts en une semaine.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -