fbpx

Après l’Iran, l’Arabie saoudite décide de rétablir ses relations avec la Syrie

Partager

L’Arabie saoudite est en pourparlers avec la Syrie pour rouvrir son ambassade dans ce pays déchiré par la guerre pour la première fois depuis dix ans, a rapporté la télévision d’État du royaume jeudi en fin de journée. Au début du mois, un accord négocié par la Chine a été annoncé pour rétablir les liens diplomatiques entre Riyadh et Téhéran, sept ans après leur rupture.

L’annonce faite par la télévision d’État intervient après que des négociations menées à Pékin sous la médiation de la Chine ont permis à l’Arabie saoudite et à l’Iran de convenir de rouvrir leurs ambassades respectives, après des années de tensions.

Le président syrien Bachar Assad n’a conservé sa mainmise sur le pouvoir dans ce pays méditerranéen secoué par le printemps arabe de 2011 qu’avec l’aide de l’Iran et de la Russie, qui a passé un appel historique à Oman plus tôt dans la journée.

LIRE AUSSI  Historique : L'Irlande, la Norvège et l'Espagne reconnaissent la Palestine comme un État indépendant

La télévision publique saoudienne a diffusé un reportage jeudi en fin de journée, citant un responsable anonyme du ministère des affaires étrangères du pays, reconnaissant les pourparlers entre le Riyad et Damas.

«Une source du ministère des Affaires étrangères a révélé à Al-Ekhbariyah que des discussions étaient en cours avec le ministère syrien des Affaires étrangères, commentant ce qui a été diffusé par certains médias internationaux», a déclaré un présentateur à l’antenne.

«Des discussions sont en cours entre les responsables du royaume et leurs homologues syriens au sujet de la reprise des services consulaires», a-t-il précisé.

Dimanche, Bachar al-Assad s’est rendu aux Émirats arabes unis, où le président Cheikh Mohamed bin Zayed Al Nahyan lui a dit qu’il était temps pour Damas d’être réintégré dans la giron arabe au sens large.

Ce voyage, le deuxième du président syrien auxs Émirats arabes unis, fait suite à une visite à Oman le mois dernier.

La Syrie a été expulsée de la Ligue arabe, basée au Caire, en 2011, en raison de la répression violente des manifestations en faveur de la démocratie.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -