fbpx

France : Un réfugié syrien blesse au couteau quatre enfants

Partager

Peu avant 10 heures ce jeudi, un individu de nationalité syrienne, demandeur d’asile, âgé de 32 ans, a attaqué plusieurs enfants âgés de 3 ans à l’arme blanche à Annecy. Un bilan provisoire fait état de 6 personnes blessées dont quatre enfants. Le suspect a été interpellé. Contrairement aux déclaration de Darmanin, se sont des citoyens qui ont encerclé l’assaillant.

Une attaque au couteau s’est produit en France, ce jeudi 8 juin au matin. D’après les premières informations, six personnes, dont quatre enfants, ont été attaquées par un homme au niveau d’une aire de jeux situé près du bord d’un lac.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, confirme que «plusieurs personnes dont des enfants ont été blessées par un individu armé d’un couteau dans un square à Annecy. L’individu a été interpellé»

LIRE AUSSI  Maroc-France : Comment Macron a avalé son chapeau

Contrairement aux déclarations du ministre de l’intérieur français Gérald Dramanin, qui a parlé d’intervention rapide des forces de l’ordre, des vidéos amateurs ont montré plusieurs citoyens encercler l’assaillant alors qu’il s’enfuyait du lieu du crime.

Deux enfants et un adulte sont dans un état critique, tandis que deux enfants ont été légèrement blessés, a indiqué la police.

«Des enfants et un adulte sont entre la vie et la mort. La nation est sous le choc”, a déclaré le président français Emmanuel Macron dans un communiqué publié sur Twitter, qualifiant l’attaque d’acte de lâcheté absolue».

Des témoins ont déclaré qu’au moins un des enfants blessés dans l’attaque se trouvait dans une poussette. L’incident a eu lieu vers 0745 GMT dans l’aire de jeux d’un parc au bord du lac à Annecy, une ville située dans les Alpes françaises.

«Il a sauté (dans l’aire de jeux), a commencé à crier et s’est dirigé vers les poussettes, frappant à plusieurs reprises les petits avec un couteau», a déclaré à BFM TV un témoin qui a donné son nom, Ferdinand.

«Les mères pleuraient, tout le monde courait», a déclaré George, un autre témoin et propriétaire d’un restaurant voisin.

La chaîne de télévision a montré des images de plusieurs policiers maîtrisant un individu dans un parc.

«Il n’y a rien de plus abominable que de s’en prendre à des enfants», a déclaré la présidente de l’Assemblée nationale, Yael Braun-Pivet, sur Twitter. Le Parlement a observé une minute de silence pour marquer l’incident.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -