fbpx

Le Centre satellitaire de l’ONU évalue les dégâts du séisme d’Al Haouz

Partager

L’UNOSAT, le Centre satellitaire des Nations unies qui fait partie de l’Institut des Nations unies pour la formation et la recherche (UNITAR), a publié une évaluation des dégâts du séisme d’Al Haouz.

L’UNOSAT a pour mandat de fournir aux fonds, programmes et agences spécialisées des Nations unies, à leur demande, des services d’analyse satellitaire, de formation et de développement des capacités, ainsi que d’aider les États membres à analyser l’imagerie satellitaire au-dessus de leurs territoires respectifs et de fournir des services de formation et de développement des capacités dans l’utilisation des technologies de l’information géospatiale.

Ce dimanche, 10 septembre 2023, a publié une évaluation préliminaires des dégâts du séisme d’Al Haouz, sur la base de données satellitaire. Ci-après le résumé :

Situation :
Le 08 septembre 2023, à 22h11, un séisme d’une magnitude de 6,8 a frappé la province d’Al Ahaouz, située dans la région de Marrakech-Safi au Maroc. Cet événement sismique a entraîné de graves conséquences, notamment des dommages matériels importants dans plusieurs villages de l’Atlas situés autour d’Adassil.

LIRE AUSSI  Ahmed Charaï dans La Razón : la position claire de Sanchez sur le Sahara rend justice à l'histoire

Évaluation des Dommages :
Des observations satellites ont montré des structures endommagées et détruites à environ 14 km à l’ouest de la zone épicentrale. En outre, d’autres structures endommagées ont été repérées à environ 11 km au nord-ouest de cette même zone. Plusieurs villages des montagnes de l’Atlas autour d’Adassil, dans la province de Chichaoua, ont également été touchés, avec des bâtiments qui ont subi des dommages conséquents. Une évaluation exhaustive de ces dommages reste à réaliser.

Population Affectée :
Selon les données d’intensités sismiques fournies par l’USGS (U.S. Geological Survey) et les informations démographiques de Worldpop, il est estimé qu’environ 5 millions de personnes dans les provinces de Marrakech-Safi, Drâa-Tafilalet et Souss-Massa au Maroc ont été exposées à des secousses de niveau modéré à sévère.

Réponse Humanitaire :
Face à cette tragédie, des abris temporaires, connus sous le nom de PDI (Personnes Déplacées Internes), ont été rapidement mis en place dans le village de Tounghast dès le 10 septembre 2023. Ces installations visent à fournir un refuge temporaire aux résidents touchés par le séisme et dont les maisons ont été rendues inhabitables.

Conclusion :
Le séisme d’Adassil/Al Haouz met en évidence la nécessité d’une préparation efficace et d’une réponse rapide face aux catastrophes naturelles. Tandis que les efforts de secours continuent, l’importance de renforcer les infrastructures et de sensibiliser les populations locales aux risques sismiques devient de plus en plus évidente.

- Advertisement -