fbpx

Le Roi Mohammed VI annule un dîner avec Macron à la dernière minute

Partager

En raison du harcèlement diplomatico-médiatique lourdement maladroit d’Emmanuel Macron, une rencontre annulée par le Roi Mohammed VI dans un premier temps est aujourd’hui renvoyée aux calendes grecques.

La récente visite privée du roi Mohammed VI à Paris devait marquer un tournant dans les relations entre la France et le Maroc. Cependant, un tête-à-tête prévu entre le souverain marocain et le président français Emmanuel Macron a été annulé à la dernière minute, rapporte Maghreb Intelligence.

L’Elysée avait insisté pour organiser cette rencontre informelle afin de résoudre les différends qui avaient tendu les relations bilatérales ces derniers mois. Le dîner n’a pas eu lieu en raison du retour précipité de Mohammed VI à Rabat à la suite d’un séisme meurtrier qui a frappé le centre du Maroc. Le souverain devait superviser les opérations de secours, de relogement et d’indemnisation des victimes.

LIRE AUSSI  La nouvelle ère de la sécurité globale, nous y sommes !

Cette annulation a été un coup dur pour Macron. Ce dernier adopte une approche, perçue comme maladroite et inappropriée par les autorités marocaines, d’autant plus qu’elles faisaient face à une véritable catastrophe.

L’Elysée et le Quai d’Orsay ont d’ailleurs été largement critiqués pour avoir exercé des pressions excessives sur le Maroc, cherchant davantage à obtenir une visibilité médiatique qu’à apporter une aide humanitaire efficace.

«Ce stratagème de harcèlement diplomatico-médiatique lourdement maladroit n’a fait qu’empirer les choses», confie une source de la capitale marcoaine à nos confrères de Maghreb Intelligence. «Alors, que le royaume fait face à une véritable catastrophe, la France n’avait en tête que d’arriver à ses fins, et cela sans consultation aucune avec les autorités marocaines», poursuit la même source..

«La France, contrairement à beaucoup d’autres pays amis voulait profiter du momentum médiatique au mépris de l’approche humanitaire stricto sensu», explique un ancien diplomate français qui était en poste à Rabat pendant de longues années

Pour aggraver les choses, la France a annoncé une prochaine visite d’Emmanuel Macron au Maroc sans consultation préalable, ce qui a été considéré comme une entorse au protocole diplomatique.

Toutes ces erreurs diplomatiques ont contribué à retarder tout nouvel espoir de rapprochement entre les deux chefs d’État. Les relations franco-marocaines restent tendues, et les prochaines rencontres semblent incertaines pour le moment.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -