fbpx

Aide financière des sinistrés d’Al Haouz : L’État délivre

Partager

Dans le sillage du séisme dévastateur d’Al Haouz, l’État marocain, sous la conduite éclairée du Roi Mohammed VI, continue de démontrer un engagement ferme et actif envers les sinistrés, incarnant un modèle de solidarité et de responsabilité gouvernementale. La récente opération de versement de la première tranche de l’aide financière à la commune d’Adassil (Province de Chichaoua) en est un témoignage éloquent.

Le 12 novembre 2023, la commune d’Adassil a été le théâtre d’une étape cruciale dans le processus de reconstruction post-séisme. Les familles touchées par cette catastrophe naturelle ont commencé à recevoir la première tranche de l’aide financière dédiée à la reconstruction de leurs logements, un geste significatif de la part de l’État marocain pour alléger leurs souffrances.

Cette aide, distribuée en quatre tranches, commence par un versement initial de 20.000 DH. Abdeslam Abrad, chef de services de gestion des risques naturels au niveau de la province de Chichaoua, a réitéré l’engagement de l’État, en ligne avec les hautes Instructions Royales, pour soutenir les familles sinistrées.

LIRE AUSSI  Nezha Hayat, seule femme arabe et africaine à la tête d'un Comité Régional de l'IOSCO

L’aspect le plus remarquable de cette initiative est l’accompagnement holistique qu’elle propose. Au-delà de l’aide financière, les familles bénéficient d’une assistance technique, incluant la mise à disposition de plans architecturaux adaptés aux spécificités régionales. Cette approche globale garantit non seulement la reconstruction des logements mais aussi la préservation de l’identité culturelle et architecturale de la région.

Les bénéficiaires, issus de divers douars de la commune d’Adassil, n’ont pas manqué d’exprimer leur gratitude envers le Roi Mohammed VI. Leur reconnaissance s’étend également aux autorités locales, dont les efforts inlassables assurent le bon déroulement de cette opération vitale.

En outre, le gouvernement, suivant les hautes directives royales, a mis en place une aide financière substantielle de 140.000 dirhams pour les logements totalement effondrés et de 80.000 dirhams pour les habitations partiellement endommagées. Cette mesure reflète la profondeur de l’engagement de l’État marocain envers ses citoyens en période de crise.

- Advertisement -