Al Jazeera : Erdogan fustige la politique expansionniste de l’Iran et dénonce l’hypocrisie européenne

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan, a dénoncé virulemment ce qui se passe actuellement en Syrie par l’amoncellement du pays, sa destruction totale, sa division, le transfert des populations civiles et la déstructuration sociale qui y est menée. Tout en fustigeant avec véhémence la politique expansionniste iranienne dans une région chaotique.

Lors d’un entretien accordé à l’émission “Bila houdoud” diffusée mercredi soir sur la chaîne qatariote Al-Jazeera, Erdogan a appelé le Président américain a déployer un embargo aérien en vue de protéger le peuple kurde en Syrie des attaques massives du régime de Bachar al-Assad, en dénonçant au passage la nonchalance de Barack Obama, espérant que cela changera avec la nouvelle administration américaine.

Concernant la situation en Irak, Erdogan a affirmé qu’on ne peut pas résoudre les problèmes profonds de ce pays sur la base du nationalisme, de la doctrine et de la démagogie : le Président turc a mis en garde l’Iran qui, selon ses termes, poursuit une politique impérialiste persane et expansionniste chiite au détriment des intérêts du peuple irakien, ce à quoi s’oppose Ankara.

Pour ce qui est des relations avec l’Europe, Erdogan a utilisé des termes très durs envers Bruxelles l’accusant de nazisme et de fascisme vis-à-vis de la Turquie, qualifiant cela comme une guerre contre son pays, interpellant au passage les européens d’avoir menti concernant les promesses avancées quant aux aides potentielles pour réguler et gérer le flux de réfugiés en provenance de Syrie.

Fort des résultats du référendum qui a vu la victoire du OUI aux reformes auxquelles il a appelées, Erdogan s’est moqué de ceux qui accusent le régime de s’autocratiser : “un dictateur ne sort pas des urnes” a clos Erdogan en référence aux multiples coups d’Etat militaires qu’a connus la Turquie dans le passé et dont le principal bénéficiaire étaient les partis laïques.

LE1

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Câbles

Macron arrive à Riyad

Dans une visite inopinée non inscrite dans son agenda, le président français
Allez en Haut de la page