fbpx

Le chef de la Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, est dans le coma

Partager

Le dirigeant autocratique de la Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, est tombé dans le coma et se trouve dans un état critique.

«L’information est confirmée par diverses sources dans les milieux médicaux et politiques», a déclaré Andriy Yusov, le porte-parole des services de renseignement militaire ukrainiens, qui a été le premier à rapporter l’information. «Des informations indiquent que le criminel de guerre Kadyrov est dans un état grave et que les maladies dont il souffrait se sont aggravées, provoquant un état aussi grave».

«Son mauvais état de santé n’est pas dû à une blessure», a ajouté l’espion ukrainien, Andriy Yusov.

«Il ne s’agit pas de blessures. D’autres détails doivent être clarifiés. Il est malade depuis longtemps et nous parlons de problèmes de santé systémiques», a-t-il précisé. «Depuis quelques jours, il est dans un état grave».

LIRE AUSSI  Ahmed Charaï : «Le leadership Américain doit vaincre les menaces et non se contenter de les gérer»

La Russie n’a pas encore réagi aux allégations ukrainiennes.

Kadyrov : le chien d’attaque de Poutine

Ramzan Kadyrov, un fidèle du Kremlin surnommé «le soldat de Poutine» et «le chien d’attaque de Poutine», a déployé des troupes en Ukraine pour aider le président russe dans sa guerre en Ukraine.

En juillet dernier, il a déclaré avoir envoyé un détachement de troupes tchétchènes pour combattre au Bakhmout. Ce détachement avait signé un contrat avec le ministère russe de la défense au début de l’année, ce qui contrastait fortement avec le patron de Wagner, Evgeniy Prigozhin, qui avait protesté contre le fait que ses mercenaires signent avec Moscou.

Selon le Kremlin, Vladimir Poutine a remercié Kadyrov en mars pour avoir aidé la Russie à mener la guerre en Ukraine lors d’une réunion.

«Nous exécutons tous les ordres que vous nous avez donnés et nous avons l’intention d’aller jusqu’à une conclusion victorieuse», a déclaré Kadyrov à l’époque.

Problèmes de santé

Des rumeurs sur la santé de Kadyrov circulent depuis des mois. L’ancien vice-premier ministre de Tchétchénie, Akhmad Zakayev, a déclaré l’année dernière au journal allemand Bild que Kadyrov souffrait d’une grave maladie rénale.

Le Chef tchétchène a cherché à démentir les rumeurs sur sa mauvaise santé. En mars dernier, il a déclaré à ses amis qu’il n’était pas malade, mais simplement anormalement gonflé. «Les gens m’attribuent diverses maladies : Tantôt j’ai des problèmes de reins, tantôt de foie», a-t-il déclaré.

Selon le journal britannique Daily Mail, l’apparence gonflée de Kadyrov laissait supposer des problèmes rénaux, voire un empoisonnement.

Le dirigeant tchétchène aurait fait venir des Émirats arabes unis un médecin spécialisé dans les maladies rénales à Grozny, la capitale de la république. Il se serait également rendu à Abou Dhabi pour se faire soigner.

L’état de santé de Kadyrov a semblé se détériorer ces derniers jours. Il est tombé dans le coma début de semaine, puis a été transporté par avion à Moscou pour y être soigné. Il aurait ensuite été renvoyé en Tchétchénie.

Intelligence analyst. Reputation and influence Strategist
20 années d’expérience professionnelle au Maroc / Spécialisé dans l’accompagnement des organisations dans la mise en place de stratégies de communication d’influence.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -