fbpx

Choc en Slovaquie : Le Premier ministre Robert Fico gravement blessé dans une tentative d’assassinat

Partager

Le Premier ministre slovaque Robert Fico, figure populiste controversée, proche de Vladimir Poutine, a été sérieusement blessé lors d’une fusillade mercredi, dans un acte que les autorités ont rapidement qualifié de tentative d’assassinat. La nouvelle de l’attaque a provoqué une onde de choc à travers l’Europe, où des dirigeants politiques ont exprimé leur indignation et leur soutien.

Selon un communiqué urgent diffusé sur sa page Facebook officielle, le premier ministre slovaque Robert Fico se trouve dans un état critique après avoir été atteint par plusieurs balles. «Les prochaines heures seront décisives pour sa survie,» lit-on dans le message qui souligne la gravité de la situation.

L’attaque a eu lieu à Handlova, une ville du centre de la Slovaquie, alors que M. Fico venait de terminer une réunion gouvernementale suivie d’une conférence de presse. Il a été abattu à l’extérieur du bâtiment, saluant ses partisans, lorsque les coups de feu ont retenti, selon des témoignages recueillis par les médias locaux.

LIRE AUSSI  1 milliard $ d'aide militaire américaine à Israël malgré les tensions
Images de l’évacuation du Premier ministre slovaque Robert Fico juste après la tentative d’assassinat
Vidéo du moment où des coups de feu ont été tirés sur le Premier ministre slovaque Robert Fico plus tôt aujourd’hui

La présidente slovaque Zuzana Caputova a fermement condamné l’agression, la qualifiant de «brutale et imprudente». Sur Facebook, elle a exprimé son soutien : «Je souhaite à Robert Fico beaucoup de force en ce moment critique pour se remettre de l’attaque.»

Viktor Orban, le Premier ministre hongrois et allié de M. Fico, notamment dans leur opposition commune à l’aide militaire à l’Ukraine, a été parmi les premiers à réagir, offrant ses prières pour la santé et le rétablissement rapide de son ami.

Le retour de M. Fico au pouvoir après les élections générales de septembre avait marqué la résurgence de sa carrière politique, malgré les controverses précédentes, y compris sa démission suite à de vastes manifestations déclenchées par l’assassinat d’un journaliste enquêtant sur la corruption au sein du gouvernement.

Cette attaque survient dans un contexte politique déjà tendu, marqué par la décision récente de M. Fico de mettre fin à toute aide militaire de la Slovaquie à l’Ukraine, tout en continuant l’aide non militaire, faisant de son pays le premier à se retirer de l’engagement militaire dans ce conflit depuis son commencement.

Les enquêteurs n’ont pas encore fourni de détails sur les motifs ou les suspects de cette attaque, et la police n’a pas immédiatement commenté l’incident. L’enquête est en cours et les répercussions de cet acte violent sont encore incertaines, tant pour la Slovaquie que pour ses relations avec ses voisins européens.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -