Sahara : Surprenante dépêche de l’agence de presse saoudienne

L’agence de presse offcielle saoudienne vient de publier une longue dépêche dans laquelle elle retranscrit la déclaration du Représentant Permanent de l’Arabie Soaudite auprès de l’ONU, Faisal Ben Nasser Al-Hakbani, devant le Comité spécial des Vingt-Quatre, organe subsidiaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies, où il exprime le refus de l’Arabie Saoudite de «nuire aux intérêts suprêmes du Maroc frère ou de porter atteinte à sa souveraineté et à son intégrité territoriale».

Cinq mois après la diffusion d’un documentaire sur la chaîne saoudienne Al-Arabiya, mettant en clairement en doute la souveraineté du royaume sur son Sahara, l’Arabie Saoudite semble vouloir tourner la page de cet épisode qui avait dévoilé au grand jour la dégradation inqiétante des relations entre Rabat et Riyadh.

En effet, à l’occasion de la tenue de la réunion annuelle du « Comité spécial des Vingt-Quatre », comité créé en 1961 chargé d’étudier l’application de la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux, le Représentant Permanent de l’Arabie Soaudite auprès de l’ONU, Faisal Ben Nasser Al-Hakbani, a tenu a exprimé l’allignement total de son pays à la position du Maroc sur le Sahara.

Al-Hakbani a entamé son intervention en saluant les efforts déployés par le Secrétaire général des Nations Unies concernant la question du Sahara marocain pour reprendre les négociations politiques conformément aux critères fixés par le Conseil de sécurité depuis 2007, en particulier la résolution 2468 du Conseil de sécurité adoptée le 30 avril 2019, qui insiste sur la nécessité de parvenir à une solution politique, réaliste et durable à la question du Sahara marocain sur la base d’un consensus.

Le responsable saoudien a par la suite salué la tenue des deux tables rondes auxquelles ont participé «les pays frères», le Maroc, l’Algérie et la Mauritanie aux côtés du «Polisario», conformément aux résolutions 2414 et 2440 du Conseil de sécurité, louant l’engagement des quatre participants pour la tenue d’une troisième table ronde conformément à la résolution 2468, afin de trouver une solution politique qui mettrait fin à ce conflit régional.

le Représentant Permanent de l’Arabie Soaudite auprès de l’ONU a souligné que le Maroc, Royaume frère avait contribué de manière sérieuse et loyale aux efforts déployés sous la «responsabilité exclusive» des Nations Unies pour trouver une solution durable au problème du Sahara.

Autonomie, Régionalisation avancée, participation des élus sahraouis, PDR, Droits de l’homme, Riyadh est alignée à 100%

Fait important de la déclaration du haut responsable saoudien devant le Comité des 24 est qu’aucun argument marocain n’a été négligé : l’Initiative marocaine d’autonomie, la régionalisation avancée, les plans de développement régionaux des provinces du sud du Maroc et l’évolution des droits de l’homme à Laayoune et à Dakhla.

Tout d’abord, Al-Hakbani va réafirmer l’appui et le soutien de l’Arabie Saoudite à l’initiative marocaine d’autonomie. Une solution qu’il juge à même de garantir aux habitants des régions du sud leur participation au développement économique, social et culturel du peuple marocain sans aucune discrimination ou exclusion et de prendre en compte les spécificités de la région du Sahara et de répondre aux normes internationales concernant l’octroi de pouvoirs plus étendus à ses habitants.

« La solution d’autonomie est une solution consensuelle conforme au droit international, à la Charte des Nations Unies, aux résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale, qui répond au principe de l’autodétermination » a martelé représentant permanent de l’Arabie Soaudite auprès de l’ONU.

Al-Hakbani a tenu également à féliciter au nom de son pays la participation des représentants des élus du Sahara marocain aux travaux du Séminaire et des vingt-quatre pour la deuxième année consécutive. Il a salué les efforts déployés par le gouvernement marocain pour la mise en oeuvre des programmes de développement régionaux dans le Sahara marocain auxquelles ont été allouées un budget de 8 milliards de dollars dans le but d’améliorer les conditions de vie des populations sharouies et leur permettre de bénéficier des ressources de la région.

La question des droits de l’homme qui a été au coeur d’une bataille diplomatique du Maroc en avril dernier n’a pas échappé à l’argumentaire du reprsentant saoudien. «Le Royaume d’Arabie saoudite salue les réalisations importantes du Maroc dans le domaine des droits de l’homme, son interaction avec les mécanismes internationaux des droits de l’homme et le rôle des commissions régionales du Conseil national des droits de l’homme, CNDH, à Laayoune et à Dakhla ont été saluées par le Conseil de sécurité dans toutes ses résolutions, notamment la résolution 2468 » s’est félicité Al-Hakbani.

«Le Royaume d’Arabie saoudite réitère son soutien aux efforts déployés par le Royaume du Maroc pour trouver une solution à ce conflit régional et souligne l’importance du réalisme et de l’esprit de consensus qui préavut entre toutes les parties concernées, car toute solution à ce problème ne peut être trouvée que dans un climat de quiétude et de calme. L’Arabie Saoudite refuse tout préjudice qui pourait nuire aux intérêts supérieurs du Maroc frère ou à la violation de sa souveraineté et de son intégrité territoriale.» a conclut le Représentant Permanent de l’Arabie Soaudite auprès de l’ONU, Faisal Ben Nasser Al-Hakbani.

Nawfal Laarabi

Nawfal Laarabi

Intelligence analyst at UBERAL Public Affairs
Social media strategist / Intelligence analyst. 20 années d’expérience professionnelle au Maroc / Spécialisé dans l’accompagnement des organisation dans la mise en place de stratégies de communication d’influence.
Nawfal Laarabi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Sahara Marocain

Allez en Haut de la page
313 Shares
Share via