Al-Arabiya

Sahara : Surprenante dépêche de l’agence de presse saoudienne

L’agence de presse offcielle saoudienne vient de publier une longue dépêche dans laquelle elle retranscrit la déclaration du Représentant Permanent de l’Arabie Soaudite auprès de l’ONU, Faisal Ben Nasser Al-Hakbani, devant le Comité spécial des Vingt-Quatre, organe subsidiaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies, où il exprime le refus de l’Arabie Saoudite de «nuire aux intérêts suprêmes du Maroc frère ou de porter atteinte à sa souveraineté et à son intégrité territoriale».

Lire ici

L’ancien DG d’Al-Arabiya, Turki al-Dakhil, nommé ambassadeur de l’Arabie Saoudite aux Émirats Arabes Unis

/

Le roi Salmane Ben Abdelaziz a nommé, dimanche 10 février 2019, le sulfureux Turki Ben Abdallah Al-Dakhil, nouvel ambassadeur d’Arabie saoudite aux Émirats arabes unis. Ce poste éminemment stratégique ne revient généralement qu’aux dignitaires de l’Etat les plus expérimentés. D’aucuns s’interrogent sur le choix de ce journaliste très polémique pour occuper cette fonction très sensible. La réponse est à trouver du côté du prince héritier Mohammed Ben Salmane dont l’ancien directeur général d’Al-Arabiya a été un des principaux conseillers jusqu’à sa nomination hier à Abu Dhabi. Et c’est justement MBS qui a proposé son nom au roi Salmane qui l’a systématiquement validé.

Lire ici

Rabat Vs. Riyadh et Abu Dhabi : La vérité sur les turbulences qui secouent leurs relations

/

Le Maroc a-t-il retiré son ambassadeur en poste en Arabie saoudite ? Bien sûr que non. Mais Mustapha Mansouri se trouve-t-il vraiment à Rabat ? Oui. Il a été convoqué par le MAECI pour «consultations». Donc, pour être précis dans le vocabulaire utilisé, notre ambassadeur a été «convoqué» mais pas «retiré». De même pour le chef de la mission diplomatique du Maroc à Abu Dhabi, Moha Aït ou Ali. Il se trouve également à Rabat où il a été convoqué pour consultations et non pas retiré des Émirats arabes unis. Lorsque le journaliste de l’agence russe Sputnik a contacté Nasser Bourita pour en savoir davantage sur le sujet, ce dernier a catégoriquement nié que les deux ambassadeurs aient été retirés respectivement de Riyadh et d’Abu Dhabi. Et le ministre avait raison sur la forme. Les deux diplomates n’ont pas été retirés mais «juste» convoqués. Un écart sémantique ou un abus de langage et bonjour la crise diplomatique. Ce qui est certain en revanche, c’est que le Maroc et ses 2 «alliés» du CCG passent réellement par une zone de turbulences au-delà de la terminologie usitée.

Lire ici

Le président du Yémen se démarque des saoudiens et appelle à renforcer les liens avec le Maroc

/

Au moment où c’est le froid qui souffle entre le Maroc et l’Arabie saoudite, les relations sont paradoxalement au beau fixe entre Aden et Rabat. Et alors que le Maroc a rappelé son ambassadeur à Riyadh pour consultations après les prises de positions d’Al-Arabiya, proche du régime saoudien, et gelé la participation du Maroc dans la Coalition armée menée par l’Arabie saoudite, le président yéménite, veut, pour sa part, renforcer les liens avec le Maroc.

Lire ici

Rabat rappelle son ambassadeur à Riyadh

Le Washington Post a publié ce soir des informations selon lesquelles le Maroc aurait cessé de prendre part aux actions militaires de la Coalition anti-Houthi au Yémen conduite par l’Arabie saoudite. L’influent quotidien de la capitale fédérale américaine avance que le Maroc aurait rappelé son ambassadeur à Riyadh, Mustapha Mansouri. Cette escalade intervient quelques jours après un programme diffusé par la chaîne de télévision saoudienne Al-Arabiya qui a attenté aux intérêts supérieurs du Maroc.

Lire ici

Sahara : L’Arabie Saoudite viole le pacte d’amitié qui lie Rabat et Riyadh

/

L’Arabie saoudite vient de franchir une des lignes rouges imposées par le Maroc concernant son intégrité territoriale. En préméditant un documentaire diffusé sur la chaîne Al-Arabiya, la télévision saoudienne a mis clairement en doute la souveraineté du royaume sur son Sahara. Un précédent d’une rare gravité dans les relations entre Rabat et Riyadh. Dans une de ses émissions, Al-Arabiya a parlé en long et en large du point de vue du Polisario concernant ce conflit aux dépens du Maroc, soulignant même la reconnaissance de la pseudo-RASD par de nombreux pays. Pis, Al-Arabiya, dont la ligne éditoriale est dictée par le Cabinet royal saoudien, s’est permis d’avancer que la communauté internationale reconnaissait le Polisario comme représentant du «peuple sahraoui ».

Lire ici

#ForMigration Marrakech : Le MAECI organise sa communication

/

A quelques jours de la tenue de la Conférence Intergouvernementale pour l’adoption du Pacte Mondial pour les migrations qui aura lieu à Marrakech les 10 et 11 décembre 2018, le comité d’organisation relevant du Ministère des Affaires étrangères a tenu, ce mardi, une rencontre avec les médias, présidée par l’ambassadeur Fouad Yazough, directeur général des relations bilatérales et des affaires régionales, en vue de présenter les grandes lignes de l’évènement et les aspects de son organisation.

Lire ici