Le projet de hausse des salaires du personnel de l’Otan divise

Start

L’Otan a invité ses Etats membres à accroître leur contribution financière afin de revaloriser le salaire de son personnel, une demande perçue par certains pays comme inappropriée dans un contexte de pandémie de coronavirus, ont déclaré trois sources diplomatiques européennes.

Reuters

La proposition porte sur une revalorisation d’environ 2,2% qui ferait d’elle la plus importante en quatre ans alors que l’alliance cherche à boucler son budget 2021 et que les pays européens font face à la plus importante contraction économique depuis la Seconde guerre mondiale.

Cette mesure ravive les tensions au sein de l’organisation mise en place par les 30 pays signataires du traité de l’Atlantique nord afin d’assurer leur sécurité commune.

 

Donald Trump a critiqué à plusieurs reprises l’Otan, estimant que les partenaires européens de l’organisation jugeaient acquise la protection américaine.

Emmanuel Macron de son côté a jugé l’an dernier que l’Otan était en état de «mort cérébrale».

«Il y a une crise économique à cause de la pandémie et ils demandent de l’argent pour une institution où les salaires les plus bas sont de 4.000 euros. C’est une blague !», s’est insurgé un diplomate européen informé du dossier. «Demander aux États d’augmenter les contributions pour payer les salaires pendant le COVID-19 est irresponsable», a-t-il ajouté.

Une revalorisation salariale aurait des conséquences plus lourdes pour l’Europe, le Canada et la Turquie, qui ont déjà accepté, lors des négociations budgétaires de 2019, d’accroître leur contribution au budget annuel de 2,5 milliards de dollars de l’organisation dans un geste d’apaisement avec Washington.

Environ 1.000 civils, tous issus des pays membres de l’Otan, travaillent au sein de l’organisation international. Ils fournissent des conseils, des orientations et une aide administrative aux délégations nationales basées au siège de l’alliance.

«Les salaires de l’Otan sont soumis à un ajustement annuel, sur la base d’une méthodologie convenue par tous les pays. Les ajustements (…) se font en coordination avec d’autres organisations internationales comme l’OCDE, le Conseil de l’Europe et l’Agence spatiale européenne», a déclaré un responsable de l’organisation, sans autre commentaire.

Selon le site internet de l’organisation, le salaire est ajusté une fois par an, le 1er janvier, au moment de la révision annuelle des fiches de paie.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.