fbpx

Le Mossad prétend avoir aidé à déjouer un attentat du Hezbollah au Brésil

Partager

Israël prétend avoir contribué à déjouer un attentat, planifié par le Hezbollah au Brésil, visant des cibles juives. La police brésilienne a en effet annoncé qu’en coopération avec l’agence d’espionnage israélienne, le Mossad, et d’autres agences internationales, avoir démantelé un groupe militant du Hezbollah, soutenu par l’Iran.

La police de Brasília a annoncé mercredi avoir procédé à des arrestations à São Paulo dans le cadre d’une opération visant à “interrompre des actes préparatoires au terrorisme” et à recueillir des preuves sur le recrutement éventuel de Brésiliens pour commettre des actes extrémistes dans le pays.

Les limiers brésiliens ont effectué 11 perquisitions et des saisies dans les États de Minas Gerais, São Paulo et le District fédéral. Les suspects n’ont pas été nommés.

Concomitamment, le bureau du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a déclaré dans un communiqué que l’agence de renseignement Mossad avait participé à déjouer un complot présumé au Brésil et a nommé le groupe paramilitaire libanais soutenu par l’Iran, le Hezbollah, comme étant derrière l’attaque présumée.

LIRE AUSSI  Comment l'Égypte a saboté l'accord de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas

«Les services de sécurité brésiliens, en collaboration avec le Mossad et ses partenaires au sein de la communauté de sécurité israélienne, aux côtés d’autres agences internationales de sécurité, ont déjoué une attaque terroriste au Brésil, qui avait été planifiée par l’organisation terroriste du Hezbollah, dirigée et financée par le régime iranien», indique le communiqué.

Le Mossad a remercié les forces de l’ordre brésiliennes d’avoir arrêté ce qu’il a appelé une «cellule terroriste opérée par le Hezbollah en vue de commettre une attaque contre des cibles israéliennes et juives au Brésil».

Les autorités brésiliennes ont refusé de commenter la prétendue connexion au Hezbollah ou les cibles prévues.

«Les recruteurs et les recrutés doivent répondre des crimes de formation ou de participation à une organisation terroriste et de perpétration d’actes préparatoires au terrorisme, dont les peines maximales, si elles sont cumulées, atteignent 15 ans et 6 mois de prison», a déclaré la police fédérale.

Les agences de sécurité et de renseignement de plusieurs pays ont été en alerte face à la menace potentielle d’attaques terroristes à la suite de l’éclatement de la guerre le mois dernier entre Israël et les militants du Hamas basés dans la bande de Gaza.

Le Brésil abrite la deuxième plus grande population juive d’Amérique latine, après l’Argentine, avec 120 000 personnes, selon la Confédération israélite du Brésil, qui représente la communauté sur place.

Il compte également 3,2 millions d’habitants d’origine ou d’ascendance libanaise, selon une enquête commandée par la Chambre de commerce arabobrésilienne.

“Nous savons depuis un certain temps que le Hezbollah a des partisans ici dans la région nord, plus proche du Venezuela, et dans la triple frontière à Foz do Iguaçu [région des grandes chutes d’eau]. Nous entendons depuis longtemps qu’il y a une présence là-bas”, a déclaré Daniel Zonshine, l’ambassadeur d’Israël au Brésil, à CNN. “Mais nous ne savions pas qu’ils avaient une activité ici.”

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -