fbpx

Le Maroc condamne vivement la tuerie israélienne perpétrée à Gaza

Partager

Le Royaume du Maroc a condamné avec force les tirs de l’armée israélienne contre les participants à des manifestations pacifiques le long de la frontière avec la Bande de Gaza, faisant plusieurs dizaines de morts et des centaines de blessés parmi les citoyens palestiniens.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a indiqué, lors d’un point de presse avec son homologue espagnol, Alfonso Dastis, que le Maroc condamnait vigoureusement l’utilisation excessive de la force contre des civils palestiniens désarmés, réaffirmant son rejet total de ce comportement dangereux contraire au Droit international, appelant à la fin de ces pratiques d’escalade inacceptables, qui ne font qu’empirer la situation.

Le Maroc déplore ces événements tragiques qui ont coûté la vie à des manifestants civils qui protestaient pacifiquement, notamment contre le transfert de l’ambassade américaine à Al Qods.

LIRE AUSSI  Ahmed Charaï dans La Razón : la position claire de Sanchez sur le Sahara rend justice à l'histoire

A ce sujet, Nasser Bourita a rappelé le message adressé par le roi Mohammed VI, en sa qualité de président du Comité Al Qods, au président de l’Etat de Palestine, Mahmoud Abbas, où le Souverain a réaffirmé son « rejet de cette démarche unilatérale contraire au Droit international et aux résolutions du Conseil de sécurité et réitéré l’engagement ferme du Maroc à continuer à œuvrer avec l’Administration américaine en vue d’adopter une position équilibrée susceptible de relancer le processus de paix entre Palestiniens et Israéliens, à ne ménager aucun effort pour la mobilisation de la communauté internationale pour que triomphent les droits légitimes du peuple palestinien à l’établissement de son Etat indépendant avec Al-Qods-Est comme capitale, et à poursuivre la forte et constante solidarité du royaume avec le peuple palestinien frère pour la défense de sa cause juste, notamment en ce qui concerne la ville d’Al-Qods.»

- Advertisement -