fbpx

L’Agence du Sud annule l’appel d’offre de la construction de l’extension du lycée français OSUI de Dakhla

Start

Bonne nouvelle, le contribuable marocain ne fiancera finalement pas l’extension du lycée français de Dakhla, Odette du Puigaudeau. Un établissement géré par le très riche réseau privé OSUI. L’Agence pour la Promotion et le Développement Économique et Social des Provinces du Sud du Royaume (APDS) a en effet décidé, en date du 10 février 2022, l’annulation de l’appel d’offre y afférent, soit 14 jours après sa publication.

C’est une sage décision du Directeur Général de l’APDS, M. Jabrane Reklaoui, que celle de l’abandon du financement de l’extension du lycée français de Dakhla, Odette du Puigaudeau. Faisant partie du réseau privé français OSUI, ce projet était un non-sens économique, social et politique.

Le lycée en question renforce certes l’attractivité de la ville de Dakhla, devenue une destination de vie d’investisseurs français et marocains, mais au vu du caractère privé de l’établissement et de la crise économique qui se profile, il devient primordial d’employer les 6,3 millions de dirhams budgétés à ce projet dans de l’investissement utile et prioritaire.

L’information est tombée le 10 février courant sur le portail marocain des marchés publiques. L’Agence pour la Promotion et le Développement Économique et Social des Provinces du Sud du Royaume a en effet publié des décisions d’annulation des appels d’offre N°02/22, N°03/22, N°06/22 relatifs aux travaux d’extension de ladite école.

Rappelons que cette consultation a été lancé Le 28 janvier 2022 par l’APDS, connue communément par l’Agence du Sud. Constitué en quatre lots, le marché était estimé à 6.328.748,00 de dirhams.

Par ailleurs, il est à noter que le réseau privé français OSUI a enregistré en 2020 un chiffre d’affaires de 57 934 873 d’euros, soit 613.581.928,00 de dirhams pour 10 établissements Maroc.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.