Après Laâyoune, la CFCIM inaugure sa nouvelle Délégation Régionale à Dakhla

En présence d’ambassadeurs africains au Maroc, et en partenariat avec la Région de Dakhla-Oued Eddahab, la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc (CFCIM), va inaugurer, ce vendredi, sa nouvelle Délégation Régionale de Dakhla. Il s’agit de la deuxième antenne régionale, dans les provinces du sud marocain, après celle de Laâyoune créée en mars 2017. C’est à grâce à la ferme volonté du roi Mohammed VI pour la mise en oeuvre effective de la régionalisation avancée et pour la dotation de ces régions du sud du Maroc de contrats-programmes royaux très ambitieux au profit des populations sahraouis, et aussi aux victoires diplomatiques engrangées par le Maroc sur les dossiers des ressources naturelles du Sahara, que les provinces du sud du Maroc connaissent une attractivité, sans précédent, d’investisseurs internationaux qui croient dans le potentiel économique d’une région, qui représente un véritable trait d’union entre l’Europe et l’Afrique subsaharienne.

C’est une délégation importante, constituée de personnalités, d’hommes d’affaires et d’Ambassadeurs africains, qui a fait le déplacement à Dakhla pour assister aux côtés des autorités de la la Région de Dakhla-Oued Eddahab, à la naissance de la Délégation Régionale de la Chambre Française de Commerce et d’Industrie. Une création qui ’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre la Région de Dakhla-Oued Eddahab et la CFCIM, visant à faire de la Région, un hub pour les entreprises qui souhaitent se développer vers l’Afrique subsaharienne. La nouvelle Délégation aura notamment vocation à faciliter l’installation des investisseurs, en particulier les opérateurs français, à relayer les services de la CFCIM auprès des adhérents de la Région, ainsi qu’à animer la vie associative à travers l’organisation d’évènements (réunions d’information…).

Tourisme, pêche, élevage camelin, énergies renouvelables, logistique, éducatiion et santé, la Région de Dakhla-Oued Eddahab, regorge d’opportunités d’investissement

Il s’agit de la seconde Délégation Régionale implantée par la CFCIM dans les Provinces du Sud, après celle de Laâyoune, créée en mars 2017, et renforce ainsi le maillage de son réseau sur le territoire marocain et se rapproche ainsi davantage de ses adhérents en régions qui représentent aujourd’hui 25 % de ses membres.
La Région Dakhla-Oued Eddahab offre des opportunités intéressantes dans des secteurs tels que le tourisme, la pêche, l’aquaculture, l’élevage camelin… De grands projets structurants ont en outre été lancés dans le domaine des énergies renouvelables (centrale éolienne), de l’environnement (usine de dessalement d’eau de mer), des transports (port de Dakhla Atlantique), ou encore de l’enseignement et de la santé.

Un Forum d’Affaires Maroc-France à Dakhla pour octobre 2019

Les provinces du Sud du Maroc sont au coeur du déploiement de la CFCIM en Afrique. L’objectif de la la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc est de développer des zones logistiques et industrielles permettant à ces membres d’accéder à des plateformes d’accueil et de services pour adresser les marchés subsahariens. Et c’est dans ce sens que la Région Dakhla-Oued Eddahab et la CFCIM annonceront, en marge de l’événement d‘aujourd’hui, l’organisation d’un Forum d’Affaires Maroc-France à Dakhla en octobre prochain. Une occasion de créer un espace de rencontre efficace, dynamique et riche en contenu entre les opérateurs économiques marocains et français.

Nawfal Laarabi

Nawfal Laarabi

Intelligence analyst at African Research and Publishing Company
Social media strategist / Intelligence analyst. 20 années d’expérience professionnelle au Maroc / Spécialisé dans l’accompagnement des organisation dans la mise en place de stratégies de communication d’influence.
Nawfal Laarabi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Sahara Marocain

Allez en Haut de la page
69 Shares
Share via