fbpx

Cheikh Khalifa Ben Zaid Al-Nahyane réapparaît le jour de l’Aid

Partager

Depuis son accident vasculaire cérébral le 24 janvier 2014, au lendemain duquel il a été opéré dans une clinique en Suisse où il a été transporté d’urgence, c’est la première apparition publique de Cheikh Khalifa Ben Zaid Al-Nahyane.

Le chef de l’Etat des Émirats arabes unis, âgé de 69 ans, et fils aîné du défunt Cheikh Zaid Ben Soltane Al-Nahyane à qui il a succédé en 2004, a reçu ce matin les vœux de l’Aid al-Fitr des Gouverneurs des différents Emirats, des princes héritiers, des Cheikhs et d’autres notabilités et dignitaires du pays.

A la télévision de l’Etat, Cheikh Khalifa Ben Zaid est apparu très amoindri et affaibli par la maladie qu’il traîne en réalité bien avant 2014. Cheikh Khalifa a effectué plusieurs séjours dans des hôpitaux et cliniques VIP en Europe et aux États-Unis depuis 2010, année durant laquelle sa santé a commencé à décliner.

Durant sa longue absence, le pouvoir aux Émirats arabes unis n’est pas resté pour autant vacant. Le vice-chef de l’Etat, premier ministre et non moins puissant Gouverneur de l’Emirat de Dubaï, Mohammed ben Rachid Al Maktoum et le prince-héritier d’Abu Dhabi, commandant-en-chef adjoint des Armées, Cheikh Mohammed Ben Zayed Al-Nahyane, sont demeurés aux commandes pour diriger les affaires de l’Etat.

LIRE AUSSI  «Palestine libre», dernière parole de l'aviateur américain avant de s'immoler par le feu devant l'ambassade israélienne à Washington

La singularité de la direction collégiale aux Émirats arabes unis permet au pays de rester dirigé malgré l’absence d’un ou plusieurs émirs.

Le prince héritier d’Abu Dhabi, dit #MBS, demeure l’homme fort du pays et le principal interlocuteur des puissances étrangères notamment occidentales. Il est aussi le principal instigateur du blocus imposé au Qatar.

Abdellah EL HATTACH

- Advertisement -