fbpx

Le président syrien Bachar al-Assad reçu en grandes pompes par MBZ

Partager

Le président syrien Bachar al Assad est arrivé aux Émirats arabes unis (EAU) dimanche pour une visite officielle, accompagné de son épouse Asma al Assad, à un moment où de plus en plus d’États arabes se sont montrés ouverts à un assouplissement de l’isolement de Damas.

À leur arrivée à l’aéroport présidentiel d’Abou Dhabi, le couple présidentiel a été reçu par le président des Émirats arabes unis, himself, Cheikh Mohammed ben Zayed Al-Nahyan, alias MBZ.

Le président syrien Bachar Al-Assad est arrivé dimanche aux Émirats arabes unis pour une visite officielle, accompagné de son épouse Asma Al-Assad, a annoncé l’agence de presse émiratie (WAM).

Al-Assad, le boucher de Damas, a été accueilli lors d’une cérémonie officielle au cours de laquelle l’hymne national syrien a été joué. Il a été salué au canon lorsque son convoi est entré à Qasr Al Watan, sur le front de mer de la capitale. L’avion du président syrien a été accueilli par des avions de chasse émiratis.

Le président Sheikh Mohamed a accompagné Al Assad pendant l’exécution de l’hymne nationale syrien et a été accueilli par un salut de la garde d’honneur.

«J’ai accueilli aujourd’hui le président syrien Bashar Al Assad aux Émirats arabes unis et nous avons eu des entretiens constructifs visant à développer les relations entre nos deux pays» a déclaré le cheikh Mohammed sur Twitter.

Le président émirati a déclaré avoir eu des «entretiens constructifs» avec son homologue syrien «dans le but de développer les relations entre nos deux pays».

«Nos discussions ont également porté sur les moyens de renforcer la coopération afin d’accélérer la stabilité et le progrès en Syrie et dans la région», a-t-il.

Le président des Émirats arabes unis a également exprimé ses condoléances aux victimes du tremblement de terre, soulignant sa confiance dans la capacité et la détermination de la Syrie à surmonter l’épreuve.

La réception de dimanche s’est déroulée en présence de hauts fonctionnaires émiratis, dont le cheikh Tahnoun ben Zayed, conseiller à la sécurité nationale, le cheikh Mansour ben Zayed, vice-premier ministre et ministre de la Cour présidentielle, et le cheikh Hamdane ben Mohammed Al Maktoum, le fils et le Vice-émir de Dubaï.

Une délégation syrienne était également présente, comprenant les ministres de l’économie, de l’information et le ministre adjoint des affaires étrangères.

Retour en grâce progressif de Bachar el-Assad

La visite de Bachar el-Assad aux Émirats arabes unis intervient au lendemain de sa visite à Moscou où il a été reçu par Vladimir Poutine. Puis à un moment où Abu Dhabi aide Damas à revenir dans le giron arabe après des années d’isolement diplomatique à la suite de la guerre syrienne qui a éclaté en 2011.

Les Émirats arabes unis ont renoué leurs liens diplomatiques avec la Syrie en 2018. Ils ont été le fer de lance de l’acheminement de l’aide d’urgence à la Syrie à la suite des tremblements de terre du mois dernier, ainsi que des médiations visant à normaliser les relations entre la Syrie et les grandes puissances régionales telles que l’Arabie saoudite.

La dernière visite de Bachar Al Assad aux Émirats arabes unis remonte au 19 mars 2022, soit exactement une année jour pour jour. Il s’agissait de son premier voyage dans un pays arabe depuis le début de la guerre civile syrienne en 2011.

Le Dr Anwar Gargash, conseiller diplomatique du président, a déclaré qu’il était nécessaire de ramener la Syrie et son gouvernement dans le giron des Émirats.

«La position des Émirats arabes unis est claire en ce qui concerne la nécessité d’un retour de la Syrie … et cela a été confirmé par Son Altesse le cheikh Mohammed ben Zayed lors de sa rencontre aujourd’hui avec le président Bachar Al Assad», a écrit le Dr Gargash sur Twitter.

«Une décennie et demie de guerre, de violence et de destruction a assez duré, et le temps est venu de renforcer la coopération et la collaboration entre nos pays arabes pour assurer la stabilité et la prospérité dans la région».

Et d’ajouter : «L’approche et les efforts des Émirats arabes unis à l’égard de la Syrie fraternelle s’inscrivent dans le cadre d’une vision plus profonde et d’une approche plus large visant à renforcer la stabilité arabe et régionale, en surmontant les années difficiles de confrontation».

«Les événements associés à la décennie du chaos et leurs répercussions ont prouvé que notre monde arabe mérite davantage de s’occuper de ses problèmes et de ses crises, à l’abri des ingérences régionales et internationales».

En janvier dernier, Al Assad a accueilli à Damas le cheikh Abdallah ben Zayed, ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale des Émirats arabes unis.

Le cheikh Abdallah est revenu à Damas le mois dernier, à l’occasion d’une visite dans les régions touchées par le tremblement de terre qui a fait plus de 50 000 morts en Syrie et en Turquie.

- Advertisement -