fbpx

Akhannouch et la MAP snobent Nizar Baraka

Partager

Nizar Baraka a annoncé, le lundi 17 janvier 2022, la mise en place d’un programme d’urgence pour stress hydrique doté d’un budget de 3 milliards dhs. Un non évènement pour Aziz Akhannouch et un non sujet pour notre agence de presse officielle MAP.

Nizar Baraka a annoncé au parlement, ce lundi, une importante mesure prise par son département d’Equipement et de l’Eau. Il s’agit de l’allocation d’une enveloppe budgétaire de 3 milliards de dirhams dans le cadre d’un programme d’urgence pour résoudre la problématique de la rareté des ressources hydriques.

Attendu au tournant ce soir à l’occasion de son premier grand oral, Aziz Akhannouch aurait dû exploiter l’annonce de son ministre pour enrichir son maigre bilan. Il n’en est rien. Comme si l’urgence était ailleurs et que le stress hydrique et la souffrance du monde rural, première victime de ce phénomène, passait au second plan.

Une posture qu’on retrouve également auprès de l’agence de presse officielle MAP qui n’en a fait aucune dépêche.

«En collaboration avec le ministère de l’Intérieur, nous avons donné la priorité à l’approvisionnement des écoles et des mosquées afin de réduire le taux du décrochage scolaire dans ces régions» a pourtant affirmé Nizar Baraka au sujet de son programme d’urgence.

Notons que le programme d’eau potable et d’irrigation 2020-2027 a été lancé par l’ancien gouvernement et qui a permis à ce jour le lancement de la réalisation de 11 grands barrages sur les 20 programmés pour un coût de 15 milliards de dirhams, rapporte Le360.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.