HISTORIQUE- Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est prononcé ce vendredi sur un projet de résolution réclamant l’arrêt immédiat de la colonisation israélienne. Washington s’est abstenu, un précédent !

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté, vendredi, un projet de résolution pour l’arrêt de la colonisation israélienne, après que les Etats-Unis ont décidé de ne pas utiliser leur droit veto.

14 membres du Conseil de Sécurité ont voté pour le projet de résolution réclamant l’arrêt de la colonisation menée par Israël. Un seul pays, les Etats-Unis, s’est abstenu.

Le texte, rédigé par les Palestiniens et présenté par le groupe arabe à l’ONU, appelle Israël à «cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est».

“Un grand camouflet” pour Israël

Un texte similaire s’était heurté au veto des Etats-Unis en 2011. Mais cette fois-ci, l’administration sortante de Barack Obama, qui entretient des relations notoirement exécrables avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a choisi de ne pas l’utiliser.

Son successeur a rapidement pris ses distances avec cette décisionn. “Concernant l’ONU, les choses seront différentes après le 20 janvier”, a simplement tweeté Donald Trump, date de son arrivée à la Maison Blanche.

La résolution représente “un grand camouflet” pour Israël, a réagi Nabil Abou Roudeina, porte-parole de la présidence palestinienne. “Il s’agit d’une condamnation internationale unanime de la colonisation et d’un fort soutien à une solution à deux Etats”, a-t-il ajouté, peu après le vote de la résolution. Pour le numéro deux de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saëb Erakat, il s’agit “d’un jour historique” et d’une “victoire (…) du droit international”.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Câbles

Macron arrive à Riyad

Dans une visite inopinée non inscrite dans son agenda, le président français
Allez en Haut de la page