Fathallah Sijilmassi, un modèle du rayonnement du Maroc

Après six années de bons et loyaux services en tant que secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée, Fathallah Sijilmassi a achevé son mandat à la tête de cet espace dont l’objectif premier est de renforcer la coopération et le dialogue régional et de promouvoir la mise en œuvre de projets concrets ayant un impact direct sur les citoyens de Mare Nostrum. Fathallah Sijilmassi, qui devait faire face à plusieurs défis dont, en particulier, le développement humain, la stabilité et l’intégration régionales, a été un des premiers à comprendre et à assimiler que, face aux difficultés, il n’existait pas de réponses exclusivement nationales et arrêtées dans des périmètres géographiques limités. Digne successeur en 2012 de son compatriote Youssef Amrani, actuel chargé de mission au Cabinet royal, Fathallah Sijilmassi a, tout au long de son mandat, fait l’unanimité des Etats membres composant l’UpM qui ont toujours soutenu ses actions et initiatives.

 

Fathallah Sijilmassi a hérité d’une organisation dans un contexte international difficile. La rive sud de la méditerranée sortait à peine, groggy, des épisodes chaotiques de ce que l’on a appelé le «Printemps arabe», et certains de ses pays connaissaient le début de turbulences structurelles. Alors qu’à l’est de la méditerranée, se formait le noyau d’une troisième guerre mondiale à cause du génocide en Syrie et des multiples puissances en présence dans un triangle géographique restreint et ébullition : Syrie, Irak, Liban/Palestine avec une influence multidimensionnelle russe, israélo-américaine, française, iranienne, turque et arabe (pays du Golfe).

Apprécié de ses pairs ambassadeurs pour sa rigueur, le Secrétaire général de l’UpM se devait donc de coordonner les actions des 43 gouvernements concernés et/ou intéressés, ce qui n’est pas chose aisée. Le diplomate marocain, avec sa vista habituelle, s’est fixé une feuille de route avec trois objectifs prioritaires : 1) La stabilité et la sécurité de l’Europe ; 2) La stabilité et la sécurité de la Méditerranée et de l’Afrique ; 3) Renforcement de l’engagement politique collectif au profit des actions concrètes.

L’ancien ambassadeur du Maroc en France s’est par la suite attaqué aux problématiques de migration ainsi que les enjeux liés au terrorisme et les phénomènes de radicalisation. Grâce à un carnet d’adresses bien fourni, il a ainsi pu organiser, présider ou participer à des dizaines voire des centaines de rencontres, colloques et conférences pour distiller le message du vivre en commun. Connaissant personnellement un grand nombre de chefs d’Etat et de gouvernement, Fathallah Sijilmassi a permis le lancement de dizaines de projets, de plateformes de coopération régionale, et a été derrière le lancement d’une nouvelle approche opérationnelle et pragmatique de l’organisation en vue de sa modernisation.

Connaissant et maîtrisant parfaitement les rouages des institutions européennes, sachant qu’il a été ambassadeur du Maroc auprès de l’UE et de l’OTAN, Fathallah Sijilmassi a toujours milité pour le besoin d’un impératif de premier ordre, à savoir accorder une priorité absolue au renforcement de l’intégration régionale, d’assurer de plus grandes synergies entre les différentes initiatives et actions existantes entre les deux rives de la Méditerranée et de renforcer le caractère inclusif et participatif de cette coopération. Y est-il parvenu ? Difficile d’y répondre vu le stress géopolitique que vivent la majorité des pays qui constituent l’UpM ; en revanche, on peut dire qu’en fin diplomate et homme de consensus, il a tout fait pour dynamiser cette organisation internationale intergouvernementale et de faire de cet espace une réelle plateforme stratégique pour la promotion de la coopération régionale.

Foncièrement attaché à son pays dont il a été un illustre ambassadeur, digne représentant du modèle marocain avec ses spécificités culturelles, historiques et institutionnelles, Fathallah Sijilmassi sera certainement appelé à assumer d’autres responsabilités au service de la nation.

Abdellah El Hattach

Abdellah El Hattach

Directeur de publication at LE1
Directeur de publication du www.le1.ma . Consultant en relations publiques . Editorialiste et analyste politique . Ancien journaliste au sein des publications arabophones Al-Massae et Al-Akhbar, et ancien Directeur de la Rédaction de l’hebdomadaire francophone PUCE MAGAZINE . Ancien correspondant de plusieurs agences de presse internationales
Abdellah El Hattach
Abdellah El Hattach

Directeur de publication du www.le1.ma . Consultant en relations publiques . Editorialiste et analyste politique . Ancien journaliste au sein des publications arabophones Al-Massae et Al-Akhbar, et ancien Directeur de la Rédaction de l’hebdomadaire francophone PUCE MAGAZINE . Ancien correspondant de plusieurs agences de presse internationales

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Notes

Facebook
Allez en Haut de la page