fbpx

Séisme d’Al Haouz : les FAR mobilisées pour renflouer le stock de sang

Partager

Les Forces Armées Royales (participent activement à la campagne de don de sang que connaissent plusieurs villes du Maroc pour renflouer le stock de cette matière vitale dont ont grand besoin les blessés du tremblement de terre, qui a secoué vendredi plusieurs régions du Royaume.

L’Inspection du service de Santé Militaire organise au niveau du centre de transfusion sanguine à l’Hôpital Militaire d’instruction Mohammed V de Rabat et à l’Hôpital Militaire Avicenne de Marrakech, une opération de don de sang initiée par les membres des Forces Armées Royales.

Cette initiative humanitaire s’inscrit dans le cadre de l’implication volontaire et spontanée des Forces Armées Royales dans la lutte contre les conséquences de cette catastrophe naturelle.

LIRE AUSSI  Royal Air Maroc renforce son offre pour l’Été 2024 avec de nouvelles lignes et une flotte élargie

Cette opération, qui connaît une forte adhésion des membres des Forces Armées Royales, traduit le fort engagement et le sens élevé de solidarité qui animent toutes les composantes des FAR pour sauver la vie des blessés et répondre à l’appel de la nation en ces circonstances exceptionnelles.

Mobilisation massive des Forces armées royales suite au séisme meurtrier d’Al Haouz

Sur Hautes Instructions du Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales, les Forces Armées Royales ont déployé d’urgence, la nuit du 9 septembre 2023, suite au séisme ayant frappé la région d’Al Haouz, des moyens humains et logistiques importants, aériens et terrestres, ainsi que des modules d’intervention spécialisés à base d’équipes de Recherche et Sauvetage et d’un Hôpital Médico-Chirurgical de Campagne (HMCC).

Un deuil national de trois jours a été décrété, et la machine de secours nationale, pilotée par une cellule spéciale du ministère de l’Intérieur, a été mise en marche. Dès la première heure, elle a pu compter sur le soutien de l’armée, déployée dans la nuit du 9 septembre. Selon l’état-major, diverses unités d’intervention et de technologie avancée, telles que des avions, des hélicoptères, des drones et des équipements de génie, ont été déployées pour assister les secours et les victimes. Ces technologies, souvent plus avancées que celles de la Direction générale de la protection civile, permettent une intervention plus efficace et rapide.

L’importance de la FAR dans les situations d’urgence est indéniable, surtout lorsqu’il s’agit de zones difficilement accessibles. Dans ces régions reculées, souvent coupées du reste du pays par les dégâts du séisme, l’armée joue un rôle crucial. Ce n’est d’ailleurs pas une première pour elle. Lors du séisme d’Al Hoceima en 2004, les FAR avaient déjà été sollicitées, tout comme elles le sont régulièrement lors d’autres catastrophes naturelles.

Le Maroc n’est pas seul dans cette bataille. Depuis dimanche, le pays a reçu des renforts de plusieurs nations, dont l’Espagne, le Qatar, la Tunisie, le Royaume-Uni et les Émirats arabes unis, renforçant ainsi les efforts collectifs de secours.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -