fbpx

Netanyahu choisit Goud pour réagir à la controverse autour de la carte du Maroc sans son Sahara

Partager

Après les vives réactions suscitées au Maroc par la publication d’une carte du pays amputée de son Sahara, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a réagi dans d’une déclaration accordée au site d’information marocain Goud.ma.

Interrogé par “Goud.ma“, Benjamin Netanyahu a affirmé qu’Israël est engagé à 100 % envers les Accords d’Abraham et toutes les obligations mutuelles qui en découlent, y compris la reconnaissance des droits du Maroc sur le Sahara. Il a souligné que les anciennes cartes qui nécessitent des ajustements seront remplacées par de nouvelles cartes reflétant la nouvelle position d’Israël.

En réaction à l’escalade en cours dans la bande de Gaza et à la possibilité de trouver des solutions à cette crise, le Premier ministre israélien a déclaré à Goud: «La mission est d’éliminer le mouvement Hamas pour éviter la répétition de ses actions abominables.».

LIRE AUSSI  Ahmed Charaï dans La Razón : la position claire de Sanchez sur le Sahara rend justice à l'histoire

Le porte parole des affaires étrangères d’Israël, Lior Ben Dor, a réitéré au site web marocain les engagements d’Israël : «Il n’y a pas de changement dans la position d’Israël concernant la reconnaissance par le gouvernement israélien de la souveraineté du Maroc sur l’ensemble de son territoire, comme l’a annoncé le Premier ministre Benjamin Netanyahu il y a trois mois

Et d’ajouter : «C’est notre position et il n’y a aucune place pour le doute à ce sujet, car la carte dans le bureau du Premier ministre est une vieille carte qui ne reflète en aucun cas notre position claire sur cette question.»

La controverse entourant la carte du Maroc sans le Sahara a provoqué des réactions passionnées au sein de la population marocaine, suscitant des interrogations et des préoccupations quant à la position d’Israël sur cette question délicate.

Tout est parti de la vidéo du récent accueil par Netanyahu, de son homologue italienne, Giorgia Meloni. Les images ont rapidement fait l’objet de vives discussions, car elles montrent une carte du Maroc amputée de son Sahara. Laquelle carte est exposée dans le bureau du Premier ministre israélien, ce qui soulève des interrogations quant à sa précision et aux motivations qui sous-tendent ce plan choisi par les communicants israéliens.

Netanyahu a clairement exprimé qu’Israël restait fidèle à ses engagements internationaux, y compris la reconnaissance de l’intégrité territoriale du Maroc, et que les cartes seraient mises à jour en conséquence.

Cette déclaration du Premier ministre israélien intervient dans un contexte diplomatique explosive et à la veille d’un invasion terrestre de Gaza très coûteuse sur le plan humain et diplomatique.

Elle nous poussent également à nous interroger sur l’existence de discussion secrètes du Maroc avec les israéliens pour mettre fin au bain de sang actuel qui nous éloigne jour après jour de la paix

- Advertisement -