Narendra Modi a demandé à sa ministre des Affaires étrangères de ne pas annuler sa visite au Maroc

Alors que l’Inde était encore sous le choc suite à l’attentat-suicide revendiqué par le groupe Jaish-e-Mohammed et qui a coûté la vie à 41 membres des paramilitaires indiens dans la région du Cachemire, la ministre des Affaires extérieures indienne, Sushma Swaraj, s’envolait pour une tournée en Bulgarie, en Espagne et au Maroc. Lors de sa rencontre avec la communauté indienne à Rabat, Sushma Swaraj a confié à ses compatriotes qu’elle avait demandé l’annulation de sa visite au Maroc, à la suite de l’attaque terroriste du 14 février à Pulwama, mais le Premier ministre Narendra Modi l’a convaincue de ne pas le faire, lui réaffirmant son soutien au Maroc, nation à majorité musulmane, et pays clé dans la lutte contre le terrorisme transfrontalier.

« C’est ma première visite au Maroc. Quand je suis en tournée, je suis heureuse, mais je suis venue le cœur gros », a déclaré Swaraj à la diaspora indienne de la capitale marocaine, Rabat.

« Je suis partie le 16 au matin et le 14, nos 40 jawans ( jeunes soldats ) ont été tués à Pulwama. Tous les ambassadeurs pensaient que j’aurais dû annuler ma visite. Je pensais également que je devais annuler ma visite. »

« Lorsque j’en ai parlé au Premier ministre, il a dit quelque chose que je voudrais partager avec vous : Le Maroc a toujours été avec nous contre le terrorisme. Il va signer un accord avec nous pour la lutte contre le terrorisme. C’est lutter contre la radicalisation. Alors, s’il vous plaît, allez-y. Et je suis venue au Maroc », a-t-elle précisé.

Swaraj a souligné l’importance de l’accord signé avec le Maroc sur la lutte contre le terrorisme, en déclarant : « L’Inde fait face à la menace du terrorisme transfrontalier depuis des décennies. Par conséquent, notre accord avec le Maroc, pays ami, signé lundi pour lutter ensemble contre le terrorisme est important pour l’Inde. »

La ministre a déclaré que les discussions avec son homologue marocain, Nasser Bourita, avaient été fructueuses, soulignant que l’Inde accordait de l’importance à ses relations multilatérales avec le Maroc : « Les échanges commerciaux entre l’Inde et le Maroc atteignaient 1,5 milliard de dollars en octobre 2018 et que les possibilités d’expansion étaient illimitées. Au cours des deux dernières années, l’Inde et le Maroc ont eu 20 visites au niveau de ministres et les deux pays ont signé 37 protocoles d’accords. »

Sushma Swaraj a effectué une tournée de quatre jours en Bulgarie, au Maroc et en Espagne dans le cadre des efforts de l’Inde visant à renforcer les relations avec ces trois pays et à élargir les possibilités de coopération.

Quatres accords signés


Lors de cette visite, quatre accords ont été signés, lundi à Rabat, entre le Maroc et l’Inde dans les domaines de la lutte contre le terrorisme, l’habitat, la jeunesse et l’économie, qui viennent enrichir le cadre légal régissant les relations entre les deux pays, selon les propres termes du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita.

« L’accord relatif à la facilitation de l’octroi du visa pour les hommes d’affaires s’inscrit dans le cadre des efforts visant à renforcer les aspects économiques entre le Maroc et l’Inde », a précisé Nasser Bourita lors d’un point de presse tenu à l’issue de ses entretiens avec la ministre indienne des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, faisant savoir que le Maroc a convenu d’accorder des visas de durées plus longues aux hommes d’affaires indiens. Les entretiens ont porté sur les moyens de développer les relations bilatérales dans les domaines politique, économique, social ainsi que le domaine de la formation, a ajouté le ministre, rappelant que les fondements du partenariat entre le Maroc et l’Inde ont été établis lors de la rencontre, en octobre 2015 à New Delhi, entre le roi Mohammed VI et le premier ministre indien Narendra Modi.

Par ailleurs, les entretiens avec Mme Swaraj ont été l’occasion de passer en revue les moyens de développer les relations économiques entre les deux pays afin que l’Inde, actuellement 15è partenaire et 13è investisseur au Royaume, puisse devenir l’un des dix premiers partenaires économiques du Maroc, a souhaité Nasser Bourita.

Il a également fait savoir que sa rencontre avec la cheffe de la diplomatie indienne a été l’occasion d’évoquer les moyens de renforcer la coopération tripartite entre le Maroc, l’Inde et l’Afrique, précisant que les discussions entre les deux parties se poursuivront sur des questions régionales et internationales, compte tenu du rôle important de l’Inde, tant au niveau des Nations unies que du continent africain. A l’issue de leurs entretiens, Nasser Bourita et son homologue indienne Mme Swaraj ont signé quatre mémorandums d’entente portant sur les domaines de la lutte contre le terrorisme, l’habitat, la jeunesse et la facilitation des mouvements des hommes d’affaires entre les deux pays.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Diplomatie

Facebook
Allez en Haut de la page