fbpx

Maroc/Agence atomique : Signature d’un programme-cadre national quinquennal

Partager

L’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’Agence internationale de l’énergie atomique, Lotfi Bouchaara, et Dazhu Yang, directeur général adjoint de l’AIEA et chef du département de la coopération technique, ont signé mercredi, à Vienne, le programme-cadre national (PCN) pour la période s’étalant de 2018 à 2023.

[espro-slider id=10432]

Les programmes-cadres nationaux (PCN) fournissent un cadre de référence pour la coopération technique entre un État Membre et l’AIEA. Ils définissent les besoins et les intérêts prioritaires de développement mutuellement convenus auxquels il est possible de répondre grâce aux activités de coopération technique. Les PCN garantissent que les projets visent effectivement à répondre aux besoins exprimés et aux priorités convenues dans le cadre général des plans de développement des États Membres, en déterminant les domaines dans lesquels les technologies nucléaires peuvent être utilisées pour répondre aux priorités nationales en matière de développement et en tenant compte des objectifs du Millénaire pour le développement (Nations Unies) pertinents, rapporte ce jeudi le site de l’AIEA.

LIRE AUSSI  «Palestine libre», dernière parole de l'aviateur américain avant de s'immoler par le feu devant l'ambassade israélienne à Washington

Le Maroc est un État membre de l’AIEA depuis 1957. Son PCN 2018-2023 identifie sept domaines prioritaires: la sécurité radiologique et l’infrastructure réglementaire, l’énergie nucléaire, la santé humaine, l’alimentation et agriculture, le réacteur de recherche, la gestion des ressources en eau et le développement de compétences.

 

- Advertisement -