Les États-Unis sortent de la récession, le PIB enregistre une croissance record de 33,1% au 3e trimestre

L’économie des Etats-Unis a renoué avec la croissance au troisième trimestre, à un rythme inégalé après la violente contraction subi au trimestre précédent sous le coup de la pandémie liée au coronavirus.

Avec Reuters & AFP

Le produit intérieur brut (PIB) de la première économie du monde a augmenté de 33,1% en rythme annualisé sur la période juillet-septembre, une croissance sans précédent depuis le début de cette statistique en 1947.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un bond de 31,0% après la contraction de 31,4%, toujours en rythme annualisé, au deuxième trimestre, la plus importante chute jamais enregistrée.

La consommation des ménages, qui représente plus de deux tiers de l’activité économique globale aux Etats-Unis, a rebondi de 40,7% après une baisse de 33,2% au deuxième trimestre.

L’investissement des entreprises a avancé parallèlement de 20,3% après -27,2% sur avril-juin.

Les exportations ont augmenté au deuxième trimestre de 59,7% après un effondrement de 64,4% au deuxième trimestre tandis que les importations progressaient de 91,1% après une chute de 54,1%.

Méthode de calcul du PIB complique la comparaison

Selon l’AFP, les États-Unis privilégient l’évolution du PIB en rythme annualisé, qui le compare à celui du trimestre précédent puis projette l’évolution sur l’année entière à ce rythme. Cela complique la comparaison avec les autres pays, qui calculent plutôt en glissement annuel.

Ce glissement annuel signifie que la croissance est comparée à celle du même trimestre de l’année précédente. Selon ce dernier calcul, le PIB américain est en baisse de 2,9% au troisième trimestre, estime la même source.

L’agence de presse française qui manque de neutralité à l’encontre du président américain, sous-entend que cette annonce est purement électorale.

« Cette donnée suggère que le pays sort quelque peu de la récession mais cette croissance, dévoilée à 5 jours de l’élection présidentielle a été essentiellement soutenue par les aides généreuses versées par le gouvernement fédéral aux ménages et entreprises face à la pandémie » avance l’AFP.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

France/Coronavirus: 20 milliards d’euros pour accompagner le reconfinement

Article suivant

Le Parti travailliste britannique a suspendu son ancien chef Jeremy Corbyn pour antisémitisme

Derniers articles de Etats-unis

6 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap