Le coronavirus tuera plus de 600.000 personnes aux États-Unis et rien ne changerait la trajectoire de la pandémie, présage Joe Biden

Start

Highlights

  • A peine installé dans le bureau ovale, le président Joe Biden a brossé un tableau sombre de la pandémie du coronavirus dans le pays.
  • Lors d’un point de presse vendredi, Biden a déclaré que les décès de Covid-19 devraient atteindre «bien plus de 600 000».
  • Le président a également averti qu’il n’y avait rien à faire pour changer la trajectoire de la pandémie au cours des prochains mois.

The News : Le président Joe Biden a brossé un tableau sombre de l’épidémie de coronavirus aux États-Unis à moins de 24h de son investiture. Le successeur de Donald Trump a avertit lors d’une point de presse qu’il faudra des mois pour renverser la trajectoire de la pandémie et que le nombre de décès devrait augmenter considérablement au cours des prochaines semaines.

«Nous sommes à 400.000 morts, et cela devrait atteindre beaucoup plus que 600.000», a déclaré le nouveau locataire du Bureau Ovale.

À ce jour, la Maison-Blanche n’avait jamais évoqué de bilan aussi lourd.

Pourquoi est-ce important: Face à l’ampleur des dossiers brulants sur son bureau et des attentes de ses électeurs, Joe Biden a choisi de se garder une marge de sécurité afin d’éviter un retour du boomerang avant la fin de ses 100 jours.

Si, le nouveau président a hérité d’une pandémie incontrôlable, plus de 140.000 cas quotidiens depuis décembre un pic dépassant les 4300 décès, l’impact sur l’économie est encore plus inquiétant, surtout qu’il a toujours été moins enclin à l’ouverture de l’économie.

D’ailleurs, à l’annonce du chiffre de 600.000 morts, Biden a décrit juste après «ces familles qui ont de plus en plus faim et les pertes d’emplois qui se multiplient, conséquences directes de la crise sanitaire».

Suite à ces déclarations Joe Biden a signé deux décrets présidentiels, qui s’ajoutent à la dizaine qu’il avait déjà adoptés la veille, visant à renforcer la confiance des américains dans la vaccination à l’obligation du port dans les vols internes et l’ensemble des édifices fédéraux.

Biden a promis une mobilisation comme «en temps de guerre» face au Covid-19, dénonçant le «terrible échec» de la distribution des vaccins.

«Notre stratégie se fonde sur la science, pas la politique, sur la vérité, pas sur le déni», a lancé Joe Biden, désireux de marquer le contraste avec Donald Trump.

Biden a poussé également le Congrès à agir sur un plan de relance de 1,9 billion de dollars.

«Si nous agissons maintenant, notre économie en sera plus forte, à court et long terme», a-t-il soutenu.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

1 Share
Share via
Copy link
Powered by Social Snap