fbpx

Le bureau politique du PAM appelle à l’ouverture «immédiate» des frontières

Start

Abdellatif Ouahbi a réuni hier mardi, son bureau politique pour passer en revue les derniers développements de la scène politique nationale, et traiter des questions d’organisation du parti. Trois points principaux ont été inscrit à l’ordre du jour : 1) Le dossier du Sahara; 2) La langue Amzigh et 3) L’ouverture des frontières. Dans son communiqué, le parti Parti Authenticité et Modernité a appelé le gouvernement à étudier dans les brefs délais l’utilité de l’arrêt des vols internationaux et à l’ouverture des aéroports et des frontières aux vols touristiques, commerciaux et humanitaires.

Avant de passer au sujet brûlant de l’ouverture des frontière, le Bureau politique du Parti Authenticité et Modernité (PAM) réuni ce mardi 25 janvier sous la présidence du SG du parti Abdellatif Ouahbi, s’est tout d’abord attardé sur la question du Sahara.

Les membres du bureau ont réitéré leur adhésion à la position ferme du Royaume du Maroc, à savoir «une solution politique basée sur l’initiative d’autonomie dans le cadre de la série de tables rondes et de la participation des quatre parties».

 

Le parti a appelé «certains pays voisins», sans les citer, à «faire preuve de prudence et à prévaloir sur la sagesse, à faire preuve de suffisamment de courage et à prendre en compte les liens de fraternité et les liens spirituels et historiques communs entre les peuples de la région, pour servir l’unité des pays de la région, préserver leurs terres et promouvoir la croissance et le progrès de leurs peuples».

Au vu des derniers développements géopolitiques, les pays auxquelles le PAM fait très probablement allusion à l’Algérie et à la Tunisie.

Le PAM s’est également félicité de la tournée effectuée la semaine dernière par l’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies dans les pays de la région. Dans son communiqué le parti rappelle que le Maroc a toujours fait preuve de bonne foi dans ses initiatives pour la résolution de ce conflit artificiel, avec pour unique objectif, servir les intérêts des peuples et la stabilité de la région.

#OpenBorders

L’ouverture des frontières occupe largement le débat public. Des cas de familles marocaines bloquées à l’étranger et des sit-in de professionnels du tourisme à Marrakech ont ressurgit cette semaine sur les réseaux sociaux.

C’est à ce titre, que le Bureau politique du PAM a appelé le gouvernement à étudier «immédiatement» l’utilité de l’arrêt des vols internationaux, et à œuvrer à l’ouverture des aéroports et des frontières aux vols touristiques, commerciaux et humanitaires.

Il loue pour cela, l’expérience importante cumulée par le pays face aux évolutions du Covid. Laquelle expérience devrait permettre au Maroc de relancer son économie touristique (après les lourdes pertes subies par ce secteur après la décision de fermeture), et ainsi «servir les enjeux humanitaires des concitoyens bloqués à l’intérieur et à l’extérieur du pays».

Dans son communiqué, le Bureau politique a exhorté tous les citoyens à se vacciner, pour atteindre l’immunité collective, d’autant plus que notre pays a atteint des taux de vaccination élevés et s’est approché du taux recommandé au niveau international pour atteindre cette immunité. Cela permettra d’atténuer la sévérité des répercussion économiques et sociales de la pandémie.

Poursuite du processus d’officialisation de la langue amazighe

Le parti du tracteur s’est ensuite félicité de la signature d’un avenant à l’accord de coopération entre le ministère de la Justice et l’Institut Royal de la Culture amazighe (IRACM) sur l’intégration de la langue amazighe dans le système judiciaire. «Un évènement qui s’inscrit dans les efforts continus du gouvernement pour activer le caractère officiel de la langue amazighe dans de nombreux secteurs».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.