Iran : L’Ayatollah Javadi-Amoli met en garde contre une possible chute du régime des mollahs

L’Ayatollah et homme politique conservateur iranien, Abdollah Javadi-Amoli a mis en garde contre un soulèvement du peuple iranien en raison de la détérioration de la situation dans le pays en affirmant que «si le peuple se soulève, les dignitaires religieux et les responsables n’auront pas un endroit pour s’échapper et les révoltés les jetteront à la mer». Selon le site Tabnak des “Gardiens de la Révolution”, Javadi-Amoli a mis l’accent, lors d’une rencontre avec le ministre du travail, Ali Rabii, sur la nécessité de la conjugaison des efforts de tout le monde afin de trouver une solution aux problèmes et griefs auxquels fait face le peuple iranien, tout en le conseillant d’être très prudent.

L’Ayatollah Javadi-Amoli, considéré comme l’un des savants les plus éminents de la Hawza de Qom, a étayé ses propos en affirmant que “de nombreux fonctionnaires ont anticipé l’événement et fui à l’étranger avant que le peuple ne se révolte mais nous, nous n’avons aucun endroit pour y échapper et les griefs formulés par le peuple iranien sont inacceptables.”

Le dignitaire iranien s’est interrogé : “pourquoi le peuple [iranien] est obligé d’avoir faim en dépit de l’abondance des nombreuses ressources économiques existantes dans le pays ?”

Il a poursuivi son réquisitoire contre le régime en soulignant que le chômage et la pauvreté ont brisé le dos du peuple : “notre peuple n’a plus assez d’énergie pour supporter ou faire face aux problèmes économiques qui minent le pays. Le peuple iranien est devenu paralysé et se déplace sur une chaise roulante » !

Pourquoi le peuple [iranien] est obligé d’avoir faim en dépit de l’abondance des nombreuses ressources économiques existantes dans le pays ?

L’éminent Ayatollah a fait une comparaison entre l’administration communiste chinoise et celle islamique de son pays : comment se fait il qu’un pays dont la population dépasse les 800 millions de personnes (Ndlr : l’horloge démographique de l’Ayatollah est en retard de plusieurs “révolutions”. Le nombre de la population chinoise est estimé aujourd’hui à prés d’un milliard 396 millions) réussisse sous une administration communiste sans religion alors que nous sommes un pays de 80 millions d’âmes et nous disposons de nombreuses ressources et de possibilités nécessaires mais nous souffrons de multiples problèmes ? Pourquoi ces gens là ont réussi à gérer leur pays et nous avons échoué ?”

Il y a lieu de signaler que la mise en garde lancée par Javadi-Amoli intervient à un moment où l’Iran connaît depuis un certain temps des manifestations intermittentes dans plusieurs villes et régions pour protester contre la faillite des institutions financières, la hausse vertigineuse du chômage et le non paiement des salaires aux travailleurs dans de nombreux secteurs.

Noureddine Boughanmi

Noureddine Boughanmi

Noureddine Boughanmi, journaliste polyglotte avec plus de trois décennies d'expérience dans différents supports marocains et étrangers. Passionné de littérature, d'actualité et d'art, il a interviewé, en français, en anglais et en arabe des dizaines d'acteurs politiques de renommée mondiale. Durant les années 1980 et 1990 il a roulé sa bosse entre la Tunisie, la France, l'Indonésie, l'Afrique du Sud avant de s'installer définitivement au Maroc
Noureddine Boughanmi
Noureddine Boughanmi

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Royal Air Maroc desservira cinq villes de l'Afrique de l'est

Article suivant

Crise politique au Gabon : la Cour Constitutionnelle dissout le parlement et le gouvernement, Ali Bongo passe outre

Derniers articles de MENA

11 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap