Crise politique en Israël: pour tenter d’annuler de nouvelles élections, Netanyahu promeut son plan d’annexion par Israël d’un pan de la Cisjordanie occupée

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a réitéré dimanche son intention d’annexer une partie de la Cisjordanie occupée et des colonies israéliennes dans une ultime tentative d’éviter de nouvelles législatives.

«Il est temps d’appliquer la souveraineté israélienne sur la vallée du Jourdain et de légaliser toutes les colonies de Judée et Samarie», a-t-il affirmé, utilisant le terme biblique pour désigner la Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël.

«Elle feront partie de l’Etat d’Israël», a ajouté le Premier ministre lors d’une conférence organisée par le quotidien israélien de droite Makor Rishon.

Netanyahu a fait ces déclarations au moment où il tente de convaincre son rival Benny Gantz de former un gouvernement d’union qui pourrait tirer avantage de la nouvelle position de l’administration américaine sur les colonies.

En novembre, le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a affirmé que Washington ne considérait plus les colonies israéliennes en Cisjordanie comme étant contraires au droit international, allant à l’encontre de résolutions de l’ONU.

Netanyahu avait annoncé en septembre, une semaine seulement avant les législatives, son intention d’annexer l’ensemble des colonies dans la vallée du Jourdain, langue de terre stratégique qui représente environ 30% de la Cisjordanie occupée, s’il remportait les élections.

Après l’échec de Netanyahu puis de Gantz à former un gouvernement, le président Reuven Rivlin a chargé le Parlement de trouver un Premier ministre d’ici mercredi pour sortir Israël d’une impasse politique et éviter la tenue d’un troisième scrutin en moins d’un an.

«J’ai proposé à Benny Gantz un gouvernement d’union», a déclaré Netanyahu, affirmant «qu’il n’était pas trop tard» et qu’il «restait du temps pour le faire».

«Cette semaine est importante, nous saurons si Israël retournera aux urnes ou si le bon sens l’emportera pour enfin atteindre l’unité désirée», a-t-il ajouté.

«Je veux que les Etats-Unis reconnaissent notre souveraineté sur la vallée du Jourdain, c’est important», a affirmé Netanyahu, précisant qu’il en avait récemment parlé avec Mike Pompeo, sans présenter de plan formel.

Vendredi toutefois, la Chambre américaine des représentants a adopté une résolution exigeant que tout plan de paix des Etats-Unis soutienne la solution prévoyant un Etat palestinien au côté de l’Etat d’Israël.

Si la colonisation par Israël de la Cisjordanie occupée s’est poursuivie sous tous les gouvernements israéliens depuis 1967, elle s’est accélérée ces dernières années sous l’impulsion de Benjamin Netanyahu et de son allié à Washington, le président Donald Trump.

Plus de 400.000 Israéliens sont installés dans des colonies en Cisjordanie, aux côtés de 2,6 millions de Palestiniens.

Les colonies sont considérées par une grande partie de la communauté internationale comme un des principaux obstacles à un règlement du conflit.

AFP

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Trump : «Je suis le meilleur ami qu'Israël ait jamais eu»

Article suivant

Algérie: fin de campagne électorale sur fond de rejet massif

Derniers articles de Israël - Palestine

2 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap