Un civil tué accidentellement par l’armée française au Mali

L’armée française a tué accidentellement mardi un civil dans le nord-est du Mali en effectuant des tirs de sommation contre un bus qui circulait à vive allure en sens inverse d’un convoi de la force Barkhane, a annoncé l’état-major français. L’incident s’est produit à une cinquantaine de kilomètres à l’est de Gao.

Avec Reuters

Trois passagers ont été touchés par des ricochets des tirs de sommation, dont un mortellement, a précisé l’état-major.

« Le blessé grave a été évacué par hélicoptère vers l’hôpital de la force “Barkhane” à Gao » mais « est mort des suites de ses blessures », poursuit la même source. « La force “Barkhane” présente ses sincères condoléances aux proches de la victime décédée », conclut l’état-major français, en précisant que « toutes les mesures ont été prises pour établir les circonstances exactes de cet événement », en collaboration avec la gendarmerie malienne.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

5G: Macron ne veut pas exclure Huawei

Article suivant

Offre de rachat de Veolia sur Suez : Engie fait monter les enchères

Derniers articles de Afrique

0 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap