fbpx

Paris sous le choc après la mort d’un agent français

Partager

Paris a exprimé une forte condamnation suite à un bombardement israélien à Rafah, dans la bande de Gaza, qui a entraîné la mort d’un employé du ministère français des Affaires étrangères. Le gouvernement français a demandé une enquête immédiate pour éclaircir les circonstances de cet incident tragique.

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a annoncé ce samedi soir le décès de son agent, mort à la suite de blessures subies lors d’une attaque de l’armée israélienne à Rafah. Le Quai d’Orsay a insisté pour qu’Israël fournisse rapidement des explications sur ce bombardement.

L’employé, en poste depuis 2022 et dont l’identité n’a pas été révélée, se trouvait dans la maison d’un collègue du consulat général de France au moment de l’attaque. Ce bombardement a causé la mort d’au moins dix personnes, incluant deux autres collègues et des membres de leur famille.

LIRE AUSSI  Netanyahu dissout le cabinet de guerre sans intention d'en former un nouveau

La famille de la victime avait partiellement été évacuée vers la France avant l’incident, grâce au dispositif d’évacuation français qui incluait les citoyens français dans la bande de Gaza, ainsi que les employés de l’Institut français et leurs familles.

Cette tragédie survient au lendemain de la mort de trois otages israéliens tués par «erreur» par des soldats israéliens.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

- Advertisement -