L’Observateur du Maroc et The Jerusalem Post scellent un partenariat stratégique et organisent un évènement «historique» en 2021

Start

«Ce partenariat témoigne de la vague de paix qui déferle actuellement dans toute la région» ainsi a qualifié Yaakov Katz, l’annonce de la signature du partenariat stratégique entre The Jerusalem Post dont il est le Rédacteur en Chef et L’Observateur du Maroc, fondé et dirigé par Ahmed Charaï.

Suite à la signature de la Déclaration Conjointe entre le Maroc, les États-Unis et Israël, mardi, au palais royal de Rabat, annonçant l’engagement des trois pays à œuvrer pour la paix au Moyen-Orient et la prospérité économique dans le territoire du Sahara et en Afrique subsaharienne, plusieurs accords structurants ont été signés entre le gouvernement marocain, le gouvernement israélien et l’agence de développement américaine, DFC. Plus de 8 milliards de dollars d’investissement ont été ainsi engagés pour l’ouverture d’une ère nouvelle dans les relations entre le Royaume du Maroc et l’Etat d’Israël.

Cette feuille de route ambitieuse ne pouvait être complète sans un accompagnement médiatique à même d’informer, d’expliquer et de rapprocher les idées entre les dirigeants et l’opinion publique des deux rives.

C’est à ce tire qu’une s’inscrit le partenariat stratégique signé ce mercredi 23 décembre entre l’un des médias les plus influents en Israël et dans le monde, The Jerusalem Post et L’Observateur du Maroc, hebdomadaire francophone, du groupe media influent Global Media Holding (GMH), dirigé par Ahmed Charaï, l’un des fins observateurs et analystes marocains des scènes politiques américaine et israélienne.

«The Jerusalem Post et L’Observateur du Maroc, deux des organisations médiatiques les plus en vue d’Israël et du Maroc, ont annoncé mercredi la mise en place d’un nouveau partenariat stratégique.» indique le communiqué de presse publié par le journal israélien.

JP et L’Obs Maroc annoncent une conférence conjointe «HISTORIQUE» en 2021

«À l’issue de la normalisation récemment annoncée des relations entre les deux pays, le partenariat entre The Jerusalem post et L’Observateur du Maroc consistera en une syndication et un échange de contenu, ainsi qu’en organisant une conférence conjointe historique.» annonce le communiqué.

«Nous sommes ravis de cette opportunité de nous associer à l’une des principales organisations de presse marocaines», a déclaré le Rédacteur en Chef du Jerusalem Post, Yaakov Katz, à l’annonce du partenariat.

«C’est un témoignage de la vague de paix qui déferle actuellement dans toute la région et il n’y a pas de meilleur moyen d’illustrer cela que de faire en sorte que deux organisations de presse établies comme les nôtres travaillent ensemble.» poursuit M. Katz.

«Je suis heureux de ce partenariat, qui témoigne de notre engagement en tant que groupe médiatique pour les valeurs de tolérance et de paix entre les peuples», a déclaré Ahmed Charai, président de Global Media Holdings (GMH) éditeur de l’Observateur du Maroc.

«J’espère que cela aidera à briser les barrières invisibles» poursuit M. Charaï.

L’annonce de ce partenariat a été partagé par l’assistant personnel de Donald Trump et son représentant spécial pour les relations internationales, Avi Berkowitz, sur son compte Twitter.

https://twitter.com/aviberkow45/status/1341707435204030465?s=20

The Jerusalem Post est un quotidien israélien en langue anglaise créé en 1932 sous le nom de Palestine Post. Il a adopté son nom actuel en 1950. Il est actuellement le plus grand quotidien de langue anglaise du pays et son portal web est le site d’information en langue anglaise le plus visité en Israël.

Journal du matin paru tous les jours sauf samedi, The JPost a traditionnellement mis l’accent sur les informations étrangères, en accordant une attention particulière aux relations arabo-israéliennes.

Au début du 21e siècle, son tirage quotidien s’élevait à environ 11 000 exemplaires en Israël et 26 000 aux États-Unis. Une édition hebdomadaire en langue française a touché 3 000 lecteurs en France. L’édition populaire du week-end du journal sert de base à une édition internationale intitulée The Jerusalem Post Weekly.

Le Journal est connu pour organiser des évènements importants depuis 10 ans. Sa conférence annuelle à New York a été l’une des principales plates-formes pour aborder les problèmes critiques auxquels Israël et le monde juif sont confrontés.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.