Abdeslam Ahizoune à la conquête du Tchad

Il s’était déplacé lui-même à la capitale tchadienne, N’Djamena, le 19 février dernier,  où il a été reçu par le président Idriss Déby Itno. Abdeslam Ahizoune a fait part à son hôte de la forte volonté du Groupe Maroc Telecom d’accompagner le Tchad dans son développement digital en investissant dans le marché téléphonique du Pays. Une initiative qui ne restera pas lettre morte. En effet, Ahizoune, puissant patron de Telecom africain, semble avoir conquis la confiance du gouvernement Tchadien en annonçant la conclusion d’un deal avec l’entreprise de télécommunications et de téléphonie mobile luxembourgeoise Millicom, pour le rachat de l’ensemble de ses activités de sa filiale Tigo Tchad, opérateur télécom et principal fournisseur de services digitaux du pays.

Maroc Telecom continue sa conquête de l’Afrique en jetant son dévolu sur le marché Tchadien. Son management vient d’annoncer cette semaine être parvenu à un accord avec l’opérateur Télécom luxembourgeoise, Millicom, pour l’acquisition de sa filiale Tigo Tchad. L’opération qui attend le feu vert des autorités tchadiennes, vient couronner un travail de prospection et de lobbying long de cinq années.

En effet, Abdeslam Ahizoune, avait inscrit le Tchad dans son tableau de chasse bien avant 2014, afin d’étoffer davantage ses implantations africaines. Tigo Tchad, s’ajoutera ainsi aux neuf pays africains (Mauritanie, Burkina Faso, Gabon, Mali, Côte d’Ivoire, Bénin, Togo, Niger et Centrafrique,  anciennement détenue par son actionnaire de référence l’émirati Etisalat) dans lesquels le groupe est présent à travers sa filiale Moov. Des implantations qui participent positivement (sauf en Centrafrique) à la croissance de l’activité de Maroc Telecom, compenssant la maturité du marché marocain.

Maroc Telecom annonce avoir signé avec Millicom un accord en vue d’acquérir la totalité du capital de sa filiale Tigo Tchad, premier opérateur mobile au Tchad.

Avec cette acquisition, Maroc Telecom, devrait se positionner leader du marché tchadien et faire face à deux concurrents, l’indien Airtel et l’opérateur national, Sotel. Ce dernier, en grande difficulté, cumule les plans de restructuration depuis 2010, sans effet notoire sur la croissance de ses résultats.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Afrique

Allez en Haut de la page
6 Shares
Share via
Copy link
Powered by Social Snap