Le Maroc dénonce les nouvelles manœuvres de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine.

Le Royaume du Maroc dénonce vigoureusement les manœuvres continues de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine, qui tente de contrarier la décision du Maroc de regagner sa place naturelle et légitime au sein de sa famille institutionnelle panafricaine. Ainsi, et après avoir retardé, de manière injustifiée, la diffusion de la demande du Maroc aux membres de l’UA, Mme. Nkosazana DLAMINI-ZUMA poursuit son élan d’obstruction, en improvisant une nouvelle exigence procédurale, inédite et sans fondement ni dans les textes ni dans la pratique de l’Organisation, et par laquelle elle rejetterait arbitrairement les lettres de soutien au Maroc émanant des Ministères des Affaires étrangères des Etats membres de l’UA.

La présidente de la Commission de l’Union Africaine se met en contradiction avec son devoir de neutralité, les règles et les normes de l’Organisation et la volonté de ses Etats membres. En effet, le Maroc dispose à ce jour, documents à l’appui, du soutien et de la pleine adhésion d’une grande majorité d’Etats membres, largement supérieure à celle requise par l’Acte Constitutif de l’UA. Ces membres ont, d’ores et déjà, communiqué à Mme. ZUMA des lettres de soutien, formelles et juridiquement valides, à la décision du retour du Maroc à l’Organisation panafricaine dès le prochain Sommet.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

Derniers articles de Diplomatie

Allez en Haut de la page